#TourismeDurable
La feuille de chou est là

L’éloge des voyages immobiles

| Publié le 1 juin 2020 • Mis à jour le 2 juin 2020 à 9h01
         

Confinement, déconfinement restreint à l’abitraire rayon des 100 km, voire un reconfinement en perspective ? En ces temps incertains, le moment est opportun d’explorer d’autres façons de voyager que celles d’ « avant le Covid-19 ». Avez-vous par exemple pensé à explorer les destinations infinies des voyages immobiles ? Que vous restiez chez vous ou que vous vous installiez dans un endroit d’où vous n’aurez pas envie de bouger, suivez nos pistes d’expériences de voyages immobiles.

Lyme Regis, Grand-Bretagne, © Elisabeth Blanchet

Voyager le temps d’une retraite

Pas besoin de faire des milliers de kilomètres pour vous dépayser, profitez de cette restriction du rayon de 100 km à vol d’oiseau pour vous balader près de chez vous et pour dénicher l’endroit idéal – un hôtel, un camping, un écolodge, un bateau, une roulotte, une caravane …. – où vous poser pour une petite retraite consacrée au voyage immobile. Puis ne bougez plus ! Laissez toutes les préoccupations du quotidien et les charges mentales qui vont avec à la maison et installez-vous confortablement dans votre nouveau nid.

Jullouville, Normandie © Elisabeth Blanchet

Une installation temporaire qui vous permettra de concilier vos pulsions nomades et sédentaires. L’idée consiste à vous recentrer et à entreprendre un – ou des – voyage(s) immobile(s) qui correspondent à vos envies. Vous pouvez laisser du temps au temps, laisser venir et consacrer votre voyage à la contemplation et voir où il vous emmène. Vous pouvez aussi vous fixer un objectif : méditer, écrire, « prendre du recul », faire du sport, du yoga, vous désintoxiquer de mauvaises habitudes ou de relations toxiques… Bref les destinations tout comme les itinéraires sont infinis

Barnhill, la maison sur l’île écossaise de Jura, où George Orwell écrivit 1984 en 1948 © Elisabeth Blanchet

Voyager à travers l’art, les films, les livres, les expériences immersives

Votre maison est votre « home sweet home », votre refuge et la période de confinement n’a fait que renforcer ce sentiment, vous pratiquez donc sans doute déjà régulièrement les voyages immobiles ! A travers vos lectures, des films, des documentaires, des visites virtuelles de musées mais aussi des chansons, des musiques, des podcasts, vous partez en voyage, vous découvrez des destinations, des modes de vie, des cultures…

A la maison © Elisabeth Blanchet

Si vous êtes équipé et calé en nouvelles technologies, vous pouvez même vivre des expériences immersives dans des réserves d’Afrique du Sud par exemple, ou découvrir des paysages à 360°. Vous pourrez même vous transformer en voyeur depuis votre canapé grâce à des retransmissions live via des webcams braquées sur des nids d’oiseaux un peu partout dans les îles britanniques ou encore sur des lieux emblématiques comme la baie de Sydney…

Voyager en regardant Les Vacances de Mr Hulot…

Voyager en satisfaisant ses sens

De l’autre côté de la Manche, on dit que « An Englishman’s home is his castle » – la maison d’un Anglais est son château – suivez l’exemple et réinventez la vôtre en fonction de vos goûts, de vos destinations préférées, de vos envies de découvertes, de vos passions. Et voyagez chez vous à travers vos sens… Commencez par le goût et l’odorat en cuisinant des plats qui vous font voyager. Vous retrouverez l’odeur d’un petit resto retro russe, d’un marché aux épices marocain, d’un diner américain. Et en plus des images, ces goûts et ces odeurs seront évocateurs de souvenirs et d’émotions de voyages passés. Ils stimuleront aussi votre imagination pour de futures explorations. Outre la gastronomie, soignez votre décor, agencez votre lieu de vie pour qu’il soit le plus propice aux explorations intérieures, à partir de ce que vous voyez, touchez et écoutez autour de vous… Et bien sûr, n’oubliez pas les autres et voyagez à travers leurs histoires. Certaines rencontres et expériences vous feront même voyager très loin tout en restant sur place. Il suffit de réécouter Les Voyages Immobiles d’Etienne Daho…

Voyager avec les autres © Elisabeth Blanchet

S’inventer des voyages

Quel que soit votre choix d’univers, chez vous ou dans un endroit qui vous convient, vous pouvez aussi vous inventer des voyages et les imaginer, à l’instar de Charles Beaudelaire, pour qui « les plus beaux voyages sont ceux que l’on imagine idéalement loin des contingences et lourdeurs du réel”. C’est aussi le moment ou jamais de relire L’Invitation au voyage, poème sublime dans lequel il imagine un ailleurs où “tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté”.

Le chef-d’oeuvre de Xavier de Maistre écrit en quarantaine dans une chambre

Autre source d’inspiration pour vos voyages imaginaires, le roman Voyage autour de ma chambre de l’auteur savoyard Xavier de Maistre. Ecrit en 1794, ce roman auto-biographique raconte la quarantaine subie par l’auteur, alors jeune officier, suite à une affaire de duel interdit. Enfermé dans une chambre de la citadelle de Turin, il laisse son imagination vagabonder à partir d’objets qu’il voit autour de lui et écrit. On y découvre que chaque objet et chaque recoin de la pièce recèlent de potentialités inconnues…

Magali voyage, immobile, archipel des Lofoten © Elisabeth Blanchet

Vous aussi, laissez voguer votre imagination, adonnez-vous à la rêverie et inventez votre voyage idéal. N’oubliez pas d’en garder une trace écrite. Votre voyage immobile pourrait se terminer en best-seller comme le fut Voyage autour de ma chambre au XVIIIème siècle !


L’éloge des voyages immobiles | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookTwitter

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
La Feuille de Chou, l'aventure continue
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda