#TourismeDurable

Languedoc Nature : pour l’amour d’un petit coin de planète…

| Publié le 4 mars 2021 • Mis à jour le 6 mars 2021 à 5h57
         

Pour pouvoir conserver son emploi, Frédéric Certain aurait été obligé de quitter ce Languedoc qui l’accueillait depuis quelques années et dont il était tombé amoureux. Au lieu de cela, il a fondé Languedoc Nature avec son associée Fabienne Le Velly et, depuis plus de 15 ans, fait découvrir avec passion et respect cette région à la diversité extraordinaire. Rencontre avec un passeur de bonheur qui se veut définitivement « artisan »…

Frederic Certain dirigeant de l'agence de voyages LANGUEDOC NATURE

Voyageons Autrement : Pouvez-vous résumer votre parcours en quelques mots et nous dire pourquoi vous avez créé Languedoc Nature avec Fabienne Le Velly en 2004 ?

Frédéric Certain : A la base, se trouve ce que l’on appelle un « accident de parcours ». Alors que je venais de m’installer dans le Languedoc, l’entreprise d’agro-alimentaire pour laquelle je travaillais opéra une vaste restructuration assortie de suppressions d’emploi. Pour conserver le mien, il aurait fallu que j’accepte un poste dans une autre région, ce que je ne souhaitais pas car j’étais tombé sous le charme du Languedoc. Je réfléchis donc à la meilleure façon de me reconvertir avec conviction et passion : guide VTT ? Accompagnateur en montagne ?… Cela m’amena à ausculter l’offre touristique spécialisée sur la région et découvrir qu’elle n’était pas considérable, loin de là. Fabienne, ayant été formée au tourisme, nous nous mîmes alors à travailler sur ce projet en 2003 et nous lançâmes en 2004.

VA : Vous proposez une vingtaine de destinations différentes, toutes situées en Languedoc. Qu’est-ce qui vous a séduit dans cette région ? Comment la décririez-vous ?

Frédéric Certain : Nous nous concentrons en effet sur l’Occitanie avec quelques extensions aux montagnes voisines lors des sorties hivernales. Arrivés à la fin des années 90, nous avions l’habitude de sillonner la région pour nos sorties personnelles : randos, VTT, ski d’hiver (tout ce que nous nous sommes mis à proposer ensuite au final). Nous avons aussitôt été éblouis par la diversité des paysages ; par un certain art de vivre également, centrés sur la gastronomie, le vin, etc. Le plus étonnant étant cette possibilité de passer d’un milieu à un autre, complètement différent, en quelques dizaines de kilomètres. C’est cela qui a achevé de nous convaincre car nous avons tout de suite vu quelles superbes possibilités de séjours itinérants cette richesse territoriale offrait.

Activités de pleine nature avec Languedoc Nature

VA : Qu’est-ce que cela apporte au client d’avoir affaire à un hyper-spécialiste de la destination ?

Frédéric Certain : Il y a la grande connaissance du territoire d’abord, bien entendu. Renforcée par notre soif inextinguible d’effectuer des repérages sur le terrain. Puis démultipliée par l’approche multipratiques proposée et issue de notre histoire personnelle. Cette expérience multidisciplinaire des modes de locomotion et des approches ouvre une large possibilité de possibles qui permettent de répondre au plus près et au mieux à chaque demande. Même quand celle-ci s’avère complexe ou spécifique. Nous nous sommes ainsi donné les moyens de faire du véritable sur-mesure.

VA : Quels types de voyages proposez-vous et qu’est-ce qui les caractérisent ?

Frédéric Certain : Première caractéristique forte, émanant de nos principes : la mobilité douce. Elle est systématique. Nous proposons d’un côté de l’itinérance douce en pleine nature et de l’autre des séjours centrés sur la découverte écotouristique. Car nous n’avons pas souhaité saupoudrer tous nos séjours d’une petite dose marketing d’écotourisme, mais bien plutôt construire de vraies propositions thématiques reposant sur cet aspect des choses, pour ceux qu’il intéresse.

VA : Deux exemples de propositions Languedoc Nature : un must validé par les clients et un chouchou personnel…

Frédéric Certain : Voilà un vrai casse-tête puisque nous proposons aujourd’hui 80 séjours au moins, sans compter les options et variantes. Mais bon, plébiscité par le public depuis le début, le tour des monts d’Aubrac me vient immédiatement aux lèvres tant le succès de ses paysages ouverts portant loin très loin fait l’unanimité. Surtout additionné de son extension à la Margeride. Mon chouchou dépend ensuite de la saison mais j’opterai, aux beaux jours, pour la rando entre Causses et Gorges du Tarn car après les espaces ouverts et désertiques des grands Causses qui me laissent toujours admiratifs, l’arrivée, une fois franchies les falaises, sur les gorges vertes et bleutées est une pure jouissance. Quant à la saison hivernale, je vote pour le ski nordique effectué sur le mont Lozère. A deux heures de Montpellier, le dépaysement y est total et vous avez vraiment l’impression d’avoir été téléporté dans le Grand Nord !

Activités de plein air avec Frederic Certain de l'agence Languedoc Nature

VA : Rando, vélo,  canoe, chevaux, ski de fond sont vos principaux modes de découverte. Mais vous avez également quelques propositions de séjours plus spécifiques, donc…

Frédéric Certain : Nos activités sont toutes conçues comme des modes d’approche des territoires. Il ne s’agit pas de pratiquer une activité pour la seule pratique, mais d’y associer un côté contemplatif ainsi qu’une certaine part de découverte, distillée dans les itinéraires comme autant de post-it révélateurs : « ici, si vous voulez prendre quelques minutes, vous avez une ferme caractéristique et très accueillante. Elle est éleveuse de brebis et lui apiculteur »… On ouvre ainsi aux gens des possibilités de découverte supplémentaires, sachant que s’ils souhaitent s’y investir davantage une autre fois, les séjours écotouristiques sont faits pour ça. Certains par exemple, ont un coup de cœur pour les rapaces lors d’une première itinérance. Et reviennent ensuite participer à leur observation dans le cadre du programme que nous avons mis en place avec le Parc National des Cévennes et un médiateur spécialisé. Idem pour la découverte des vins et de la viticulture locale, etc. etc.

VA : Quelle part est faite à la durabilité et à l’éco-responsabilité dans vos propositions ?

Frédéric Certain : C’est un critère de base, absolu, on en a parlé un peu déjà. Non seulement nous nous concentrons sur la mobilité douce, mais, connaissant l’impact environnemental lié aux déplacements, nous incitons les gens à nous rejoindre au moyen des transports collectifs. Chaque proposition faite est accompagnée d’un encart présentant les possibilités existant côté transports collectifs. Nous sensibilisons également chacun à l’environnement et à sa fragilité au moyen de fiches apparaissant en marge des carnets de voyage.

VA : Et quelle part est faite à la rencontre humaine ?

Frédéric Certain : Les échanges sont une part essentielle de nos séjours et se déclinent de diverses façons. A travers le choix des guides tout d’abord pour ce qui est des séjours encadrés (cf question suivante). A travers les invitations distillées en chemin dont nous avons parlées également. A travers le choix des hébergements enfin, surtout. Nous attachons une grande importance à la capacité et à l’envie des hôtes d’échanger. Hôtes que nous considérons comme autant d’ambassadeurs de leur territoire. Tous n’ont pas cette qualité au plus haut point, naturellement, mais il y a toujours de 3 à 5 étapes par itinérance où nous savons que les échanges seront forts et que les clients nous dirons : « On a passé une super soirée avec le monsieur de la chambre d’hôte… ». On connaît bien sûr tous nos prestataires et on les a choisis pour ça, entre autres.

Activités vélo en Occitanie avec Languedoc Nature

VA : Qui sont vos guides et accompagnateurs ? Que leur demandez-vous en priorité ?

Frédéric Certain : Ce sont tous des locaux, critère indispensable. On a créé nos réseaux au fil de nos repérages et, outre leur compétence technique, on les a retenus pour leur capacité à raconter leur région, à transmettre leur passion et leur engagement ainsi que pour la façon dont ils envisagent et vivent leur métier.

VA : Que change la situation sanitaire actuelle pour vous ?

Frédéric Certain : Il est évident que la multiplication des contraintes rend le métier plus difficile au quotidien. Mais en cherchant et trouvant des solutions, on évite de tomber dans la résignation. Alors, oui, l’itinérance est devenue quasi impossible en raison de la fermeture de nombreux établissements et on fonctionne différemment, avec ceux qui restent ouverts. On s’arrange et on fait de notre mieux en mode dégradé. Mais les gens ont un tel besoin de respirer qu’ils se sont dit comblés par ce qu’on leur proposait. Et nous aussi on a été comblés du coup. Au final, on a même réussi la meilleure saison estivale de notre histoire !

VA : Le plus beau compliment qu’on vous ait fait ? Celui qui vous a le plus touché

Frédéric Certain : C’est souvent l’affirmation des gens que leur séjour allait au-delà de leurs attentes. Ayant formulé leur demande, ils étaient heureux de la proposition puis de s’élancer sur le parcours, mais, à leur retour, au moment de donner leur retour d’expérience, ils se sont vraiment montrés ravis, assurant qu’ils s’attendaient bien à quelque chose comme ça, mais « pas à ce niveau ». Je crois néanmoins que le témoignage qui m’a le plus touché est celui de ce couple de débutants absolus qui hésitait à se lancer dans un séjour multi-activités nordiques, l’hiver. A leur retour, ils exultaient, expliquant qu’ils avaient franchi un cap fort, dépassé leurs peurs et s’étaient révélés à eux-mêmes, y prenant énormément de plaisir. Le top, pour nous, bien sûr. On dort bien ces soirs là…

Paysages d'Occitanie, Frédéric Certain

VA : De quoi n’avons-nous pas parlé qui soit important pour vous ?

Frédéric Certain : On est très attachés à la notion d’artisanat. On fait tout pour ne pas céder à certaines facilités, certains automatismes. On poursuit nos expérimentations, en se remettant souvent en cause. On veut rester fidèles à nos envies de découverte du départ et notre exigence est boostée par le fait qu’avec la crise, l’attente est devenue plus forte encore, a acquis surtout une dimension quasi thérapeutique. Nos séjours deviennent comme une sorte de baume existentiel pour les gens. Alors, on prend soin d’eux.


Languedoc Nature : pour l’amour d’un petit coin de planète… | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine
Ecrire et voyager. Voyager et écrire... Depuis 50 ans.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

A la découverte de l’Occitanie… les papilles en goguette ! Allier la découverte des produits du terroir occitan à des visites ludiques, gourmandes ou instructives au cœur des exploitations agricoles et des entreprises...

Offres d'emploi tourisme responsable Pages à faire tourner auprès des étudiant(e)s des formations tourisme durable d'Avignon, de Foix, de Grenoble, d'Angers et de l'IREST. 📣#VoyageonsAutrement (Août 2019)...

(suite) Le bilan ... de la crise Ce n’est donc aucunement une surprise d’annoncer que l’outdoor et toutes les activités de plein-air ont fait carton plein. A commencer par le vélo...

Osez la France ! L'édito Feuille de Chou #2 Nous voici de retour avec de nouvelles pistes pour aller plus loin, ou plus près, c’est selon, dans la voie d’un tourisme durable utile à tous, un tourisme porteur de...

UTD : un atelier pour lever les résistances au changement ! Parmi la dizaine d’ateliers organisés lors de la sixième édition des Universités du Tourisme Durable (UTD), l’un d’eux visait à soulever la question des...

Soyons Éco-logique ! la feuille de chou N°6 autour des actualités du tourisme durable, vient de paraître. Soyons éco-logiques !...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda