logo et baseline voyageons-autrement

Languedoc Nature : portrait d’une passion assouvie…

| 2 septembre 2015 • Mis à jour le 25.02.2016 à 7h21
Thèmatique :  Acteur privé   Bons plans   Espaces protégés   Portrait   Territoire 
         

Installée depuis 10 ans dans l’Hérault, Languedoc Nature s’est fait une spécialité des voyages d’aventure et de pleine nature. Travaillant main dans la main avec les Parcs Naturels, connaissant sa région par cœur et pétri de convictions durables fortes, son créateur, Frédéric Certain, fait le point sur une décennie d’engagement quotidien au service du voyage autrement

Trombines
Voyageons Autrement :
Comment est né Languedoc Nature ?
Frédéric Certain : D’une reconversion ; le virage à 180° d’un cadre commercial de l’agro-alimentaire qui souhaitait avoir une activité lui correspondant, plus en accord avec ses convictions. Passionné par la nature et les sports de pleine nature depuis toujours, j’ai eu envie, en 2004, d’en faire ma vie. Un grand projet de vie en est né, favorisé par le fait que mon épouse et associée, Fabienne, était formatrice en tourisme, ce qui nous a pas mal aidés. D’autant que nous faisons tout nous-mêmes : pas une de la centaine de propositions aujourd’hui proposées que nous n’ayons inventée, testée et mise au point, qu’il s’agisse de rando, VTT, canyoning, ski de fond ou écotourisme… Durant ces dix années, on a parcouru beaucoup de chemin, au sens propre comme au figuré ! Et il m’arrive encore souvent d’accompagner les clients sur un bout de parcours, pour lier connaissance. Fabienne donne un sérieux coup de main côté comptabilité, administration, relations et je suis le seul salarié de l’agence, mais nous avons créé un super réseau de partenaires locaux : guides, hébergeurs, restaurateurs, producteurs… Nous travaillons également en étroite collaboration avec les institutionnels : parcs naturels et comités du tourisme. Bien sûr, il faut être sur tous les fronts et c’est un peu dur parfois, les journées manquent d’heures, mais les longues soirées d’hiver servent également à cela et c’est un travail très enrichissant. Enfin, depuis 2010, nous nous sommes rapprochés de l’association VVE (Voyageurs et Voyagistes Eco-responsables) avec laquelle nous partageons nombre de convictions sur le tourisme de découverte des territoires via une mobilité douce et cela fait du bien d’échanger et travailler « en famille »…

Descente Méjean

Descente Méjean

VA : Quel est votre terrain de jeu ?

FC : L’ensemble du Languedoc-Roussillon plus le sud du Massif Central, un périmètre assez large pour garantir une réelle variété de paysages, d’activités et niveaux de difficulté, suffisamment proche néanmoins pour qu’on connaisse et maîtrise chaque chose. La chance, c’est que cette région est idéale pour le tourisme de nature et d’aventure : à pied, à cheval, en vélo, canoë ou attaché à une corde… idéale pour s’évader du quotidien en s’immergeant dans cette vaste nature, sur le mode itinérant, au moyen de randonnées en étoile ou en pratiquant le multi-activités.

Rando cheval

VA : Si on vous demandait de citer trois voyages emblématiques de votre production ?

FC : Choix difficile. En randonnée, je dirais le tour du Larzac méridional sur 5 jours, en passant par le cirque de Navacelles, un très bel itinéraire. En VTT, j’aime beaucoup le tour des monts d’Aubrac, ce futur parc naturel régional, le regard y porte loin… et, pour l’hiver, je retiendrai la randonnée à skis nordiques sur le mont Lozère : guide fabuleux et immersion forte sur le toit des Cévennes.

VA : Et parmi les derniers nés ?

FC : L’itinéraire en VTT conduisant du Pont du Gard à Agde en passant par les gorges du Gardon, Saint Guilhem-le-Désert et le Salagou, une découverte dynamique mais tranquille des paysages et du patrimoine qui plaît beaucoup.

canoe-activite

VA : Qui sont vos clients et comment viennent-ils à vous?

FC : Par internet. Dès le départ, avec Fabienne, nous avons tout misé sur internet. Sans acheter de mots clés ni publicité, mais en essayant d’être présents et pertinents ; on s’est donc formé à ça et on continue de la faire. L’essentiel de nos clients provient d’autres régions que la nôtre : Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Région parisienne… ils viennent d’abord pour l’atout climatique et la découverte du territoire ; dès avril et jusqu’en novembre, on a ici des journées superbes et même si on met l’accent sur le contemplatif, la majorité de nos clients sont des sportifs. Pas des sportifs de haut niveau, mais des gens qui veulent vraiment découvrir le pays à travers une pratique sportive. Et puis, sur les voyages plus tranquilles, nous avons aussi nombre de curieux et un public familial de plus en plus nombreux.

rando âne enfant

VA : Le fait que vous soyez engagés dans un tourisme responsable contribue-t-il à attirer les gens vers vous ?

FC : Dans leur grande majorité, les gens ne viennent pas nous voir pour cela. Ils connaissent assez vite notre engagement puisqu’il figure ici et là, sur le site, les dépliants, dans l’agence. On est, par exemple, l’un des rares opérateurs de voyages français ayant obtenu l’agrément du volet 3 de la CETD (Charte Européenne pour un Tourisme Durable, nda), mais cela ne leur parle pas, raison pour laquelle, lors des réunions professionnelles, j’ai l’habitude de modérer certains enthousiasmes en rappelant que si les gens apprécient notre engagement et repartent sensibilisés, ce n’est pas ce qui nous les a amenés. En revanche… cet engagement fait sans doute partie des choses qui les font revenir !… On trouve ainsi une centaine de personnes, différents petits groupes de fidèles, qui reviennent nous voir tous les ans ou tous les deux ans, séduits par l’esprit maison. Et c’est très bien comme ça ; on fait de l’écotourisme, pas du greenwashing

Montjoie-Mont-Lozere (1)

VA : Quelle est la part de rencontre dans vos voyages ?

FC : Il y a celle avec les guides : nature, rando, VTT, ski… véritables livres ouverts sur la nature locale. Et puis, sur les itinéraires, on indique aussi un certain nombre de « points d’intérêt humains » si je puis dire, des rencontres potentielles avec des producteurs notamment. Enfin, nos hébergements ne s’effectuent pas forcément en gite, certains sont proposés chez l’habitant.

VA : Avez-vous senti, avec le passage des années, une évolution dans la manière dont vos clients abordaient la notion de « voyage responsable ».

FC : Oui. On assiste clairement à un phénomène de conscientisation, les gens qui viennent à nous souhaitent vivre pleinement leur voyage, dans toutes ses dimensions et désirent en tirer une véritable expérience de vie. Notamment les familles ayant des enfants en âge de s’intéresser, à partir de 7, 8 ans, qui nous demandent de découvrir les territoires de manière intelligente, s’intéressent au parcours, proposent des adaptations suivant les centres d’intérêt des enfants. On est moins dans le simple divertissement ; il faut aussi que cela ait du sens.

boucle paysage voie verte

VA : Pourquoi avoir souhaité intégrer la Charte Européenne du Tourisme Durable (CETD) ?

FC : Pour faire connaître notre travail, d’abord, travail emblématique de ce « slow tourisme » vertueux appelé récemment de ses vœux par notre ministre. Et parce qu’au-delà de l’effet d’affichage, il était important de montrer qu’il existe déjà des séjours au contenu qualitatif, entrant dans les critères choisis. Il s’agit donc d’une reconnaissance de notre travail mais également d’un engagement de pure conviction. De toutes les façons, nous proposons des séjours dans les parcs ou incluant les parcs depuis le tout début, 5 propositions par parcs au moins ; donc, tout ce qui touche aux parcs nous intéresse forcément.

Nordique Lozère

VA : Et vos rapports avec les Parcs Naturels, justement… ils sont bons ?

FC : Excellents. Comme je le disais, on est dans les parcs depuis le début, depuis qu’un collègue accompagnateur en montagne m’a aidé à monter l’un des tous premiers itinéraires. On connaît donc les personnes qui travaillent pour les parcs depuis longtemps et on les a vus évoluer, affichant une volonté de plus en plus affirmée de s’ouvrir au public et aux professionnels dans notre genre. Depuis 2008, on est entré dans une ère d’échanges extrêmement constructifs et l’on peut à présent parler de collaboration naturelle et fructueuse. Voyant le genre de choses que l’on avait déjà faites, par exemple, le Parc Naturel des Pyrénées Catalanes vient de nous contacter pour qu’on travaille ensemble. Un travail collectif permettant d’arriver à des « produits » formidables : la traversée du Larzac en rando ou VTT, une descente des Gorges du Tarn (réponse à un appel à projets) prenant en compte le problème des voitures, l’été… Travailler sur ce genre de projets, c’est que du bonheur. Certes, nous sommes une entreprise et travaillons d’abord pour vivre, mais quand, avec ce type de voyages, on s’inscrit en plein dans ses convictions pour créer du nouveau, c’est le top ; la boucle est bouclée !

rando chemin St Guilhem

VA : Ne regrettez-vous pas, parfois, de vous être imposé autant de contraintes sur les voyages que vous proposez ? Le simple tourisme, économiquement, n’est pas un secteur toujours facile ; alors compliquer davantage les choses en multipliant les critères, restrictions, etc. ?

FC : Franchement, je ne me verrais pas proposer une découverte du Larzac en… quad !! D’une part, je propose ce que j’aime, ce qui est important, et d’autre part, je défends ces territoires qui me passionnent, ce qui l’est tout autant. Quant aux contraintes, parlons plutôt de défis : dénicher un gîte qui sorte du lot, des producteurs étonnants, un guide passionné… chaque partie de chaque voyage demande à être pensée, cherchée, testée. Si tout fonctionnait comme sur des rails, quelle serait la satisfaction éprouvée ? La nature nous apprend suffisamment combien le bonheur ressenti est à la mesure de l’effort fourni !

Pour prendre contact
http://www.languedoc-nature.com/
http://www.vve-ecotourisme.com/

 


Languedoc Nature : portrait d’une passion assouvie… | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine

Ecrire et voyager. Voyager et écrire… Depuis 50 ans.


Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Sur le chemin de Saint-Guilhem… en VTT, avec Languedoc Nature Les randonneurs passionnés le connaissent bien : le chemin de Saint-Guilhem-le-désert, itinéraire pédestre reliant l’Aubrac au Languedoc, est d’une...

Languedoc Nature : portrait d’une passion assouvie… Installée depuis 10 ans dans l’Hérault, Languedoc Nature s’est fait une spécialité des voyages d’aventure et de pleine nature. Travaillant main dans la main...

Agritourisme - Trophées en région Languedoc Roussillon - Appel à Candidature Trophées Agritourisme 2010 - pour faire connaître les nombreuses initiatives des agriculteurs en Languedoc-Roussillon - Bienvenue à...

Le développement touristique à vélo dans les territoires Haut Languedoc et Pays Pyrénées Méditerranée Voyageons-autrement participe du lundi 3 au jeudi 6 novembre 2014 à un voyage d'études proposé par Vélo...

Croisière écologique à la découverte de la région du Languedoc Croisière écologique à la découverte de la région du Languedoc avec la péniche Naviratous...

Accueil paysan Languedoc-Roussillon > Aude Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Aude...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Le Massif Central 100% parcs naturels !

La Campagne à bras ouverts en Provence-Alpes-Côte d'Azur
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda