#TourismeDurable

Mobilité urbaine : le palmarès de meilleures villes européennes selon la start-up Omio

| Publié le 6 décembre 2019 • Mis à jour le 6 décembre 2019 à 7h38
Thèmatique :  Acteur privé   Conseils   Tourisme de masse 
         

Rebaptisée Omio en 2019, la start-up GoEuro, plateforme de réservation de trajets en train, bus et avion fondée en 2013, vient de publier une étude sur la mobilité urbaine dans les grandes villes européennes. Quelles sont les mieux desservies par les transports publics, les plus pratiques et les plus économiques ? Voici les révélations de l’étude.

Zürich @ Domaine public

Les critères

Avant de découvrir le palmarès des trente villes concernées, découvrons quels critères Omio a mis en place pour aboutir à ses conclusions. La plateforme de réservation s’est basée sur des facteurs tels que la vente et le prix des billets des transports en commun (tramways, bus et trains) ainsi que la disponibilité et les tarifs des options en économie partagée (taxis, vélos, scooters et trottinettes électriques).

And the winner is … Zürich

Grâce à son vaste réseau de transport public, Zürich sort gagnante et est nommée meilleure destination européenne en termes de mobilité urbaine. Les médailles d’argent et de bronze reviennent respectivement à Berlin et Vienne. A propos de Zürich, il est aussi intéressant de noter qu’elle propose le plus grand nombre de lignes de tramway par personne, ainsi que le réseau de taxis le plus dense par rapport à la population.

Velib’ à Paris © Domaine public

Paris, 5ème, Marseille, 23ème

A Paris, ce sont le nombre de taxis disponibles et les différentes options de transport économiques proposées en libre-service qui donnent à la capitale française la place de 5ème du classement européen. Par contre, Marseille ne brille pas par ses prouesses en mobilité urbaine… Son mauvais classement est, selon l’étude d’Omio, lié à un réseau urbain ferroviaire peu développé – le plus petit parmi les 30 villes répertoriées – et à un faible nombre de taxis par rapport à sa population et aux villes concurrentes.

Londres © Elisabeth Blanchet

Ailleurs en Europe

Sans surprise, Londres est dans le top 10 en partant de la fin du classement avec une place de 26ème. S’y déplacer en transport en commun coûte toujours très cher : La capitale britannique propose en effet le billet mensuel le plus cher. Son prix est huit fois plus élevé que son équivalent à Prague. A contrario, Varsovie est la destination la plus économique grâce à un réseau de transport abordable. Quant à Bratislava, les voyageurs profitent d’un grand nombre de trajets avec un seul billet. Sachez aussi qu’au Portugal, se déplacer en taxi est idéal : les trajets sont à la fois peu onéreux et les véhicules nombreux. A noter également : Les fans de deux roues en libre service devront faire une croix sur ce moyen de transport à Rome, Porto, Edimbourg et Bratislava. Amateurs de trottinettes électriques en libre-service, notez qu’un tiers des villes concernées par l’étude d’Omio n’en possèdent pas ! Un soulagement pour les détracteurs de ces engins suscitant de nombreuses polémiques.


Mobilité urbaine : le palmarès de meilleures villes européennes selon la start-up Omio | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Le plan national vélo du 20 juillet 2018 Vendredi 6 juillet, Elisabeth Borne, ministre des Transports, annonçait que les mesures de la Loi d'Orientation sur les Mobilités, qui devraient contenir notamment un plan...

Béarn Pyrénées et Pays Basque : des destinations durablement engagées ! Jacques Pédehontaà, président de l'ADT Béarn Pyrénées et Pays Basque revient sur les engagements forts de la destination en faveur de...

Changer d'approche poursuit sa quête de montagne sans voiture Pratiquer la montagne de façon saine et responsable, gros plan sur la campagne changer d'approche...

La Licence Tourisme et Economie Solidaire s'ouvre au monde professionnel. Dans le cadre de leur programme d’étude, les étudiants de la Licence Professionnelle Tourisme et Economie Solidaire de l’Université d’Avignon...

Comment le vélo-tourisme relance la pratique quotidienne du vélo… Partout en France, la multiplication des infrastructures, signalisations et autres VAE (Vélo à Assistance Electrique) contribuent de manière sensible...

Les rencontres Tourisme & Carbone 2011 en Baie de Somme Après un premier événement national organisé en octobre 2010 sous la forme d’un colloque dédié au Tourisme et aux changements climatiques, l’association...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda