#TourismeDurable

Des nouvelles des Greeters !

| Publié le 18 juillet 2021 • Mis à jour le 20 juillet 2021 à 11h56
Thèmatique :  Acteur associatif   Bons plans   Guides 
         

Depuis 2007, le phénomène Greeters s’étend progressivement sur l’ensemble du territoire français. Ces balades, proposées bénévolement par les habitants aussi bien en zones rurales qu’urbaines, y compris dans des quartiers ou banlieues moins visités, rencontrent toujours autant de succès. En 2019, la Fédération France Greeters a ainsi enregistré 10 691 demandes de « Greet » (balades) dont 4 962 effectivement réalisées impliquant 1 500 greeters et 12 159 visiteurs. Une demande à 49 % française mais aussi très important outre-Atlantique ; 18 % des US et 25 % pour l’ensemble du continent Américain.

La Fédération France Greeters
La Fédération France Greeters © France Greeters

Organisés à l’origine sous forme d’associations d’habitant à l’image de « Parisien d’un jour » dans la capitale, les Greeters sont depuis 2010 également représentés par des institutionnels, Comités départementaux du tourisme (CDT), offices de tourisme (OT), communautés d’agglomérations…, ce qui n’est pas sans créer des frictions avec les guides conférenciers. Jonathan Huffstutler, président de France Greeters : « En France, les deux tiers des réseaux Greeters sont portés par des réseaux institutionnels. En tout, nous comptons soixante membres représentant plus d’une centaine de destinations. » Depuis l’an dernier et dans le contexte de la crise sanitaire qui a exacerbé les tensions, le réseau essaie de trouver un modus vivendi avec les associations de guides afin de mieux cohabiter.

La Fédération France Greeters poursuit également sa stratégie afin de souder toujours plus avant sa communauté dans l’objectif de s’ouvrir autant à des territoires qu’à des personnes de tout horizon, de toute provenance sociale, en allant vers le rural, les quartiers prioritaires afin « d’être le vrai visage de la population ». Elle a ainsi rejoint la coopérative des Oiseaux de Passage qui promeut les principes de la Convention de Faro. Celle-ci défend les droits culturels comme droits fondamentaux pour tous, mais valorise aussi le patrimoine immatériel que chaque être humain porte en lui, en particulier lorsqu’il fait partie d’une « communauté patrimoniale ».

Enfin, le réseau cherche à être plus performant techniquement et va désormais travailler avec les systèmes d’information touristiques (SIT) et participer à la création de données « expérientielles » agiles. Les Greeters sont ainsi devenus sociétaires d’Apidae Tourisme, souhaitant jouer non seulement un rôle d’accueillants mais également de recommandation du local et de prescripteurs de la destination. En ce sens, le réseau souhaite s’engager toujours plus avant sur le tourisme durable et renforcer ses différents partenariats. Jonathan Huffstutler : « En tant qu’habitants, nous voulons servir à l’attractivité du territoire, les greeters permettent de diversifier l’offre de manière hyper-personnalisée selon les besoins et envie de chacun. Nous sommes un visage accueillant pour les visiteurs y compris hors-saison, quand l’offre touristique se tarit. De même, nous intervenons parfois dans des lieux où le tourisme est peu développé, en zone rurale, dans des banlieues, des villes dortoirs où les touristes, mais aussi les visiteurs de proximité, n’auraient pas le réflexe d’aller explorer. »

A la rencontre de Jonathan Huffstutler, président de la Fédération France Greeters


Des nouvelles des Greeters ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Une réponse à Des nouvelles des Greeters !

  1. VAN THAI NGUYEN a commenté:

    la démarche est bonne. Quitte à bien définir les frontières d’intervention pour ne pas être en conflit d’intérêt avec les guides conférenciers. C’est un problème assez fréquent dans plusieurs destinations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Le crowdfunding vous connaissez Le crowdfunding vous connaissez ? Le crowdfunding est un terme anglais pour désigner un « financement participatif ». Une nouvelle façon pour les entreprises, les associations, parfois...

Brèves en série #3 Retrouvez toutes les brèves de la huitième Feuille de Chou : Elles ont la côte !...

La semaine des anniversaires Les articles publiés cette semaine sur Voyageons-autrement et une petite revue de ceux glânés sur le web...

Devenez Ambassadeur du tourisme durable ! Nous vous l’annoncions il y quelques semaines, Voyageons-autrement.com a désormais son journal trimestriel : la Feuille de Chou. Le premier numéro sera distribué gratuitement...

Elles ont la côte ! L'édito de La Feuille de Chou #8 Embarquez tous avec Les Feuilles de Chou, qu'elles tombent du ciel ou qu'elles arrivent par la mer. OK ? Alors au quai !...

La Feuille de Chou, un média efficace ! 6875 Ambassadeurs ont permis la diffusion du dernier N° de la Feuille de Chou. Journal papier au format original il permet la mise en lumière des INITIATIVES & des ACTEURS...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
La Feuille de chou #8

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda