#TourismeDurable

En Auvergne-Rhône-Alpes le tourisme se veut résolument bienveillant !

| Publié le 13 avril 2021 • Mis à jour le 14 avril 2021 à 6h41
Thèmatique :  Ingénierie   Initiative régionale   Territoire   Tourisme de masse 
         

C’est peut-être parce certains mots ont été tellement utilisés, scandés, répétés qu’il est parfois important d’en changer pour tenter de donner un nouvel élan à tout un territoire. En Auvergne-Rhône-Alpes, on a préféré bienveillant à durable, façon de se démarquer mais aussi de mobiliser toute une région autour d’un ensemble d’initiatives. Lancée en 2018, le Manifeste pour un tourisme bienveillant vise à faire rayonner le tourisme régional avec un accent particulier porté sur l’économie locale mais aussi les nombreux enjeux sociaux et sociétaux.

1 adulte et 4 enfants en rando sur un plateau
© D. Frobert – Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

Un Manifeste au service d’une vision partagée

 « On souhaitait aller au-delà du tourisme durable, trouver un terme précurseur qui permette de se projeter. » Lionel Flasseur, président Directeur Général d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, explique combien le terme bienveillant n’a pas été choisi à la légère, fruit d’un important travail de brainstorming et de concertation visant à donner une nouvelle impulsion à toute une région. En outre, ce choix marque aussi l’évolution d’un secteur, celle d’un tourisme classique en perte de vitesse au regard d’une demande de plus en plus axée vers un tourisme authentique, vert, de proximité, (…), en sus intensifiée par la crise sanitaire et les contraintes qu’elle impose. En 2018, le « Manifeste » pour un tourisme bienveillant  est donc lancé et s’adresse à tous  les acteurs de l’écosystème touristique régional : « Par bienveillance, nous entendons un tourisme qui s’adresse à tous, ancré dans l’histoire et l’avenir de chaque territoire, profitable durablement et équitablement pour chacun de ses habitants et de ses acteurs (…) ».

Affermir la formation des professionnels et l’emploi local

Premier pan des nombreuses actions mises en place pour nourrir ce virage vers un tourisme bienveillant, l’offre de formation des professionnels du secteur s’est intensifiée grâce à une succession de propositions de digital learning menées par le pôle Trajectoire Tourisme. L’idée, que l’ensemble du territoire – du Cantal au sommet du Mont Blanc » – puisse bénéficier de formations visant à répondre à toutes les missions que peuvent avoir les acteurs du tourisme (comptabilité, communication, assistance, juridique, promotion, etc.). Ces dernières, formations collectives à distance, parcours de formation individuel, web séminaires, ateliers permettent à tout un chacun de se former « quand il veut, où il veut, à son rythme » et irriguent ainsi tout le territoire. Une offre régulièrement enrichie de nouvelles propositions au sein du catalogue Trajectoire Tourisme. En outre, afin de favoriser l’emploi local, un partenariat avec « Job Tourisme », plateforme pour l’emploi dédiée au tourisme, ouvre une fenêtre sur les nombreuses offres métier proposées dans la région entre CDI, CDD, alternance, stage, etc.

Volcans
Au coeur du Cantal © PSaintJean

Une data partagée au service du collectif et au-delà des GAFA

Autre outil au service du collectif à entrer dans ces rouages bienveillants : la plateforme d’information touristique partagée Apidae Tourisme. « Il s’agit là d’un écosystème collaboratif qui permet de mutualiser toute l’information qui va être renseignée sur une seule et même base commune permettant ainsi de mettre à jour en permanence l’ensemble des données tourisme de la région. » Cet outil de gouvernance partagée s’appuie notamment sur les offices de tourisme, les CDT, les CRT, les acteurs et les diffuseurs de l’information, et mutualise en intranet l’ensemble des informations qui permettront ensuite de renseigner les personnes au comptoir, d’alimenter les applications locales, les sites web, évitant les re-saisies et l’envoie de questionnaires multiples. On y trouve la présentation de tous les hôtels référencés mais aussi les musées, les commerces, les artisans, les producteurs (…), une masse d’information utile. En outre, l’utilisation de ce réseau permet de diffuser la meilleure information possible tout en gardant son autonomie, ce qui évite au maximum de dépendre des GAFA. « C’est une garantie de maitrise de son information. Grâce aux données recensées, on apporte une véritable vitalité à toutes les économies locales et on aide au développement territorial. Apidae nous a ainsi permis de contribuer à mettre en œuvre rapidement un système de click and collect à l’échelle local pendant le premier confinement. »

Accompagner la transition de tout un secteur pour un tourisme plus durable

Et comme les outils digitaux permettent aussi d’accompagner l’offre, l’un des grands projets de cette année est le développement d’une plateforme collaborative  pour favoriser le tourisme de proximité. Cette dernière proposera des excursions, visites, découvertes, tout un panel d’offres de tourisme bienveillantes et durables. « On cherche à faire émerger et à rendre visible les offres durables sur notre territoire, de la petite randonnée pédagogique à la visite naturaliste tout en privilégiant les mobilités douces ou collectives. » La plateforme, dont une grande partie des données proviendra d’Apidaé, sera lancée l’automne prochain.

En outre, la région est d’ores et déjà très proactive sur les différents champs du durable. Sur la dimension sociale par exemple, elle vise à favoriser les vacances du plus grand nombre avec de nombreuses initiatives d’aides au départ pour les publics plus modestes à l’image de l’opération « la Montagne Solidaire, naturellement » menée pendant l’été 2020. Cette dernière a permis d’offrir quelques 800 séjours à 4000 soignants et leurs proches. Elle travaille également en partenariat avec le label « Tourisme et Handicap ». Sur le front de l’environnement, le nombre d’hébergements éco-labélisés est régulièrement mesuré, de même que la bonne  répartition des activités touristiques dans le temps et dans l’espace au moyen d’analyses de fréquentation par territoire et par saison. Ces études d’impact, régulièrement enrichies de nouveaux indicateurs, permettent de veiller à la bonne harmonie entre visiteurs et habitants.

Enfin, l’enjeu santé est aussi un champ qu’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme a souhaité explorer en  mettant à disposition un numéro vert Conseil Bien-Être & Santé. Animé par une équipe de professionnels de la santé apte à répondre aux envies et besoins des futurs visiteurs, il permet de  les diriger vers les séjours les plus adaptés à leurs besoins, que ce soit une envie de relaxation, d’évasion du quotidien, un besoin impérieux de faire du sport, de respirer, etc.

A noter, nous aurions également pu évoquer le lancement récent du fonds de dotation essentiem. Toutefois, ce dernier fait l’objet d’un article dédié à suivre sur ce lien.

———— Aller plus loin ——————–

www.tourismebienveillant.org

https://job-tourisme.fr/

https://www.apidae-tourisme.com

http://pro.auvergnerhonealpes-tourisme.com/tourisme-et-sante


En Auvergne-Rhône-Alpes le tourisme se veut résolument bienveillant ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Les 4 R appliqués au Tourisme Durable Connaissez-vous les "4 R": Refuser, Réduire, Remplacer, Recycler? Ils sont souvent utilisés comme moyen mnémotechnique pour illustrer et hiérarchiser les différents types d'actions...

Supports de cours et formation "Agir pour un Tourisme Durable" Découvrez mes supports de cours et formation "Agir pour un Tourisme Durable" qui servent de bases aux échanges que j'anime dans les écoles de tourisme...

Le crowdfunding vous connaissez Le crowdfunding vous connaissez ? Le crowdfunding est un terme anglais pour désigner un « financement participatif ». Une nouvelle façon pour les entreprises, les associations, parfois...

Lancement du fonds Essentiem, pivot opérationnel du dispositif « tourisme bienveillant » Le fonds de dotation Essentiem a pour objectif d’appuyer les projets de tourisme inclusif et de l’impact environnemental...

Le Cambodge au côté des Khmers... Agence de voyage francophone au Cambodge, Seripheap propose au voyageur de découvrir tous les visages du pays, culturels comme naturels....

Paroles sincères de journalistes engagés... A l’aube des 10 ans du site, nous avons souhaité donner la parole à nos camarades journalistes pour connaître leur rapport au portail Voyageons-Autrement.com.  Ils ont...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
La Feuille de chou #7

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda