#TourismeDurable
La feuille de chou est là

« Vignes buissonnières du Pic Saint-Loup » : le régal !

| Publié le 24 juillet 2015 • Mis à jour le 24 juillet 2015 à 8h53
Thèmatique :  Acteur privé   Bons plans   Coffrets / Cadeaux   Initiative régionale 
         

Cela fait 15 ans cette année que les vignerons du Pic Saint-Loup font marcher leurs fans… Au milieu de paysages superbes, les accueillant, restaurant et abreuvant royalement. Un cocktail savamment dosé de randonnée, dégustations de nectar et régal des papilles qui, ménageant un juste équilibre entre prestations soignées et ambiance bon-enfant, confèrent à l’évènement un charme unique. Mise en bouche…

Grand chapiteau
Sur les premiers contreforts des Cévennes, au nord de Montpellier, l’appellation Pic Saint-Loup(1)  S’étend sur 13 communes, étirant ses rangs de vignes entre les impressionnantes sculptures naturelles du Pic Sant-Loup et du Causse de l’Hortus. Des paysages de toute beauté et un terroir de caractère qu’un itinéraire sans cesse renouvelé propose aux buissonniers de découvrir chaque année le second week-end de juin, verre à la main et élégant chapeau de paille sur la tête.

Une jolie balade de 5 à 8 km donc (qu’on ne voit pas passer !) entre vignes et garrigue qu’il faut bien 4 ou 5 heures pour accomplir tant on trouve de plaisir à s’attarder en chemin (curiosités naturelles, informations sur les cépages) comme lors de chacune des étapes restauratives…

Tout commence sous le chapiteau de départ (au cas où quelques gouttes d’eau s’inviteraient à la fête, des imperméables très légers étant alors fournis) par la distribution de votre kit de voyage : dans une petite pochette à porter autour du cou, votre verre, vos coupons repas, vos couverts et la liste des blancs, rosés et rouges qu’il vous sera loisible de déguster à chaque étape en accompagnement des mets proposés. Sans négliger, bien sûr, outre le crayon destiné à prendre des notes, une paire d’alcotests qui vous indiqueront, au final, si vous êtes aptes à reprendre la route ou si une petite prolongation s’impose.

Dégustation

La rando-gastro, nouveau concept ?…

72 vins issus d’une petite quarantaine de domaines étaient cette année proposés sous les chapiteaux installés (en pleine nature !) aux différentes étapes d’une boucle de 6,5 km tracée aux abords du village de Valflaunès, sous l’emblématique masse rocheuse du Pic Saint-Loup. Mise en bouche (maquereau fumé aux sarments de vignes), entrée froide, entrée chaude (lotte rôtie à l’huile d’agrumes), plat chaud, fromages, dessert (déclinaison de chocolat, fruits rouges et sorbet framboise) constituant autant d’occasion de découvrir la puissance féconde et équilibrée des crus locaux (à dominante de Syrah, grenache et Mourvèdre). Autour d’une table avec amis ou voisins de randonnées, mais aussi, accoudé aux barriques, au contact des vignerons dont certains ont libéré leur fibre poétique au moment de nommer les cuvées : « Le chemin des rêves », « Gueule de loup », « L’or des fous », « Des bouts de nous »… tout un programme.

Mais les commentaires ne concernaient pas que le contenu des verres, le chef étoilé Charles Fontès (La Réserve Rimbaud à Montpellier), chantre d’une cuisine fondée sur la vérité du produit et le jeu des contrastes entre les différentes textures et saveurs, s’étant occupé de celui des assiettes. « Première fois que je déjeune dans un grand restaurant en pleine nature ! » faisait remarquer un voisin de table. De la vraie gastronomie, oui, délivrée avec un immense sourire par l’un des 70 bénévoles enrôlés dans l’aventure, tous parents et amis des vignerons, dispatchés sur l’ensemble du parcours et attentifs à vos moindres désirs et questionnements.

Randonneurs buissonniers

Un évènement qui fait école

Car tout le succès des Vignes Buissonnières(2) (qui se limitent volontairement à 3500 participants maximum sur deux jours pour près de 10.000 demandes enregistrées !), tient dans le dosage parfait obtenu au fil des années par les vignerons organisateurs (plus nombreux chaque année) entre authenticité simple et chaleureuse du concept et la grande qualité des prestations offertes (pour un ticket d’entrée fixé à 65 €) : on conserve bien entendu son verre et son chapeau (qui devient signe de reconnaissance entre afficionados), des groupes musicaux animent certaines étapes (Klezmer et jazz manouche cette année), une expo de peinture accueille les œuvres d’un artiste local renommé, d’irrésistibles transats se matérialisent sous vos yeux au moment du café et les éventuels achats de bouteilles se réglant à l’arrivée en deux temps trois mouvements (le dernier opéré par les enfants des vignerons qui transportent lesdites bouteilles jusqu’à votre véhicule)… bref, tout a été pensé et organisé pour que vous profitiez pleinement de votre incursion vigneronne.

Pas étonnant alors que certains viennent de fort loin (l’Auvergne, Lyon, Paris…) pour « en être ».

Pas étonnant non plus que le concept – imaginé au départ par les Picuvins, des amateurs passionnés des vins locaux, ait fait des petits, en terre languedocienne notamment.

Pas étonnant encore que, dès leur mise en vente début avril, les places partent comme des petits pains un jour de solde. Faire vite, donc (renseignements au 04 67 55 97 47)…

Pas étonnant enfin que Tito, l’ami qui me tannait de longue date pour que je vienne découvrir « ça », n’ait pas raté une seule édition en dix ans. Merci Tito !

Le mot de la fin ?… « Créer de grands vins de terroirs, préserver nos paysages par notre travail, transmettre notre histoire et la partager avec vous à travers nos vins, telle est la philosophie qui nous anime »

Les vignerons du Pic Saint-Loup
(1) http://www.pic-saint-loup.com/geographie/
(2) http://pic-saint-loup.com/wp-content/uploads/2014/12/presentation-vignes-buissonnieres.pdf


« Vignes buissonnières du Pic Saint-Loup » : le régal ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine
Ecrire et voyager. Voyager et écrire... Depuis 50 ans.
Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

« Vignes buissonnières du Pic Saint-Loup » : le régal ! entre authenticité simple et chaleureuse du concept et la grande qualité des prestations offertes (pour un ticket d’entrée fixé à 65 €)...

OMT : Le tourisme œnologique comme option de développement rural durable Madrid (Espagne), le 11 septembre 2018 – Lors de la troisième Conférence de l’OMT sur le tourisme œnologique qui s’est tenue à Chisinau (République...

Airbnb, Bienvenue à la ferme et Miimosa s'associent pour soutenir l'agritourisme Le géant Airbnb se rapproche des projets agritouristiques en France...

Atout France propose aux pros de devenir des experts du slowtourisme Le MEAE a ainsi confié à Atout France la réalisation d’un MOOC intitulé les Tutos du slowtourisme qui vise à accompagner les porteurs de projet...

Enquête : Profil du touriste en gîtes et chambres d’hôtes 47% des Français se disent des utilisateurs réguliers de logements ruraux, gîtes ou chambres d’hôtes, un chiffre qui laisse entrevoir l’importance et...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda