#TourismeDurable
La feuille de chou est là

L’éloge de la voiture… louée

| Publié le 14 août 2020 • Mis à jour le 14 août 2020 à 16h06
Thèmatique :  Acteur privé   Bons plans   Conseils   Tourisme de masse 
         

La période de confinement a vu le marché de l’automobile plonger avant de reprendre timidement en juin dernier, notamment grâce à des aides conséquentes du gouvernement. Mais cette chute vertigineuse associée à une remise en question de nos habitudes consuméristes nous pousseraient-elles à réviser nos habitudes automobiles et envisager l’utilisation de la voiture autrement ? Les options location ou partage de véhicule seraient-elles entrain de prendre le dessus sur l’achat ? Enquête et tour d’horizon des avantages de la location de voiture et des différentes options. 

© Elisabeth Blanchet

La Location Courte Durée s’adapte à son succès

Depuis une petite décennie, le marché de la mobilité est en pleine mutation. Il doit en effet s’adapter à l’évolution des modes de consommation des particuliers. Une évolution qui se caractérise depuis le milieu des années 2010 par une tendance du consommateur plus portée sur l’usage du véhicule que sur la possession, d’après une étude du Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA). Considérer la voiture comme un outil plutôt qu’un objet que l’on doit absolument posséder est une tendance qui n’a fait que se renforcer ces derniers mois pour des raisons de force majeure due à la crise sanitaire mais aussi à une remise en question de nos habitudes consuméristes. Cette tendance à la non-possession constitue une véritable aubaine pour les acteurs du marché de la LCD qui poursuivent leurs processus de démocratisation tels que l’optimisation de leurs plateformes de réservation en ligne comme Salva Location ou encore le développement de la voiture en libre service (free floating)

Autopartage à Strasbourg © Domaine public

Location entre particuliers, autopartage et covoiturage, des alternatives à la possession

Outre la LCD à une entreprise, la location entre particuliers, qui existe depuis une petite dizaine d’années, est toujours en plein boom et son usage n’est plus uniquement réservé aux jeunes urbains. Elle séduit de plus en plus de familles et de retraités dans des villes petites et moyennes. En plus de réduire la facture d’une voiture, estimée à 5000 euros par an, elle permet de louer une voiture auprès de son voisinage. Quant à l’autopartage, fin 2019, la start-up Getaround (ex-Drivy) observait une hausse d’activité de 50 % alors qu’Ubeeqo, filiale d’Europcar Mobility Group, enregistrait un doublement des réservations. En développement depuis plusieurs années, ces services d’autopartage réduisent de 10 000 à 40 000 kilomètres par an les trajets en voiture d’un utilisateur. Du coup, selon une enquête du bureau d’études 6-t, spécialisé dans la mobilité et les modes de vie, 77 % des autopartageurs interrogés affirment que « leur ménage s’est séparé d’au moins une voiture parce que l’utilisation de l’autopartage était suffisante« . De plus, toujours selon l’étude de 6-t, « une voiture en autopartage remplace 5 à 8 voitures personnelles et libère 1,5 à 3 places de stationnement en voirie ». En ce qui concerne le covoiturage, après un passage à vide dû au confinement, il voit son activité revenir peu à peu à la normale. En juillet 2020, le leader du secteur Blablacar annonçait que la recherche de trajets était supérieure de 9% par rapport à juin 2019. Une tendance à la hausse qui s’est confirmée avec l’arrivée des grandes vacances. 

© Domaine Public

Des motivations économiques et écologiques

Pourquoi louer, auto-partager ou pratiquer le covoiturage ? Comment expliquer cette nouvelle tendance à délaisser la possession ? Même si les motivations économiques telles que la réduction des coûts liés à la voiture priment certainement, la conscience écologique constitue également une raison majeure au développement de cette tendance. L’idée étant de limiter les déplacements en voiture au strict nécessaire pour réduire son impact carbone et de se tourner vers d’autres alternatives plus vertes pour se déplacer lorsque le contexte le permet: vélo, transports en commun, trains… ou tout simplement la marche à pied et le bon vieil autostop !

Prendre le train quand c’est possible © Elisabeth Blanchet

Une aubaine côté constructeurs… et loueurs

Mais ne laissons pas de vieilles anecdotes d’autostop nous écarter du sujet et revenons à la location de voiture dont le succès croissant constitue aussi une chance pour les constructeurs automobiles. Le système de la LCD leur permet en effet d’écouler leur stock et de maximiser leurs objectifs de vente, d’offrir une plus grande visibilité à leurs nouveaux modèles et d’enrichir leur sourcing de véhicules d’occasion. Quant aux clients, recourir à la LCD leur permet de conduire et d’essayer des modèles neufs, de collection, sportifs, hybrides ou hauts de gamme qu’ils ne pourraient s’offrir à l’achat !

Louer une voiture de collection © Elisabeth Blanchet

L’éloge de la voiture… louée | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda