logo et baseline voyageons-autrement

Les trésors méconnus de la France à vélo

| 21 mars 2014 • Mis à jour le 25.04.2014 à 10h51
Thèmatique :  Bons plans   Initiative nationale   Territoire 
         

Trois millions de français utilisent le vélo en tant que mode de déplacement quotidien, dix-sept millions en font au moins une fois par semaine. A l’orée de 2014, on estime à près de 10 000 kilomètres l’étendue des « véloroutes » et voies vertes qui sillonnent notre hexagone. Et pourtant, ce mode de transport durable, sain, économique, démocratique, ce bicycle proche du territoire et de ses intérêt, cette monture d’acier qui se pourrait être l’avenir de l’homme reste toujours un bien méconnu, un allié sous-évalué, n’en déplaise au ministre des transports, Frédéric Cuvillier, qui, lors de l’élaboration du plan vélo tout juste dévoilé, s’est lui-même déclaré surpris de l’impact économique du vélo, quelques deux milliards d’euros de retombées pour les territoires. Alors, à quand une prise de conscience réelle de l’enjeu vélo par l’ensemble des élus et institutionnels ? Le bicycle ne demande qu’à décoller…

« Le printemps des bicyclettes » à suivre sur V.A …

A voyageons-autrement, il y a bien longtemps que l’on est convaincu des bienfaits de la petite reine, au point d’avoir décidé d’y consacrer un dossier annuel. Pour cette 2e édition, nous vous proposons de retrouver, le temps d’un « printemps des bicyclettes », un panel d’acteurs engagés dans le vélo, qu’ils soient privés, institutionnels, ou territoires.

Vélotourisme

Voie Verte dans le Beaujolais @GClastres

Plan Vélo en roue libre

L’actualité est  toute fraiche. Le 5 mars dernier, Frédéric Cuvillier, a présenté les 25 mesures du tout nouveau plan vélo à un parterre de journalistes qui auront peut-être fait l’effort de tester un vélib pour l’occasion. Au-delà des points qui concernent surtout le code de la rue (généralisation des double-sens cyclable, sanction augmentées pour les véhicules garés sur les places dédiées au vélo, possibilité pour les cyclistes de quitter la droite de la chaussée en cas de danger, etc.) ou l’intermodalité (facilité de correspondances entre train et vélo, places de stationnements sécurisés réservées aux cycles dans chaque gare…), le plan prévoit également de développer les itinéraires de loisir pour faire passer d’ici à 2020 la part des séjours à vélo de 3 à 6 % dans l’ensemble des séjours touristiques.  A la clef, la création de quelques 12 000 emplois touristiques et près de 2 milliards de chiffre d’affaire supplémentaires.

Pour les Départements & Régions cyclables (DRC), partenaire de notre dossier et membre du comité de pilotage, l’ensemble de ces mesures visant à promouvoir le tourisme à vélo vont dans le bon sens mais il manque le volet financement. Directeur de France Vélo Tourisme (FVT), parrain de notre dossier, Philippe Coupy est quant à lui déçu d’un plan où le volet tourisme n’est pas à la hauteur des enjeux économiques. Sans compter qu’une promotion puissante du tourisme à vélo aurait un impact positif sur l’image du vélo et encouragerait sa pratique auprès d’un large public. Certes, les effets de la suspension de l’écotaxe se font sentir dans la timidité des investissements étatiques vers les projets de mobilités durables mais les régions et départements attendaient plus d’un Etat qui peine à reconnaitre les investissements conséquents réalisés sur le terrain.

 

France à Vélo

Carte des Grands Itinéraires @FranceVéloTourisme

 

Sur le terrain ça continue…

Et pourtant, nombreux sont les acteurs à continuer à se mobiliser et à œuvrer pour le vélo, à l’instar des DRC et de FVT, tout juste cités mais aussi de l’ensemble des régions et des acteurs privés, qui proposent de plus en plus de circuits et d’itinéraires à bicyclettes. Tout au long de notre dossier, on pourra ainsi découvrir les dernières propositions des acteurs privés tel Terres d’Aventure, qui cette année, a décidé de mettre la petite reine à l’honneur, Vélorizons ou Vida bike, le spécialiste du vélo couché. On ira également voir ce qui se passe du côté des territoires, avec les nouveaux tracés vélos d’Ardèche et de Provence; avec le Vaucluse et le site la Provence à Vélo pour accueillir toujours mieux les amoureux de la petite reine. Les choses bougent. De grands itinéraires tels que La Loire à Vélo ou La Vélodyssée commencent à avoir de la visibilité mais il reste encore beaucoup à faire et un réseau toujours en pointillé.

« Le printemps des bicyclettes »

« Le printemps des bicyclettes »

L’avenir nous tend les pédales…

Alors, que faire pour l’avenir ? Un document des DRC préconise entre autres de disposer d’une véritable politique nationale pour la promotion du tourisme à vélo en France avec le soutien d’Atout France et la reconnaissance de la filière vélotourisme. Il appelle également à plus d’engagements et de financements étatiques.  Interrogé, Philippe Coupy (FVT) précise : «  Il manque encore bien des choses, une continuité sur l’ensemble des itinéraires incluant l’interface avec les villes, nombre d’infrastructures, et surtout, une visibilité institutionnelle. Beaucoup d’élus ne connaissent pas ou peu le projet  France Vélo Tourisme or depuis quelques années, il se passe beaucoup de choses à l’initiative de nombreux acteurs publics et privés. Toutefois, sans budget, il sera difficile d’avancer et de rattraper le train de retard que l’on a sur des pays comme la Suisse, l’Allemagne ou l’Autriche. Ainsi la fondation Suisse Mobile dispose d’un budget de 2 millions d’euros par an soit proportionnellement plus de 10 fois celui du budget français actuel. » Certes, rattraper un train à vélo n’est pas simple, mais vu le décollage du vélotourisme en France, on peut se laisser aller à espérer que le miracle finisse par se produire. Notre dossier est aussi là pour aller dans le bon sens, puisque le vélo, on vous le redit, c’est durable, sain, économique, démocratique, et qui sait, peut-être un peu magique !

France Vélo Tourisme Parrain du dossier Vélotourisme 2014

France Vélo Tourisme Parrain du dossier Vélotourisme 2014


Les trésors méconnus de la France à vélo | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Informations utiles pour voyager

Le vélotourisme passe le grand braquet ! Parce qu’il permet de découvrir des régions entières de manière autonome, à un rythme humain autorisant flâneries et rencontres, avec très peu d’impact négatif sur l’environnement,...

« Vélo Loisir Provence » : le Luberon et le Verdon en « tandem » pour développer le vélotourisme Grâce au dossier vélotourisme 2013 de Voyageons-autrement, vous avez découvert une structure atypique dans le...

Vélotourisme : Ensemble, c’est tout… Depuis le dossier que nous lui avons consacré il y a deux ans, le vélotourisme, réconciliant le voyageur avec la découverte naturelle, humaine et néanmoins « exotique » d’un...

Vélotourisme Vélotourisme...

L’Ardèche : bientôt dans le peloton de tête des départements cyclables ? Nous vous l’expliquions en ouverture de ce dossier estival « spécial vélo » : le vélotourisme ne présente que des avantages pour les...

Voyage à deux roues avec La Balaguère by Bike Cet hiver nous vous racontions, dans le cadre de notre dossier montagne, l'histoire de La Balaguère qui guide aux quatre coins du monde depuis 1984 des voyageurs marcheurs...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
« Le printemps des bicyclettes »

L'actu en continu

Les derniers tweets

Les catalogues Voyagiste


Agenda