#TourismeDurable

Lancement du fonds Essentiem, pivot opérationnel du dispositif « tourisme bienveillant »

| Publié le 8 mars 2021 • Mis à jour le 13 avril 2021 à 14h52
Thèmatique :  Ingénierie   Initiative régionale   Innovation   Institutionnel 
         

Depuis 2018, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme s’est engagé pour un tourisme bienveillant afin de valoriser un tourisme plus durable proche des habitants et des réalités du territoire. Nouvel outil au service de ce dispositif, le fonds de dotation Essentiem présidé par Lionel Flasseur a pour objectif d’appuyer les projets d’intérêt généraux sur les champs de la connaissance, du tourisme inclusif et de l’impact environnemental des pratiques touristiques dans l’ensemble de l’Hexagone.

L'Auvergne à vélo
L’Auvergne à vélo © Allibert Trekking

Un fonds de dotation opérationnel sur l’ensemble de l’Hexagone

Issu de l’élan lancé par Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme pour un tourisme bienveillant, le fonds de dotation Essentiem vient compléter les initiatives déjà mises en place depuis 2018 visant à faire rayonner un tourisme plus durable. Jusque alors, l’ensemble se déclinait en un Manifeste montrant la voie, un site de digital learning pour ouvrir le champ de la formation à distance, une plateforme pour l’emploi (Job Tourisme) et une page plus promotionnelle visant à promouvoir les offres de proximité pour les fans facebook. Nouvelle pierre angulaire d’un dispositif qui ne cesse de s’étoffer, le fonds de dotation Essentiem vise donc à appuyer les projets d’intérêts généraux mais il se place sur un champ plus large que la seule région Auvergne-Rhône-Alpes puisqu’il va concerner l’ensemble du territoire français, une couverture nationale qui vise à fédérer les acteurs du tourisme mais aussi les faiseurs d’actions : mécènes, juristes, opérateurs, etc.

Entretien des vignes © OT Rhône Crussol

Une gouvernance partagée

Désireuse d’aller au-delà de son seul périmètre d’action pour lancer sa stratégie de mécénat, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme a également souhaité partager la gouvernance d’Essentiem avec cinq grands acteurs. Parmi les partenaires fondateurs, on compte Domaines Skiables de France (DSF), le Club Med, VVF, Vacancéole et Easyvoyage (Wébédia). Lionel Flasseur, président d’Essentiem : « A l’origine, le secteur du tourisme n’est pas éligible au mécénat. Ce fonds est donc une véritable première dans notre secteur où aucune agence, aucun CRT ne s’est encore doté d’un fonds de dotation. Nous avons du travailler avec des juristes pour fixer un cadre à nos projets d’intérêt général et nous avons réuni un premier Conseil d’Administration composé de partenaires de choix mais aussi de personnalités qualifiées à l’image de Christian Mantéi. Et l’ensemble n’est encore pas figé, avec des places encore ouvertes. » Effectif depuis août 2020 (publication au JO), Essentiem va donc traiter de sujets d’ampleur nationale en fournissant à la fois une ingénierie financière mais aussi des apports en compétence dans des champs très spécifiques.

Un fond, deux jambes, trois domaines

Concrètement, Essentiem va couvrir trois domaines : le tourisme pour tous (social et solidaire), la préservation de l’environnement et le champ de la connaissance. En outre, il va proposer deux modus operandi : le pilotage d’actions en propre, c’est à dire des actions menées conjointement par l’ensemble des partenaires au nom d’Essentiem (le fonds est alors collecteur puis redistributeur) ; des actions en fonds dédiés, destinés à l’ensemble des acteurs institutionnels ou privés qui souhaitent mener une opération mécénable en restant leader de leur cause (défiscalisée à 60% pour les opérateurs privés). Ils peuvent ainsi héberger leur opération au sein d’Essentiem tout en gardant sa maitrise et la visibilité qui lui est associée. Lionel Flasseur : « Il s’agit là une opportunité intéressante puisque vous rejoignez là un collectif sans avoir besoin de créer votre propre fonds. En outre, vous bénéficiez de l’intelligence collective du réseau pour bonifier votre idée, d’une ingénierie juridique et marketing et d’un état d’esprit tourné vers l’intérêt général. » Et afin d’être toujours plus effectif, Essentiem a pour projet de développer des outils pour une collecte en ligne B to C afin de cibler des communautés précises et de mettre en place des modules marketing sécurisés.

© P. Jayet – Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

Quelques projets déjà réalisés

Première opération emblématique qui montre clairement comment un fond dédié peut se traduire dans les faits, l’été dernier, France Montagnes, appuyé par Essentiem, a mené une opération « Montagne Solidaire, naturellement »visant à mobiliser des acteurs publics et privés pour offrir des séjours en montagne aux soignants suite à la première vague de Covid. Plus de 18 000 nuitées et propositions de séjours ont ainsi été faites et les opérateurs privés, partenaires de l’opération, ont la possibilité de défiscaliser leur don de 60% avec un report possible sur cinq ans de cette défiscalisation (vu le contexte…). Lionel Flasseur : « Le fait que l’on soit là sur le fond dédié a permis à France Montagnes de revendiquer l’opération dans la presse et auprès de tous ses partenaires. En outre, en tant qu’opérateur, elle a pu définir en toute indépendance ses cibles et ses objectifs. » Quant aux actions en propre, une opération collective est actuellement en projet avec l’ANCV, visant à faire partir 5 000 jeunes de la France entière à la montagne. Pour cette dernière, qui a du être repoussée en raison du contexte actuel, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme est le mécène principal mais s’effacera derrière Essentiem, avec l’ANCV comme opérateur principal.

De nombreuses ambitions pour demain

Aujourd’hui, Essentiem est effectif et peut d’ores et déjà participer à des appels de fond. D’ici deux à trois ans, son ambition serait de couvrir une surface d’un million d’euros pour l’ensemble des opérations. Lionel Flasseur : «A l’heure actuelle, on intéresse des opérateurs privés mais aussi des collectivités qui ont de très belles idées à l’image d’une opération sur l’arrondi solidaire* qui pourrait profiter à des programmes de reboisement (ou d’autres causes très incarnée) avec l’avantage de voir cette opération toucher directement le citoyen-consommateur. » Dans le domaine de la connaissance scientifique, Domaines Skiables de France est intéressé quant à lui pour porter une réflexion sur les usages de l’énergie propre que représente l’hydrogène, qui pourrait se matérialiser par le financement d’études scientifiques. Autre projet en cours toujours sur ce champ de la connaissance, une étude sur l’impact positif d’un séjour en montagne sur la santé humaine. C’est d’ailleurs en ce sens qu’Essentiem a souhaité ajouter cette pierre de la connaissance aux thématiques plus classique du tourisme inclusif et de l’environnement. Un fonds de dotation qui reste ouvert à tous les partenariats à venir et n’exclut pas d’intégrer dans son équipe des acteurs plus atypiques. Lionel Flasseur : « Au sein de notre Conseil d’Administration, nous avons déjà un noyau fort mais on serait aussi sensible à des candidatures plus périphériques à l’image d’un énergéticien ou de Wébédia qui nous a rejoint et apporte sa force en terme d’impact et de communication. »

* Arrondi solidaire : Désigne le fait d’arrondir ses paiements par carte à l’euro supérieur, au bénéfice de projets d’associations d’intérêt général ou de projets solidaires.

logo du fonds essentiem, fonds de dotation pour un tourisme bienveillant

————— Aller plus loin —————–

Voir le site : https://www.essentiem.org/pourquoi-un-fonds-de-dotation/


Lancement du fonds Essentiem, pivot opérationnel du dispositif « tourisme bienveillant » | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Quel avenir pour le tourisme au Sahel ? L'ATES organisait le jeudi 17 novembre une journée « Destinations Solidaires » afin d’exprimer sa solidarité aux peuples du Sahel, particulièrement touchés par le déficit...

Plan national vélo une ambition mais des moyens insuffisants selon le Réseau Action Climat Au lendemain d’une mobilisation exceptionnelle pour le climat, le gouvernement dévoile son plan national dédié à la promotion...

No Mad festival : les voyageurs responsable se donnent rendez-vous les 25 et 26 juin à Cergy Pontoise Babel voyages et l'office de tourisme de CErgy POntoise vous convie au festival No Mad : le tourisme responsable...

Association Guadeloupéenne d'écotourisme : faire de l'écotourisme une alternative durable au tourisme de masse en Guadeloupe Gîtes et chambres d'hôtes de qualité, sites de découverte du patrimoine, activités de...

Péninsule de Osa au Costa Rica La Péninsule d'Osa : région maritime du sud du Costa Rica....

Sites et paysages de France - des campings parfum nature très bioactifs L’Association « Sites et Paysages de France » regroupe depuis plus de vingt ans près d’une cinquantaine de campings avec une envie forte :...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
La Feuille de chou #7

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda