#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Circuits Vélo : Le grand bond en avant

| 24 octobre 2016 • Mis à jour le 05.11.2016 à 7h41
Thèmatique :  Acteur associatif   Acteur privé   Bons plans   Conseils   Vélotourisme 
         

Il fait un temps magnifiquement doux, en cette fin d’été, début d’automne (du moins dans le sud). L’occasion de vous parler d’un sujet qui nous passionne sur Voyageons-autrement : le vélo et ses pratiques, ouvertes et innovantes. Un vélo qui fait la part belle à l’itinérance, aux circuits, à la découverte sur de courtes ou plus longues distances. On va le voir aussi, il s’agit là d’un véritable essor, d’un bond en avant, lié à de multiples causes, allant toutes dans le sens d’une pratique plus ouverte. Avec l’aide de deux partenaires – VLP & La Balaguère, nous allons vous (re)donner l’envie d’enfourcher votre deux roues. Il est encore temps, croyez moi, et surtout la pratique est, pour toutes et tous, vraiment !

Une démocratisation des circuits

Commençons par le commencement s’il vous plait. Un circuit vélo (vélo de route, vtt ou encore vélo à assistance électrique : VAE) permet de suivre un itinéraire balisé, voire même privatisé et ce sur une période donnée, allant de quelques heures (exemple la portion vélo route voie verte de Calavon dans le Vaucluse, permettant à tous de se balader sans contraintes) à plusieurs  jours (eurovélo, vélodyssée…). Une ouverture vers le plus grand nombre, une pratique vélo-tourisme qui s’agrandit donc, grâce aux aménagement mis en place chaque année.

   un circuit VTT entre Collioure et Cadaques

En s’appuyant sur deux témoignages représentatifs, d’acteurs du vélo made in France, il ressort des constantes très intéressantes :

Vélo Loisir Provence, protagoniste majeur du développement du vélo en PACA, nous confirme que la pratique vélo se porte bien : Il y a plus de vélos qu’avant c’est indéniable” se réjouit Loïc Munier, salarié de l’association. Créée en 1995, VLP anime et fait la promotion de circuits touristiques vélos dans la région, les développe, et met aussi en relation et rassemble des professionnels du tourisme le long des itinéraires en Provence. Plus largement, Vélo loisir Provence permet de faire avancer une pratique cycliste ouverte au plus grand nombre. “Il y a en plus une véritable ouverture des pratiques, et des publics ici, la création de la voie verte du Calavon n’y est surement pas étrangère, elle permet à des familles de rouler en toute sécurité.”
Le développement des véloroutes a révolutionné les pratiques : parlons ici notamment de l’eurovélo  8 qui, dans quelques années, reliera Chypre à Cadix, elle est aménagée à hauteur de 35% en France pour le moment. “L’aménagement de circuits sécurisés, clairs, simplifiés, où l’on retrouve de nombreux professionnels impliqués et situés à proximité : cela concourt a une hausse de pratique”, pour le plus grand bonheur de tous, pratiquants et acteurs du territoire. Et là aussi, en élargissant, on retrouve les mêmes conséquences plus que positives sur l’ensemble du territoire Français.

Lavandes, soleil, calmes : le vélo en Provence c'est le Paradis (crédit Nelson Valbrun)

Lavandes, soleil, calmes : le vélo en Provence c’est le Paradis (crédit Nelson Valbrun)

Du côté de la Balaguère qui s’est lancée dans l’aventure deux roues il y a quelques années, Denis Menjoulou est le spécialiste vélo. Lui aussi constate une forte évolution du côté de la pratique et des pratiquants. “Avec mes collègues, je constate que le vélo attire de plus en plus une clientèle nouvelle : la performance sportive est de moins en moins présente. On doit répondre aux attentes d’un ééventail plus large de pratiquants, ainsi pas mal de nos randonneurs pédestres viennent s’essayer au vélo et aux circuits qui ne présenteront pas trop de dénivelé” (Canal du Midi ou Vélodyssée par exemple). “Les familles sont encore minoritaires, mais les demandes sont sensiblement en hausse, c’est un signe aussi”. Et que dire de la pratique des VAE : ” c’est l’essor, le grand boom depuis 2014, le matériel s’améliore vraiment et de nombreux prestataires le propose en location, évitant ainsi des achats inconsidérés” explique Denis Menjoulou. En Provence, cette pratique est aussi en vogue avec un nombre de loueurs en augmentation. Enfin, pour les circuits situés en plaine ou en bord de mer, il faut noter une pratique étendue dans la saison (du printemps à l’automne, consolidant un socle économique fort)

Un poids économique de plus en plus visible

Savez-vous qu’un cycliste dépense, en moyenne, 70 euros par jour lors de ces vacances en deux roues?  Dans le Lubéron, on estime que le territoire bénéficie de plus de 10 millions d’euros de retombées grâce au vélo (directement et indirectement). Un cycliste dépenserait 10 euros de plus par jour qu’un touriste lambda (enquête établie sur les axes d’itinérances). Mêmes échos du côté de La Balaguère, où l’on soigne l’hébergement, la nourriture pour ses clients le long de ses circuits vélos. La création, l’entretien, la valorisation de ces circuits présupposent aussi des hébergeurs, restaurateurs et professionnels engagés, réceptifs. Leurs investissements sont rentables puisque la saison s’allonge et la clientèle devient plus nombreuse, consommant localement. UNE véritable aubaine pour les teritoires.

Mise en lumière de deux itinéraires coups de cœurs

Côté pratique maintenant nous vous livrons deux propositions de circuits représentatifs, bien que finalement très différents l’un de l’autre : en route pour la Catalogne et les Alpes de Haute Provence.

Le vélo en Provence a le vent en poupe (Eric Olive)

Le vélo en Provence a le vent en poupe (Eric Olive)

Collioure-Cadaquès  avec la Balaguère : un circuit “tout neuf” en VTT, celui-ci est l’adaptation d’un classique de la rando pédestre. Il s’adresse à une population de pratiquants dite “normale” qui aura une pratique hebdomadaire du vélo tout terrain, sans être forcément un spécialiste. Des paysages à couper le souffle, des tracés spectaculaire et une expertise La Balaguère pour des hébergements de grande qualité. Les 1ers retours sont très bons, et là aussi, vu la région, la pratique est assurée du printemps à la fin octobre. Un coup de cœur à découvrir :
http://www.labalaguere.com/collioure_cadaques_calella_la_costa_brava_vtt.html

Passons maintenant du côté des Alpes du Sud avec le circuit proposé par Vélo Loisir Provence.
Celui-ci vous emmènera dans la région de Forcalquier-Montagne de Lure
: une découverte majeure et tout public de ce territoire baigné de soleil, de points de vues et d’adresses sympathiques. Ce circuit peut se faire de façon “sportive” sur la journée, où en mode “cool” sur plusieurs jours. Il se conjugue avec un combo hébergements, restaurations et accueils vélos au top : Vélo loisir Provence regroupe 180 prestataires adhérents, répondant à une charte précise sur l’ensemble des territoires. Ceux-ci sont facilement identifiables et proposent de nombreux avantages (lavage du linge, pique-nique local, assistance-réparation…). Voici le lien du circuit, à dévorer sans attendre :  http://veloloisirprovence.com/fr/luberon/circuit/le-pays-de-forcalquier-montagne-de-lure-velo
et pour les plus sportifs une ascension chronométrée du sommet est organisée !

————————————————

Activité de découverte et de tourisme à vocation lente, le vélo devient un élément incontournable du virage durable engagé au sein du secteur du tourisme. Loisir doux par excellence, il renforce l’aspect économique local en favorisant les professionnels mis en réseau jouxtant ces circuits et itinéraires. On ne louera jamais assez l’importance des associations, militant pour les créations, développements et entretiens de ces nouvelles approches deux roues. Le deux roues a le vent en poupe et quand on pense à l’apport prochain des VAE et aux projets de véloroutes et autres voies vertes qui mailleront les territoires dans quelques mois et années, on est vraiment dans la Vélorution, tant mieux!

Pour aller plus loin :

http://www.veloloisirprovence.com/fr

http://www.labalaguere.com/voyages-a-velo

Un immense merci à Loïc Munier de Vélo Loisir Provence, et Denis Menjoulou de la Balaguère pour leurs aides et conseils avisés.


Circuits Vélo : Le grand bond en avant | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Guillaume Chassagnon
Amoureux des montagnes, des hommes y vivant. j'aime les parcourir, les photographier, les découvrir et donner envie de les fréquenter. Sac à dos, livres et appareil photos sont mes outils quotidiens. Je travaille aussi pour de la presse quotidienne pour notamment montrer le dynamisme culturel et associatif de mon territoire. A bientôt sur les sentiers, autour d'un bon verre de vin, d'un plateau de fromage ou dans une librairie! Et à la fac d'Avignon of course
Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Vélorution citoyenne

L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda