#TourismeDurable

Œnotourisme dans l’Aube : pour pétiller de bonheur !

| Publié le 10 août 2020 • Mis à jour le 10 août 2020 à 11h20
Thèmatique :  Bons plans   Initiative régionale   Territoire 
         

Créatif, surprenant, actif, gourmand, festif et humain… rien d’étonnant à ce que l’œnotourisme ait trouvé dans l’Aube en Champagne un terreau idéal où fleurir et donner ses plus beaux fruits. A pied, à vélo, en mongolfière ou en kayak, le roi des vins démultiplie les plaisirs liés à la découverte de ce territoire si accueillant…

Goûter au Château-de-Taisne © Le Bonheur des Gens
Goûter au Château de Taisne © Le Bonheur des Gens

Puissant symbole de la fête, des moments d’ exception et des grandes émotions partagées, le champagne inspire depuis toujours ceux qui ont le privilège de le travailler. Ainsi, dans l’Aube et, plus précisément du côté de la Côte des Bars, les vignerons vinifient non seulement des merveilles mais ils développent aujourd’hui de multiples expériences œnologiques, adaptées à toutes les envies.

Du plus classique…

Bien sûr, ceux qui recherchent plutôt une approche « classique » de la découverte de la vigne et du vin, trouveront dans l’Aube leur bonheur en maints endroits. Visite des vignes et de l’exploitation retenue, dégustation ou atelier de découverte des différents vins produits, associés parfois à la visite de la perle patrimoniale du cru : cellier classé monument historique chez Monial, vénérable prieuré du XII° transformé en parcours œnologique (chez Vincent Grandpierre), manoir du XVIII° à Bar-sur-Seine (coopérative Devaux) ou encore caves cisterciennes remarquables comme celles de la famille Drappier).

On y apprend à mirer le vin, distinguer les cépages, connaître les assemblages et la vinification… l’apprentissage se concluant – quand on le souhaite – par des travaux pratiques adaptés : si la formule du pique-nique connaît un immense succès en période estivale, elle adopte désormais de nombreux profils : de l’assortiment tout simple de denrées froides-mais-goûteuses au véritable panier gastronomique (chacun servi avec champagne, couverts, flutes, nappe et serviettes). Autant de traditionnels « goutons-mâchons », comme on dit par ici, pouvant s’effectuer en autonomie (on achète le panier-repas et on décampe dans les vignes), en groupe (et à thème chez certains récoltants : le champagne, Renoir, les Templiers…). Ou encore en compagnie de membres de la famille du vigneron, comme le proposent les champagnes Rémy Massin… Là, sur une table installée en haut du coteau dominant le vignoble, Carole et Marion, vigneronnes passionnées, partagent avec leurs hôtes un moment d’échanges privilégiés tout entier fait d’authenticité et de convivialité.

drappier © thvallier 44
Visite de cave et dégustation – Maison de Champagne Drapier © thvallier 44

Mais on peut également bien sûr préférer un dîner aux chandelles préparé par un chef étoilé (Jean-Baptiste Natali chez Beerens) et servi dans un cadre historique ou top design, au choix… voire dans un fût de chêne olympique de… 8m de haut !

…Au plus inattendu

Evidemment, pour ceux qui envisagent la divine expédition accompagnés d’enfants, des parcours pédagogiques adaptés ont été prévu dans certaines exploitations, voire même… des chasses aux trésors ! Une chose est certaine en tous cas : côté moyens de locomotion mis à disposition des visiteurs, l’aventure est au coin de la vigne. Certes, depuis longtemps déjà on le sait, la randonnée se marie parfaitement avec la découverte des vignes (les plus célèbre randos s’effectuant ici sur les « chemins Renoir », dans les pas inspirés du grand peintre). Mais cette découverte peut également se pratiquer à vélo (location dans les offices de tourisme, entre autres) ou, pour les plus téméraires, en… gyropode ! Un Segway mono-roue tout terrain, parfaitement. Frisson garanti (à Essoyes, Les Riceys et Montgueux, compter 56€ pour 2h).

Kayak © Comité Départemental du Canoë Kayak
Balade en Kayak sur les Lacs de la Forêt d’Orient © Comité Départemental du Canoë Kayak

Certains préféreront peut-être une des sorties en canoë-kayak telles que les proposent les champagnes Devaux à Bar-sur-Seine et Jean Josselin à Gyé-sur-Seine (toutes les infos sur aube-champagne.com). Tandis que d’autres choisiront de prendre de la hauteur depuis les petits aérodromes de Chelles-sur-Ource et Juvancourt. De bon matin comme en fin de journée, le survol des vignes devient une expérience magique. Pourquoi se priver avec des envolées à partir de 35€ par personne la demi-heure et… 25 € pour un baptême de l’air ! Sachant que l’on peut également décider d’emprunter la voie des airs en restant parfaitement slow (tourisme). L’aérostier Emmanuel Legros organisant en effet quotidiennement des virées et autres « cocktails dinatoires » de haute volée dans la nacelle de sa montgolfière… Une manière inoubliable de dîner au champagne au-dessus des paysages mêmes où le pétillant nectar a pris vie…

A moins encore que vous ne préfériez tout découvrir du champagne et de la biodiversité locale en traquant l’Empreinte des fées dans le domaine de Mondeville. Une expérience d’œnotourisme éco-créatif nouvelle et originale mise au point par une famille de passionnés proposant, entre autres, une chasse aux trésors aux côtés du druide Biodynamix (le domaine fonctionne en biodynamie), une découverte guidée des animaux nocturnes et, en saison, une balade automnale en forêt de Clairvaux avec caveur, chien truffier et… fée locale spécialiste de la truffe.

Pique-nique © Champagne Dumont
Pique-nique au Champagne dans les vignes © Champagne Dumont

Et si, quelle que soit la formule retenue, vous n’avez pas le temps de rester jusqu’au soir, faites donc un arrêt-goûter au château de Taisne, dans le charmant petit village des Riceys. Vous y dégusterez un goûter à la mode du lieu avant de reprendre la route avec un panier de produits locaux en guise de souvenirs…


Œnotourisme dans l’Aube : pour pétiller de bonheur ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine
Ecrire et voyager. Voyager et écrire... Depuis 50 ans.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Œnotourisme en Sud-Bourgogne : l'exquise exception culturelle... Œnotourisme en Sud-Bourgogne : l'exquise exception culturelle... Tout simplement parce que tout y est encore à taille humaine, c’est à dire familial,...

La créativité par la diversité : nouveaux horizons pour le Management du tourisme durable et des loisirs Appel à communications des «9iémes Journées Scientifiques du Tourisme Durable» qui se dérouleront à Hayward...

OMT : Le tourisme œnologique comme option de développement rural durable Madrid (Espagne), le 11 septembre 2018 – Lors de la troisième Conférence de l’OMT sur le tourisme œnologique qui s’est tenue à Chisinau (République...

Œnotourisme dans l’Aube : pour pétiller de bonheur ! l’œnotourisme a trouvé dans l’Aube un terreau idéal où fleurir et donner ses plus beaux fruits. A pied, à vélo, en mongolfière ou en kayak, le roi des vins...

Œnotourisme dans le Beaujolais : Franck Chavy révolutionne le terroir ! Vins sans sulfites, lauréat 2019 du concours du meilleur Gamay du monde, Franck Chavy est un homme de défis et de passions qui ne cesse...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda