#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Future of Tourism: un manifeste pour un tourisme mondial plus durable

| Publié le 21 juin 2020 • Mis à jour le 21 juin 2020 à 8h50
Thèmatique :  Acteur associatif   Monde 
         

Sous l’égide du Global Sustainable Tourism Council (GSTC), six ONG spécialisées dans le tourisme durable (Center for Responsible Travel, Destination Stewardship Center, Green Destinations, Sustainable Travel International, Tourism Cares et la Travel Foundation) viennent de se regrouper pour former The Future of Tourism Coalition avec pour objectif de placer le tourisme durable et les destinations au centre des stratégies de relance suite à la crise actuelle liée à la pandémie de COVID-19.

Pour lancer ce changement de paradigme au niveau mondial, la Coalition a présenté 13 principes directeurs qui définissent une vision de la voie à suivre pour le tourisme et appelle les agences de tourisme, les agences de voyage, les gouvernements, les investisseurs, les ONG et les communautés de destination à s’y engager.

Jusqu’à présent, vingt-deux signataires fondateurs représentant un échantillon diversifié des principaux acteurs de l’industrie se sont engagés. Ils fourniront des orientations à la Coalition au fur et à mesure que des plans seront mis en place pour soutenir à long terme les entités de voyage et de tourisme dans leur stratégie visant à placer les destinations et les communautés au cœur de leur travail.

Ces premiers signataires incluent notamment Government of Colombia, Innovation Norway, Jordan Tourism Board, Ministry of Tourism of Seychelles ou le WWF.

Site de Future of Tourism: https://www.futureoftourism.org

Site de la GSTC: https://www.gstcouncil.org

Le manifeste de la Coalition pour le Futur du Tourisme.

Considérant que le tourisme bien pensé peut profiter aux communautés de destination, encourager la protection de la Nature et du Patrimoine et enrichir le voyageur,

Considérant que des pratiques irresponsables ont contribué à réduire la valeur du véritable produit touristique, la destination,

Considérant que le tourisme mal géré, entraîné par les lois d’un marché avec une vision à court terme, a perturbé les communautés et les écosystèmes, épuisé les sites culturels et historiques, ajouté au stress environnemental et dégradé l’expérience de voyage elle-même,

Considérant que cette tendance a été aggravée par le volonté politique d’axer un développement sur la quantité de touristes et non sur la qualité de l’expérience et les avantages apportées aux communautés de destination,

Considérant qu’une dégradation généralisée a persisté malgré les tentatives sérieuses de nombreuses parties responsables de contrecarrer la tendance,

Considérant que la reprise après la crise du COVID-19 est l’occasion de choisir un avenir plus durable,

Nous exhortons les acteurs du tourisme mondial à s’engager à respecter ces principes:


1. Avoir une vision d’ensemble
Reconnaître que la plupart du tourisme, de par sa nature, concerne la destination dans son ensemble, non seulement les entreprises touristiques, mais aussi ses écosystèmes, ses ressources naturelles, ses atouts et traditions culturels, ses communautés, son esthétique et ses infrastructures bâties.

2. Utiliser des normes de durabilité
Respecter les critères minimaux internationalement approuvés pour les pratiques de tourisme durable proposés par le « Conseil Mondial du Tourisme Durable » (GSTC) aux acteurs du tourisme et aux destinations.

3. Collaborer à la gestion des destinations
Chercher à développer tout le tourisme à travers une structure de gestion collaborative intégrant une participation égale des gouvernements, du secteur privé et des organisations de la société civile qui représentent la diversité dans les communautés.

4. Choisir la qualité plutôt que la quantité
Gérer le développement touristique en fonction de la qualité des visites, et non de la quantité de visiteurs, afin d’améliorer l’expérience de voyage tout en préservant le caractère de la destination et en bénéficiant aux communautés locales.

5. Exiger une distribution équitable des revenus
Établir des politiques pour contrer les avantages touristiques inégaux au sein des communautés de destination qui maximisent la rétention des revenus touristiques au sein de ces communautés.

6. Réduire le fardeau du tourisme
Tenir compte de tous les coûts du tourisme en termes de charges fiscales locales, d’impacts environnementaux et sociaux et de perturbations objectivement vérifiables. Veiller à ce que les investissements soient liés à l’optimisation des impacts positifs nets pour les communautés et l’environnement.

7. Redéfinir le succès économique
Plutôt que la contribution brute à la croissance du PIB, privilégier les paramètres qui spécifient les avantages de destination tels que le développement des petites entreprises, la distribution des revenus et l’amélioration des chaînes d’approvisionnement locales durables.

8. Atténuer les impacts climatiques
S’efforcer de suivre le consensus scientifique accepté sur les réductions nécessaires des émissions de gaz à effet de serre. Investir dans les infrastructures vertes et une réduction rapide des émissions liées au transport des touristes – aérien, maritime et terrestre.

9. Privilégier l’économie circulaire
Lorsque la sécurité post-pandémique le permettra, renoncer à l’utilisation de plastiques jetables par les entreprises touristiques et passer à l’utilisation circulaire des ressources.

10. Limiter l’utilisation des terres par le tourisme
Limiter le tourisme de villégiature à forte occupation aux zones concentrées. Décourager l’étalement des stations balnéaires , la privatisation des côtes, des îles et des zones de montagne, afin de conserver le caractère géographique, une économie diversifiée, l’accès local et les écosystèmes critiques.

11. Diversifier les marchés sources
En plus des visites internationales, encourager un tourisme intérieur robuste, qui peut être plus résilient face aux crises et augmenter la valeur perçue par les citoyens de leur propre patrimoine naturel et culturel.

12. Protéger le sentiment d’appartenance
Encourager les politiques touristiques et les pratiques commerciales qui protègent et profitent aux atouts naturels et culturels. Conserver et améliorer l’identité et le caractère distinctif de la destination. La diversité des lieux est la raison du voyage.

13. Exploiter votre entreprise touristique de manière responsable
Inciter et récompenser les entreprises touristiques et les entreprises associées qui soutiennent ces principes par leurs actions et développer des chaînes d’approvisionnement locales solides qui permettent des séjours et des expériences de meilleure qualité.


Future of Tourism: un manifeste pour un tourisme mondial plus durable | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Alexandre Tisné-Versailles
Créateur d'activités touristiques innovantes (cabanes dans les arbres, escape game, jeux de piste dans des châteaux…), citoyen engagé dans le Développement Durable et voyageur responsable avec 2 tours du monde au compteur. Rédaction d'articles sur le tourisme durable et la littérature de voyages.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

GSTC 2019, le tourisme durable vu par The Travel Foundation Graeme Jackson, responsable des partenariats de The Travel Foundation révèle le travail et la vision de la fondation britannique en matière de tourisme...

Vers la fin des plastiques à usage unique dans le secteur touristique? Du 4 au 7 décembre dernier s'est tenue sur l'île de Terceira aux Açores la conférence Global Sustainable Tourism Council -GSTC-, dont le but...

Le cycle de vie d'un projet touristique durable et les niveaux de gouvernance Voyageons-autrement a décrypté pour vous le premier chapitre du manuel PM4ESD. Ce chapitre est dédié au cycle de vie et aux différents...

Reporting back from GSTC 2019: Marketing sustainability and influencing travellers’ preferences From #GSTC2019, the French-speaking media platforms TV5 Monde and Voyageons Autrement, which aim at raising awareness...

Daniel et Audrey Scott, “digital nomads” et philosophes du voyage au long cours Je les ai rencontrés le premier jour de l’ESTC12. Ils intervenaient dans l’atelier “Making sustainable tourism marketable”. Le titre...

Green Globe France, Europe et International Green Globe est le premier programme mondial de certification et d'amélioration des performances en développement durable conçu...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda