#TourismeDurable

Tourisme nautique et pandémie : Filovent garde le cap

| Publié le 28 septembre 2021 • Mis à jour le 28 septembre 2021 à 7h42
Thèmatique :  Acteur privé   Bons plans   Itinérance 
         

Placé dans le le top 4 des plateformes de location de bateaux en France, Filovent met en relation les vacanciers avec des loueurs de navires dans plus de 60 destinations dans le monde. Près de deux ans après le début de la pandémie, comment l’entreprise vit-elle la crise ? Qu’a-t-elle fait pour la surmonter ? Comment s’adapte-t-elle aux nouveaux paramètres imposés qu’elle impose et aux demandes des clients ? Voyageons Autrement enquête !

Filovent, dans le Top 4 français des loueurs de bateaux, garde le cap malgré la crise du COVID 19
Calanques de Cassis © Adobe stock

Filovent en quelques mots et chiffres

« C’est en 1995 que Philippe Brunet, passionné de voile et diplômé de l’IAE de Paris, crée Filovent. Son idée : mettre en relation les vacanciers souhaitant partir en mer avec des loueurs dont les bateaux, les services et les destinations correspondent à leur demande », explique Anaïs Bede, responsable des partenariats dans l’entreprise. Après un développement qui est notamment passé par une phase de prospection auprès de loueurs professionnels internationaux, Filovent réalise  une importante levée de fonds de 750 000 € en 2016 qui permet à l’entreprise de faire un bond en avant et de se positionner dans le Top 4 des plateformes de location de bateaux en France, avec Clic & Boat, SamBoat et GlobeSailor. Un bond en avant qui se matérialise aujourd’hui par une offre de location de 18 000 bateaux sur 900 bases éparpillées dans plus de 60 destinations dans le monde. 

Filovent, dans le Top 4 français des loueurs de bateaux, garde le cap malgré la crise du COVID 19
Belle-Île-en-Mer, anse de Ster Ouen © Adobe Stock

Un accompagnement personnalisé

« Ce qui différencie Filovent des autres plateformes, c’est l’accompagnement personnalisé que notre équipe commerciale propose à nos clients. Elle n’est en effet pas là que pour vendre », poursuit Anaïs. Par accompagnement, elle entend conseils sur les destinations et les types de bateaux à louer selon niveau des clients : « Il y a en général trois catégories de clients : les navigateurs confirmés qui n’ont pas besoin de skippers et savent bien souvent ce qu’ils veulent, ceux qui se débrouillent bien mais ont besoin d’un coup de pouce, notamment pour leur CV nautique, et ceux qui n’y connaissent rien, se laissent presque totalement guider et partiront avec un skipper ». Car Filovent propose toutes sortes de prestations en mer ou en eau douce, avec skipper ou non, sur une très large gamme de bateaux, majoritairement à voile. Anaïs rappelle d’ailleurs au passage que le permis bateau n’est pas nécessaire mais que si on souhaite naviguer sans skipper, le CV nautique qui raconte l’expérience de navigation du client est obligatoire

Filovent, dans le Top 4 français des loueurs de bateaux, garde le cap malgré la crise du COVID 19
Calanques de Cassis © Adobe Stock

Pandémie, navigation au ralenti et contrats renforcés

Autre point d’importance qui caractérise Filovent et différencie la plateforme de ses concurrentes : les contrats passés avec les vacanciers. « Nous avons renforcé nos contrats en faveur des clients, notamment depuis la crise de la COVID, pour les protéger d’éventuelles faillites de dernière minute, ou de défaillance de matériel », explique Anaïs. Selon elle, ceux qui ont le plus souffert de la pandémie sont en effet les loueurs : « Soit ils ont cessé leur activité, soit ils ont réduit leur flotte, faute de pouvoir l’entretenir ». Elle mentionne particulièrement les dépôts de bilans à l’étranger, « d’entreprises qui n’ont pas forcément pu bénéficier d’aides de l’État comme ici en France ».

Filovent, dans le Top 4 français des loueurs de bateaux, garde le cap malgré la crise du COVID 19
Cap Corse © Adobe Stock

A ce propos, elle ajoute que le fonds de solidarité a permis à Filovent de rester à flot malgré une baisse du chiffre d’affaires de 35 à 40 % en 2020 : « Le fait que le premier confinement se soit terminé fin mai nous a permis de « sauver » la saison d’été et comme le deuxième confinement n’a commencé que fin octobre, il n’a pas eu trop d’impact sur cette période de l’année qui est de toute façon une saison creuse pour nous », poursuit-elle avant de révéler que même si l’année 2021 n’est pas terminée, le chiffre d’affaires de Filovent tend vers celui que la plate-forme a atteint en 2019.

Filovent, dans le Top 4 français des loueurs de bateaux, garde le cap malgré la crise du COVID 19
Sicile © Adobe Stock

Partir plus prêt et payer plus cher

« Si nous comparons 2021 avec 2019, nous avons déjà remarqué que les croisières au départ de la Côte d’Azur ont augmenté de 120% par rapport aux destinations concurrentes en mer Méditerranée en saison estivale que sont l’Italie, la Croatie et la Grèce », souligne Anaïs qui tient aussi à ajouter que certains clients sont de plus en plus enclins à payer plus cher pour partir en croisière, les prix de ces dernières ayant en effet augmenté pour deux raisons majeures : l’augmentation des prix des loueurs suite aux pertes liées à la crise sanitaire et le fait que la demande de bateaux a explosé par rapport à l’offre. A propos du choix de destinations plus proches, Anaïs insiste également sur le fait que si, malgré le contexte, des clients cherchent à partir loin, Filovent préfère dans certains cas ne pas les faire partir vers des destinations à risque ou éviter de les exposer à des bateaux en mauvais état. Enfin, la plateforme a également développé l’assurance Filosafe, qui permet le remboursement si une location est annulée pour cause de COVID. En ce qui concerne les clients de Filovent, Anaïs constate qu’ils restent fidèles malgré la crise sanitaire en revenant chaque année, « d’autant plus que la location de bateaux permet de passer des vacances à moindre risque en terme de distanciation sociale« , à condition de « bien » choisir ses coéquipiers bien sûr… Il s’agit aussi de clients de plus en plus sensibles à l’écologie : « Ils nous demandent conseil sur les produits à utiliser à bord pour se montrer le plus respectueux possible de l’environnement », donne pour exemple Anaïs. 

Filovent, dans le Top 4 français des loueurs de bateaux, garde le cap malgré la crise du COVID 19
Lerros, Grèce © Adobe Stock

Alors que le vent semble de nouveau souffler à sa vitesse de croisière dans les voiles de Filovent, la plateforme, elle, poursuit son chemin en entreprenant la refonte de son site pour le rendre plus attrayant et intuitif, et en le traduisant notamment en polonais, en espagnol, en allemand et en anglais, en plus des autres langues déjà disponibles. 


Tourisme nautique et pandémie : Filovent garde le cap | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Hertz location voiture aeroport surclassement gratuit ici >>> location de véhicules de tourisme et d'utilitaires....

Pro Velo : l’association belge qui vous met en selle… Provélo association de promotion du vélo en tant que mode de déplacement régulier sur Bruxelles, mais également à Liège, Namur, Gembloux, Ottignies et Mons....

FERME DES AYGUES - MONTAULIEU ACCUEIL PAYSAN est un groupement de paysans, qui prenant appui sur leur activité agricole mettent en place un accueil touristique et social en relation avec tous les acteurs du développement...

Chambres paysannes et relais paysan à Truinas Entre Provence et vallée de la Drôme, à 15mn de Dieulefit, 1h de Valence et 45mn de Montélimar et de Nyons....

Auberge des Voyajoueurs, nominé aux trophées du tourisme responsable Echappez-vous, venez refaire le monde à l’auberge des VoyaJoueurs ! Grands jeux en bois, jeux de société, jeux d'ambiance, l’Auberge des Voyajoueurs...

Vacances en Forêt et randonnées dans un parc national Vacances thèmatiques Forêts et Montagnes de France, Location de chalets dans la Forêt des Landes, Randonnées au coeur de la forêt tropicale de Guadeloupe ou...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda