#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Tourisme social: quel futur en Europe?

| Publié le 18 octobre 2013 • Mis à jour le 26 mars 2015 à 10h39
Thèmatique :  Acteur associatif   Ingénierie   Institutionnel 
         

Telle fût la question posée lors du Forum européen du tourisme social, rendez-vous biannuel incontournable du secteur, organisé par l’Organisation Internationale du Tourisme Social (OITS). Cette année, l’événement s’est tenu  du 1er au 3 octobre dans la station balnéaire belge de Blankenberge au centre de vacances du Groupe FLOREAL.

OITS logo 5ème

Près de 200 personnes ont participé provenant de 23 pays et une trentaine d’experts du tourisme sont intervenus pour faire valoir leur vision du tourisme pour tous. Rappelons que le tourisme social propose des solutions afin de concrétiser le droit aux vacances pour tous par l’application de mesures sociales et économiques. Nous connaissons tous et toutes l’initiative française des « chèques vacances » ou encore les centres de tourisme social qui offrent des tarifs préférentiels pour les personnes considérées plus vulnérables, à savoir en priorité les jeunes, les familles, les séniors et les personnes handicapées.

Face à une baisse du budget des institutions publiques attribué aux politiques sociales, à la précarité grandissante de l’emploi, à un appauvrissement général de la population et à la baisse du pouvoir d’achat, le nombre des non-partants ne cesse de croître.

Cependant, durant le Forum, l’expert Jean-Didier Urbain a insisté sur le fait que seul 7% des français sont prêts à sacrifier leur budget « vacances ». Ce moment social et de détente reste une priorité et semble être rentré dans nos habitudes de consommation et dans nos modes de vie.

L'expert Jean-Didier Urbain avec la publication de l'Alliance

L’expert Jean-Didier Urbain avec la publication de l’Alliance

Le Dr. Paul Jorion s’est montré plus pessimiste et a relativisé l’importance des vacances. En effet, la préoccupation de conserver un emploi de plus en plus précaire face à la profonde crise économique, environnementale et finalement sociale que nous traversons, est LA priorité.

Dans ce contexte, de nouveaux types de tourisme tels que le Couchsurfing, le Home Exchange ou encore le réseau international des « Greeters » peuvent-ils être considérés comme promoteur du tourisme social ? Des intervenants de ces organisations ont discuté avec l’assemblée de cette question. Certains professionnels du tourisme s’inquiètent de la place grandissante de ce type de services touristiques gratuits et certaines questions d’ordre sécuritaires et fiscales se posent. Nous devons tout de même reconnaitre l’engouement général et les effets bénéfiques de ces nouvelles formes de tourisme. En effet, elles offrent à des populations subissant une baisse du budget « vacances », la possibilité de voyager ou de recevoir des voyageurs (nouvelle forme de voyage ?) et s’avère extrêmement riche en terme d’échange humain et de promotion de l’interculturalité.

A suivre dès vendredi prochain :
Un tourisme social européen ? Oui, mais jusqu’à quel point ?

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER

 


Tourisme social: quel futur en Europe? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Marie Secrétant
Je travaille actuellement comme coordinatrice du réseau européen European Alliance for Responsible Tourism and Hospitality à Bruxelles. Je suis engagée pour un tourisme respectueux des communautés d'accueil et des territoires qui incluent l'enrichissement culturel, économique, environnemental et social autant pour la population réceptrice que pour le visiteur. La durabilité, la responsabilité et la solidarité sont pour moi trois valeurs clés qui doivent être intégrées dans le tourisme. Je suis une voyageuse sans fin et le mouvement, la vie, la différence sont des moteurs de motivation. J'ai habité dans plusieurs pays tels que l'Espagne, l'Italie, l'Angleterre, le Mexique, le Vietnam et maintenant la Belgique et j'en ai partiellement découvert tant d'autres en tant que voyageuse, qui je l'espère fut le plus responsable possible.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

Rencontre avec Jean Marc Mignon suite au 26e Congrès mondial du tourisme social. Président de l’Organisation Internationale du Tourisme Social (O.I.T.S.), Jean-Marc Mignon nous livre ses impressions sur le dernier...

Retour sur la rencontre des acteurs européens du tourisme responsable S’est ouverte au siège européen de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, également siège du réseau européen de tourisme NECSTouR (Network of...

L’Europe, destination touristique N°1 encore pour longtemps ? Le 12 janvier à Bruxelles, la Commission Européenne du Tourisme (ETC) et la Commission Européenne ont présenté les résultats des 18 derniers mois de...

Tourisme en Actions – une nouvelle publication de l’OITS une nouvelle publication de l’OITS...

Programme JMTR 2012 Vendredi 1er juin 2012 - Conseil régional d’Île-de-France, Paris 7ème Journée animée par Sandrine Mercier (Journaliste - Magazine A/R)...

Retour sur le congrès mondial de l'OITS avec Charles Etienne Bélanger Retour sur le congrès mondial de l'OITS avec Charles Etienne Bélanger...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Tourisme social: quel futur en Europe?

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda