#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Changeons d’air ! Haro sur les mastodontes du tourisme en ligne !

| Publié le 31 mai 2019 • Mis à jour le 3 juin 2019 à 8h51
Thèmatique :  Acteur associatif   Acteur privé   Conseils 
         

Las des géants du tourisme en ligne qui, sous couvert d’économie collaborative et de libéralisation numérique, engrangent de faramineux bénéfices sur nos territoires avant de les rapatrier loin, bien loin de nos contrées, des contre-modèles se développent : à Airbnb son Fairbnb, à Booking son Fairbooking… sans compter… les Oiseaux de Passage, Flying less, et nombre d’initiatives récentes pour résister et inverser la tendance qui vide les porte-monnaie des locaux, les emplois des territoires et voit filer autant de bénéfices de l’autre côté des océans.

@Fairbnb

Des initiatives pour soutenir et vous faire rencontrer les locaux…

Si l’on prend Booking par exemple, ce portail internet avec lequel on peut réserver des hôtels dans le monde entier, sait-on qu’il s’agit d’un site créé par deux ingénieurs néerlandais ? Depuis, la start-up a grandi, bien grossi, et appartient au groupe américain PriceLine qui l’exploite. Si elle est présente dans plus d’une soixantaine de pays, il n’empêche que la majeure partie de ses bénéfices est rapatriée aux Etats Unis. Et last but not least, sa patronne, Gillian Tan – l’un des plus haut salaires du secteur touristique – ne manque pas d’humour (noir) puisqu’elle est allée jusqu’à surnommer Booking « l’Amazon du tourisme », tout un symbole….

Alors, dans un souci de ne pas laisser trop de plumes dans les mailles de « l’Amazon », un collectif d’hôteliers français, las d’être pressurés par des commissions de 15 à 30%, a décidé de créer Fairbooking, un « Booking équitable » permettant de vivre de son métier sans nourrir une plateforme cannibale expatriée à l’autre bout du monde. A l’heure d’aujourd’hui, FairBooking rassemble un millier d’adhérents qui tentent de favoriser un contact humain et direct entre hébergeurs et clients. Objectif : préserver l’emploi et les investissements des hôteliers et proposer un juste prix aux consommateurs, avec une visibilité égale pour tous et non en fonction de commissions consenties…

Dans le même esprit, Fairbnb entend taquiner Airbnb avec un essai en cours dans cinq grandes villes européennes (Amsterdam, Barcelone, Bologne, Venise et Valence) qui vise à remettre au cœur du processus les habitants, les projets de quartier et ainsi, aider au développement des territoires. Là où Airbnb met à mal le marché locatif de nombreuses villes des quatre coins du globe avant de rapatrier ses profits aux actionnaires de la Silicon Valley, Fairbnb se veut être un acteur du développement local, créateur de richesses mais aussi de liens, de réseaux de solidarité…
Toujours dans ce même élan visant à éviter « l’ubérisation » progressive de l’économie française, les « Oiseaux de Passage » – à Marseille – ont monté une coopérative afin de privilégier les liens entre touristes et locaux. Une plateforme est en cours de lancement. Entre autres idées : reverser 50% des bénéfices à la collectivité ou au voisinage pour des projets communautaires ou solidaires.

Ou lutter contre le réchauffement climatique !

Créer du bien commun, éviter que l’activité touristique de nos territoires profitent à des actionnaires de l’autre côté de l’Atlantique, mais aussi résister à nos modes de consommation croissants qui polluent nos actes, nos villes et nos esprits… C’est ainsi qu’est né Flying less, quelques milliers de personnes qui ont décidé de moins prendre l’avion, voire de ne plus le prendre du tout. Encore peu structuré excepté aux États- Unis et dans 2 à 3 pays nordiques, le mouvement, embryonnaire en France, pourrait revenir sur le devant de la scène avec les débats récents sur la taxation du kérosène dans l’aérien…

Voyageur, explorateur, touriste, client, passager, passant…. vous aussi avez votre mot à dire, votre rôle à jouer ! Et par exemple, commencez à privilégier certaines des initiatives présentées ci-dessus ! C’est d’ailleurs l’un des objectifs de notre feuille de chou, essayer de montrer d’autres chemins possibles, créer une nouvelle vague solidaire et citoyenne visant à faire du tourisme un levier de développement local, et non une pompe à billets pour actionnaires « siliconés »…

Retrouvez notre rubrique « Ils résistent » en p.6 du premier numéro de la Feuille de Chou !

Pour commander La Feuille de Chou
https://www.voyageons-autrement.com/leguide/cart/?fdc=1


Changeons d’air ! Haro sur les mastodontes du tourisme en ligne ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Mise en réseau des acteurs locaux du tourisme par les territoires La majorité des régions et départements organisent régulièrement des journées des acteurs, relayées au quotidien par des sites communautaires...

3ème édition du Printemps de l'écotourisme dans les Cevennes Organisé par les adhérents du réseau Cévennes écotourisme, le Printemps de l'écotourisme est un événement permettant au public de vivre une expérience...

Rencontre des acteurs du Tourisme Responsable Tourisme Responsable - Rencontre des experts du Tourisme responsable...

Episode 2 : La réponse des territoires Les territoires pionniers du tourisme durable et affinitaire - - Vacances porteuses de sens, rencontres, gastronomie, nature, convivialité...

Proposition de stages Le Groupe Idcroisé, éditeur des portails consom-acteur.com, voyageons-autrement.com... propose un stage en rédaction de contenus / SEOMissions proposées :Rédaction de contenus, mises à jourAssistance...

L’accès au Mont-Blanc enfin limité : une bonne idée ? Il n'y a pas que les villes comme Barcelone et Venise qui doivent faire face au tourisme de masse, c'est aussi le cas de lieux en pleine nature, dont des...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
La Feuille de Chou #1

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda