#TourismeDurable
Demande d'envoi de la feuille de chou et inscription Newsletters

L’UNAT interpelle ses membres pour accélérer la transition écologique au cœur de ses séjours collectifs

| Publié le 8 février 2022 • Mis à jour le 21 février 2022 à 10h12
Thèmatique :  Acteur associatif   Initiative nationale   Innovation   Institutionnel   Labels   Tourisme de masse 
         

Comment mobiliser les équipes et le personnel autour de l’enjeu de la transition écologique ? Quelles solutions pour les petites structures qui cumulent souvent agendas très chargés et budgets limités ? Comment trouver un équilibre entre la préservation de l’environnement et le maintien d’un modèle économique sain ? De nombreuses questions, et bien d’autres, qui se sont égrainées lors de la table ronde « Transition écologique au cœur des séjours collectifs » tenues lors du colloque annuel de l’UNAT sur les Vacances des Enfants et des Adolescents. Initialement prévu début décembre, ce dernier a finalement eu lieu fin janvier en visio en présence de nombreux intervenants avec, au cœur des débats, Tom Daune (Les Glénans), Nathalie Bel Baussant (label Clef Verte) et Julien Marchois (OdCVL).

(a)PierreMaricourt

Un réseau engagé qui souhaite aller toujours plus loin

Michelle Demessine (Présidente de l’UNAT) et Louise Fénelon (Présidente de la Commission VEA et classes de découvertes de l’UNAT) l’ont rappelé en ouverture du colloque, l’UNAT est plus que jamais engagé au côté des organisateurs de colonies de vacances, de séjours scolaires, et de découvertes et ce, à un moment critique où le Covid provoque encore et toujours des annulations en cascade dont certains auront du mal à se remettre. Michelle Demessine : « Nous ne lâcherons rien, nous continuerons à défendre les organisateurs de séjour de notre réseau. » Toutefois, si l’urgence de pouvoir à  nouveau accueillir enfants et adolescents en séjours collectifs est belle et bien là, cette douloureuse période du Covid aura aussi permis de se poser, de réfléchir autrement, de s’interroger sur l’après, avec l’envie d’accélérer une transition écologique devenue indispensable quand notre planète s’essouffle. Louise Fenelon : « Nous devons avoir une attitude pro-active pour défendre nos territoires mais nous poser également au quotidien la question de la protection de nos ressources. »

Cette dixième édition du colloque annuel de l’UNAT aura donc été marquée par un contexte bien morose, à la fois lié à un virus dont les mutations prolongent les incertitudes, mais aussi au vu des conclusions bien décevantes de la Cop26 de Glasgow en novembre dernier. La dernière étude de l’Ademe sur le bilan des GES dans le secteur du tourisme en France (responsable de 11% des émissions de GES) nous rappelle pourtant que l’hébergement touristique représente à lui seul 7% de ces GES, il est donc urgent d’agir. Au sein de l’UNAT, de nombreux membres sont d’ores et déjà très mobilisés avec, d’après une étude interne de 2018, 75% des adhérents du secteur Vacances Enfants Ados ayant mis en place une politique de développement durable (même si 38% seulement l’ont formalisée par écrit…). En outre, 25% des établissements du réseau sont inscrits dans une démarche de labellisation ou de certification environnementale, des chiffres qui ont sûrement évolué au vu des nombreuses formations délivrées au cours des années 2020/2021 mais qui démontrent toutefois que des voies d’amélioration sont possibles. Michelle Demessine : « Être un réseau, c’est une force, cela nous a permis de nouer de nouveaux partenariats notamment avec la Clef Verte, l’ADEME, ATES, et même France Active. Je vous encourage à vous servir de tous ces leviers pour vous aider à vous structurer dans ce volet de la transition écologique. »

Une table ronde inspirante pour mutualiser les expériences

Alors, afin d’aider les membres du réseau désireux de se servir de ce colloque engagé comme d’un tremplin ou d’un socle pour trouver des réponses à leurs questionnements, une table ronde animée par Geneviève Clastres (Voyageons Autrement) a réuni Tom Daune (Les Glénans), Nathalie Bel Baussant (label Clef Verte) et Julien Marchois (OdCVL) afin d’illustrer par de nombreux exemples les différentes actions mises en place au sein de leur structure. L’ensemble de ces échanges, disponibles en replay ci-dessous, détaillent les actions mises en place par chacun de ces acteurs. Tom Daune (Les Glénans) a ainsi pu évoquer ses centres de voile, souvent situés dans des espaces fragiles parfois Natura 2000 (océan, littéral, bâti, îlots isolés, etc.), gérés de façon exemplaire avec notamment un travail de fond considérable réalisé sur l’Ile de Penfret (gestion de l’eau, de l’énergie, des déchets, la fédération des équipes, etc). Afin d’aider les acteurs à se structurer et à mettre en place une méthodologie d’action, Nathalie Bel Baussant a également apporté un éclairage extrêmement utile, en démontrant notamment qu’un label comme la Clef Verte peut s’adapter à tout type de structures, que ce soit en termes de coût mais aussi en termes de méthodologie. Enfin, le témoignage très nourri de Julien Marchois (OdCVL) a  permis de prendre conscience de tout ce qu’un organisateur de séjours arrive à mettre en place pour fédérer autant ses équipes que les jeunes qu’il accueille autour de ces sujets de l’écologie et de l’éducation au développement.

Il faut y aller !

Un colloque engagé que l’on pourrait donc résumer par un message simple et clair : il est tant d’y aller, de s’engager, et ce, pour deux raisons principales, comme l’a justement rappelé Michelle Demessine : « Nous avons deux raisons d’agir. Déjà, la jeunesse y aspire, et nous sommes une organisation tournée vers les jeunes. En outre, notre attachement à l’éducation populaire et à l’économie sociale et solidaire nous impose de nous émanciper pour construire de nouveaux espaces et des formes de démocratie renouvelée. » En ce sens, l’UNAT aura aussi donné la parole à la jeunesse, avec l’intervention très engagée de Noé Gauchard, membre de Youth for Climate France, qui a démontré avec brio que les nouvelles générations se sont d’ores et déjà emparées de ce sujet. Enfin, pour ceux qui hésiteraient encore à passer le cap, il est important de ne pas oublier que la réglementation va également pousser à cette transition, avec notamment la loi ELAN, qui a pour objectif la réduction de la consommation énergétique du parc tertiaire (- 40 % en 2030 pour les établissements de plus de 1000 m2 ; – 50 % en 2040 et – 60% en 2050). Et ce, sans compter d’autres lois, rappelés par Jean-François Simon (Ancien Délégué Général d’Éthic Étapes), grand témoin du colloque, qui a également évoqué les lois Egalim et la Climat et Résilience qui encadrent la qualité des produits achetés en restauration collective mais aussi la question du transport, ainsi que la loi AGEC, qui vise à lutter, entre autres, contre le gaspillage alimentaire. Il est donc temps d’anticiper la transition faute d’avoir à la subir, avec à l’esprit que c’est également une magnifique aventure pour donner toujours plus de sens aux actions collectives.

La nature autrement
Classe nature © UNATSudPACA


L’UNAT interpelle ses membres pour accélérer la transition écologique au cœur de ses séjours collectifs | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Colonies scientifiques : Eveillez ses enfants à la recherche Les colonies scientifiques s'étalent entre une semaine et un mois, en France ou à l'étranger. Les projets sur lesquels travaillent les jeunes sont variés...

Guide Shanghai - Tao m'a dit voyager autrement - éditions Viatao Les éditions Viatao proposent, avec ce guide TAO sur Shanghai (Chine), des adresses testées et choisies avec soin pour leurs efforts en faveur de...

Oser faire ce que les voyagistes ne font plus depuis 20 ans Proposer dans une même brochure Israël et la Palestine, pour un hymne à la tolérance et à la paix...

Vacances et congés scientifiques avec Objectifs Sciences Eveiller les enfants à la recherche pendant leurs vacances, voilà le pari que relève l'association Objectif Sciences International....

Au fil du GR54 le temps d'un été hors normes Suivez la riche expérience de Vanessa Beucher à La Tour des Ecrains sur le GR24. Un voyage physique, spirituel et émotionnel pour vivre une aventurehors-du commun....

La lente agonie des centres de vacances Un de plus....et un de moins, telle une litanie triste, le centre Montagne et musique situé à Autrans dans le Vercors, fermera ses portes le 31 décembre. Il gardera des milliers...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Le goût du beau - FDC#10

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda