#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Remise des palmes du tourisme durable sous les ors de la république

| Publié le 27 février 2020 • Mis à jour le 28 février 2020 à 18h53
         

Preuve s’il en est que le tourisme durable gagne peu à peu ses lettres de noblesse et n’est plus l’apanage d’un noyau de militants illuminés, c’est dans le magnifique écrin du quai d’Orsay que les palmes du tourisme durable ont été remises en cette soirée de 26 février, en présence de Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et d’Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’État auprès de la ministre de la transition écologique. Ces trophées, co-organisés par TourMaG.com et ATD (Acteurs du Tourisme Durable) ont permis de récompenser onze lauréats au sein des vingt finalistes sélectionnés, autant d’initiatives durables et de voie de progrès pour pousser toujours plus avant le tourisme durable et faire en sorte que, peu à peu, l’épithète devienne évidence.

Les membres du bureau d’ATD à gauche, les lauréats à droite

Discours d’usage et plaidoyer appuyé

Si André Malraux semble avoir la côte quand il s’agit de se projeter dans un futur idéal où le durable aurait rejoint la culture au panthéon des horizons à dessiner, il va de soi que les discours d’ouverture servent aussi à faire passer des messages. En ce sens, on aura appris de Jean-Baptiste Lemoyne que le Comité Inter-Ministériel (CIT) tant attendu suite à la consultation de l’ensemble des acteurs du tourisme (durable notamment) par l’ADEME devrait enfin avoir lieu fin avril-début mai. Emmanuelle Wargon a également saisi l’occasion du micro pour  annoncer que la prochaine remise des palmes aurait lieu au ministère de la transition écologique et solidaire. Enfin, Guillaume Cromer, Président  d’ATD, a profité de cette précieuse tribune pour en appeler à une vision incarnée de la France quant au tourisme afin que nos politiques s’emparent enfin de ce sujet avec tous les enjeux que cela présuppose, sous-entendant que le tourisme ne peut continuer à être pensé uniquement sous l’angle chiffré et économique mais qu’il doit aussi trouver des voies durables et solidaires, prenant en compte les défis du moment dont l’enjeu du climat, entre autres.

Près de 250 participants pour cette édition des Palmes du tourisme durable © RV

Dans l’ancien antre de Laurent Fabius qui en avait surtout fait un sujet de chiffres et d’entrée, ces quelques phrases d’un acteur engagé depuis des années ont eu une résonnance toute particulière. Guillaume Cromer : « C’est bien mais ce n’est pas assez! Il y a urgence. Et je ne parle de l’économie de nos entreprises touristiques mais de l’Homme. Le tourisme est à un croisement et la France aussi. Je veux un leadership français sur le tourisme durable (…). Je veux qu’on influence tous les autres pays sur ce que doit être la nouvelle norme du tourisme qui intègre neutralité carbone, de nouvelles manières de mesurer la performance des destinations et de l’inclusif à tous les niveaux. »

Et les gagnants sont….

Pour cette troisième édition, 118 dossiers de candidature avaient été déposés pour concourir dans l’une des huit catégories des trophées (hébergement, territoire, information et formation, loisir, restauration, start-up et transport). A noter que l’une des journalistes de notre équipe, Florie Thielin, faisait partie du premier comité de sélection comptant vingt professionnels du tourisme et du développement durable. Un deuxième jury*, composé d’experts et de personnalités qualifiés s’est ensuite réuni sous la présidence de Morad Aït-Habbouche, journaliste et producteur de « Sale temps pour la Planète » pour désigner les onze lauréats. Et les gagnants sont donc…

– Dans la catégorie « Destination & Territoire » : Le MARÔ, pour la promotion et la valorisation du Marais breton-vendéen, dans une démarche participative pensée en amont avec les habitants.

– Dans la catégorie Transport (PME) : Geovelo, pour l’intégration des euro-véloroutes et l’ajout d’un module planification. (palme remise par EcoAct).

– Dans la catégorie « Hébergement » (PME) : Alter’Hostel, pour la création d’une interdépendance avec les associations et professionnels du territoire qui partagent les mêmes valeurs (palme remise par Lionel Flasseur, Tourisme Bienveillant Rhône-Alpes-Auvergne).

Dans la catégorie « Hébergement » (Grande Entreprise) : Hôtel du Cap-Eden-Roc, pour un partenariat avec l’Espace Mer et Littoral d’Antibes pour la préservation du littoral méditerranéen (palme remise par Blaise Borezée, Directeur Général d’Interface Tourism).

Les lauréats de la 3e édition des Palmes ©DR

Dans la catégorie «Restauration » : La Table d’A.S, pour une cuisine locale, de saison, et une forte réduction des déchets. Alexandre lachaumette : « Nous sommes passés de 600 kilos de poubelle à la semaine à 80 kg au mois grâce à nos bacs de tris, notre collecte de biodéchets et notre carte limitée à 2 entrées, 2 plats et 2 desserts. » (palme remise par Enercoop).

Dans la catégorie «Information&Formation» : Les Editions Viatao et le Guide Tao Monde : 1000 idées et adresses pour voyager engagé. Nicolas Breton : « A venir sur le même principe engagé un guide France et un guide Europe ». (palme remise par Patrick Pourbaix, MSC Croisière).

Dans la catégorie «Loisir» : La Maison de la Nature, pour les « Excursions Nature pour Tous », destinées aux personnes à mobilité réduite. (Palme remise par Stéphanie Drothier d’Ardenne Ecotourism)

Dans la catégorie «Startup » : Solikend, pour la vente de nuits d’hôtel au profit d’œuvres caritatives et d’associations humanitaires partenaires. (Palme remise par Kappa Club)

Dans la catégorie «Voyage» (Grande Entreprise) : Ponant, pour l’élimination totale de l’utilisation du fuel lourd remplacé par un combustible vertueux depuis plus d’un an, en avance sur la législation en vigueur à présent qui oblige l’ensemble des croisiéristes. (palme remise par Kimbaya, réceptif en Amérique Latine)

Dans la catégorie «Voyage» (Petite Entreprise) : Endallah, pour utiliser le tourisme villageois (en Tanzanie et au Kenya) comme outil d’autonomisation des populations locales et de préservation de la vie sauvage. A noter qu’Endallah est membre du réseau ATES.

Dernière catégorie, « Prix coup de cœur du public ( 3700 votes !) » : UNISOAP : pour la collecte et le recyclage des savonnettes usagées des hôtels à des fins humanitaires. Pauline Grumel : « Nous avons d’ores et déjà 110 hôtels partenaires et en deux ans, nous avons collecté 2 tonnes de savon. Le principe est très simple, les savonnettes sont retraitées et distribuées ensuite à des associations humanitaires. »
(palme remise par Morad AÏT-HABBOUCHE, président du jury).

Les Palmes sont réalisées par l’artiste Amandine Serran ©DR


En guise de conclusion

Certes, le chemin à parcourir est encore long et complexe mais les différentes initiatives présentées en cette troisième édition des palmes ont permis de mettre en lumière des actions éclairées de professionnels qui s’investissent pour faire bouger les choses. Peu à peu, le tourisme durable gagne du terrain. Les fastueux salons du Quai d’Orsay, gage de légitimité et reconnaissance, pourraient être un joli présage pour des lendemains toujours plus engagés et en ce sens, la tenue prochaine du CIT est très attendue…

——————    ALLER PLUS LOIN (avec des moyens de transport durable) ————-


Le 2 jury était composé de Morad AÏT-HABBOUCHE, Président du jury de cette 3e édition des Palmes, Journaliste et Producteur spécialiste des questions climatiques ; Guillaume CROMER, Président d’ATD ; Fabien DA LUZ, Directeur Général de TourMaG.com ; Betty RECH, Chef de la Mission de la promotion du tourisme du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères ; Vincent FONVIEILLE, Président d’Agir pour un Tourisme Responsable et Aude ANDRUP, Coordinatrice Tourisme Durable à l’ADEME).

Les membres du bureau de l’association des Acteurs du Tourisme Durable © RV
La Feuille de Chou N°4 qui fête sa 1ère année entourée par Geneviève Clastres et Romain Vallon

Remise des palmes du tourisme durable sous les ors de la république | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Palmes du Tourisme Durable : Tous les professionnels invités à concourir ! Parce que le développement durable est l’affaire de tous les professionnels du tourisme, l’association Acteurs du Tourisme Durable (ATD)...

À la ville comme en vacances, vers la fin de la voiture personnelle ? L'écomobilité ou mobilité durable est une politique de gestion et d'aménagement du territoire qui favorise des moyens de transport jugés plus...

Quand la tourismophobie pointe son nez… Il a suffi de quelques manifestations dans plusieurs grandes villes européennes pour que la question de la tourismophobie revienne au devant de la scène dans les médias....

Elisez votre palme du tourisme durable ! Jusqu’au 25 novembre, le grand public est invité à voter pour la palme "Coup de coeur du public" du tourisme durable....

Brèves FDC#3 ... en trois ou quatre phrases vous donner une information très concise - FDC#3...

Remise des palmes du tourisme durable sous les ors de la république Preuve s’il en est que le tourisme durable gagne peu à peu ses lettres de noblesse et n’est plus l’apanage d’un noyau de militants illuminés, c’est...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda