#TourismeDurable
Demande d'envoi de la feuille de chou et inscription Newsletters

Greeters : de l’accueil à la mise en récit du territoire

| Publié le 15 novembre 2022 • Mis à jour le 15 novembre 2022 à 7h25
Thèmatique :  Acteur associatif   Bons plans   Guides   Portrait   Territoire 
         

Du côté des greeters, ça bouge ! De l’idée préconçue du « guide gratuit », le rôle du greeter évolue vers celui de l’habitant citoyen engagé pour son territoire. Au-delà de l’accueil, il est aussi là pour mettre en récit la destination et une offre touristique non-marchande près de chez soi. Jonathan Huffstutler, président de la Fédération France Greeters, nous en dit plus sur le rôle des greeters dans le tourisme d’aujourd’hui et de demain à travers une stratégie qui vise à encourager le tourisme de proximité en mettant en récit les destinations.

Marseille Provence Greeters – Les escaliers secrets du Panier

Le greeter, un habitant citoyen engagé

« Jusqu’à présent, la communauté des greeters était plutôt dans une position d’accueil. Ils donnaient un visage à un lieu », commence Jonathan, en enchaînant sur le fait qu’aujourd’hui, dans des temps plus perturbés où on essaye d’écrire le tourisme de demain, les greeters ont un nouveau rôle à jouer : « on veut mettre en récit les territoires, créer des imaginaires pour inspirer, pour montrer qu’on peut être dépaysé même près de chez soi ». Pour lui, il s’agit de regarder au-delà du patrimoine que l’on connaît ou d’aller en explorer un nouveau. Il s’agit aussi de donner des arguments pour revenir dans une même destination ou pour prendre plus de temps sur place. Le greeter ne se contente donc plus seulement d’accueillir mais aussi de partager des histoires sur le territoire, des histoires vouées à promouvoir son attractivité. « Bref, c’est un rôle d’ « ambassadeur + + » avec le côté non marchand, désintéressé, qui va apporter une valeur ajoutée au territoire », poursuit Jonathan.

Greeters des Landes © CDT Landes

Faire rayonner le territoire

Faire rayonner le territoire passe bien sûr par l’humain mais aussi par des outils techniques à son service, notamment informatiques. « Pour remplir nos engagements, nous sommes en train de développer notre système informatique interne GreetVue, un outil de mise en relation et de promotion en lien avec les SIT », reprend Jonathan. L’idée : faire rentrer les offres d’accueil, de rencontres et de récits dans les systèmes d’information touristiques des professionnels du tourisme que ce soit des CRT, des hôteliers, des plateformes, des applications mobiles…. « Bref toute personne qui voudrait reprendre nos flux et dire par exemple : voilà, autour d’ici, il y a tels habitants accueillants qui sont prêts à vous montrer le territoire, à vous raconter des histoires liées à telle destination ». Jonathan embraye ensuite sur le sentiment d’accueil du territoire, un levier jugé très compliqué par bon nombre d’acteurs du tourisme. « Personne ne sait trop à qui s’adresser pour impliquer concrètement leurs habitants dans leurs stratégies touristiques. Nous on a l’avantage d’être là depuis longtemps et, justement, on veut sortir du rôle passif exclusivement de l’accueil pour prendre un rôle plus actif et engagé. Notre communauté veut aller plus loin ».

Le podcast « Ailleurs Chez Nous »

Et pour aller plus loin, la Fédération France Greeters a lancé cette année le podcast « Ailleurs Chez Nous » : « On travaille avec Paul Engel de la France Baladeuse, on l’a choisi pour la qualité du rendu et sa capacité à créer du dépaysement y compris dans des lieux qu’on pense connaître. Pour l’instant, on a commencé par un épisode sur Marseille. Le prochain sera sur Saint-Gervais et celui d’après sur Nancy à l’automne ». Le but du podcast : alimenter la tendance du voyage de proximité en France en suscitant l’imaginaire des gens et l’envie d’authenticité. Selon Jonathan, le podcast constitue le média le mieux adapté pour promouvoir la rencontre avec les habitants en vacances : « Il permet de réaliser ce qu’on fait le mieux : raconter des histoires et ce, sur un format long et immersif ». En choisissant ce type de média, la Fédération France Greeters veut aussi sortir de la polémique issue de la confusion guide/greeter. Avec la vidéo, on voit forcément des personnes qui montrent quelque chose et d’autres qui écoutent. Quelque part, on alimente donc la polémique et le cliché réducteur qui dépeint les greeters comme de simples « prestataires d’activités », des guides gratuits, qui feraient en quelque sorte une concurrence déloyale aux guides professionnels. « Mais l’idée de penser que nous sommes des guides gratuits, des « bons plans de l’été » selon certains journalistes, c’est complètement dépassé. On ne veut surtout plus être cantonnés à la balade, notre rôle se joue déjà en amont au moment de l’inspiration. Au-delà de l’accueil sur place, notre communauté est d’abord fière d’être des habitants ambassadeurs de leurs lieux de vie. L’un des points majeurs de notre stratégie est donc de renforcer l’engagement de nos réseaux autour de l’attractivité des destinations, en particulier pour la valorisation de leur patrimoine immatériel ».

https://greeters.fr/podcast/

D’un engagement local à une vision globale du tourisme

Jonathan revient ensuite sur les périodes de confinement qui, malgré le manque de rencontre avec les visiteurs ont permis d’échanger et finalement de renforcer les liens entre les greeters, tant sur le plan national qu’international. « En septembre les greeters du monde entier ont fait la promotion du concept et de nos valeurs fondamentales autour du hashtag #InternationalGreeterDays. Ils ont organisé des évènements locaux pour se faire connaître des visiteurs mais également des futurs bénévoles », explique Jonathan. A la clé, un rassemblement international de greeters venus du monde entier organisé à Nantes. Pour Jonathan, renforcer les communautés de greeters donne une vraie force : « même si on agit localement, on pense globalement et on a le sentiment d’être utile à l’ensemble du tourisme français ». A ce propos, la Fédération estime qu’elle a plus que jamais un rôle à jouer dans l’écriture du tourisme de demain : « Quand on lit toutes les stratégies locales, régionales et nationales, le besoin d’un interlocuteur fiable qui pourrait fédérer des communautés d’habitants et aider à mettre en récit les destinations pour créer du dépaysement ressort clairement. Nous sommes sûrs d’avoir un rôle à jouer », conclut Jonathan avant de préciser qu’il ne s’agit pas de paroles en l’air mais d’actions concrètes mises en œuvre par la fédération, telles que le développement du système informatique GreetVue, de la réalisation du podcast « Ailleurs Chez Nous », projets qu’elle soumettra à l’appel à manifestation d’intérêt d’Atout France qui se termine fin septembre.

https://greeters.fr/

Convention IGA © Nantes Greeters

Greeters : de l’accueil à la mise en récit du territoire | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Un pôle tourisme responsable sur l'édition 2011 du MAP Avec plus de 500 destinations représentées sur 17 000 m2 d’espace d’exposition, le Salon Mondial du Tourisme reste le rendez-vous de l’année à ne pas manquer...

Greeters de Nantes, association de tourisme participatif à Nantes Parallèlement à son activité d'accueil de visiteurs, l'association les Greeters de Nantes a organisé, en collaboration avec de nombreux partenaires...

7 idées pour visiter Marseille autrement Petit tour d'horizon des initiatives à connaître pour visiter Marseille avec ses habitants, profitez des plages mais pas que ... du soleil, du petit pastis sous les platanes,...

Le phénomène international des Greeters fête ses 20 ans! Les Greeters sont des bénévoles amoureux et passionnés de leur ville qui consacrent un peu de leur temps pour la faire découvrir à ceux qui veulent la visiter....

Rencontre avec Jonathan Huffstutler, président de la Fédération France Greeters Qu’est ce qu’un Greeters ? C’est un une personne habitant un quartier, une ville, un terroir, qui souhaite faire découvrir bénévolement...

Alternative urbaine Bordeaux : quand la balade commentée devient un outil de réinsertion professionnelle ! Une balades loin des sentiers battus qui a pour objectif la réinsertion professionnelle. Une initiative...

promotion partenaire feuille de chou

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda