#TourismeDurable
Demande d'envoi de la feuille de chou et inscription Newsletters

Pour un dépaysement durable au cœur de l’Occitanie !

| Publié le 3 octobre 2022 • Mis à jour le 3 octobre 2022 à 14h48
Thèmatique :  Ingénierie   Initiative régionale   Innovation   Institutionnel   Territoire   Tourisme de masse 
         

Aux prises avec l’épineux slalom post Covid visant à conjuguer relance touristique, climat et pouvoir d’achat, la région Occitanie expérimente depuis trois ans différents dispositifs afin de redonner du souffle au secteur. Un Pass Loisirs nommé carte Occ’Ygène pour les habitants d’Occitanie, des tarifs préférentiels dans les transports (TER à 1 € !), le rail à prix cassé pour les jeunes, la mise en avant du train avec des modules de voyage clés en main (les Fabuleux Voyages) ou l’Occitanie Rail Tour sont d’ores et déjà opérationnels sur le territoire. Proximité, accessibilité, mobilités douces, trois objectifs au cœur de la politique touristique de la région Occitanie.

Champs de tournesol
Tournesol d’Occitanie © GClastres

La carte Occ’Ygène, un Pass Loisirs pour consommer local…

Afin de permettre à des clientèles locales (et notamment les plus précaires souvent éloignés des loisirs !) de pratiquer des activités jusque-là inaccessibles tout en favorisant la consommation touristique en Occitanie, le CRTL a mis en place courant 2020 la carte Occ’Ygène.  Ce Pass loisirs dématérialisé donne à son titulaire des avantages et des réductions principalemeent sur le volet loisir (activités de pleine nature, musées, parcs animaliers, sites de visites, domaines viticoles, visites guidées, centres de bien-être…) et également sur la réservation d’hébergements (villages de vacances, campings). Avec des offres adaptées à tout type de public (familles, solo, seniors et jeunes) dont une version (Famille +) destinée aux familles de revenus modestes et associée à un crédit accordé par la Région (monétisation du dispositif), cette carte a connu un véritable succès.

Le bilan de l’année 2021 a d’ores et déjà confirmé qu’elle avait permis à des foyers modestes de pratiquer des loisirs demeurés jusque-là inaccessibles avec 45 000 cartes Occ’Ygène commandées, 350 prestataires partenaires et 852 K€ reversés aux professionnels. Jean Pinard, directeur du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs : « On souhaitait mettre en place une aide type Chèques Vacances qui soit dépensée sur notre territoire au profit de nos socio-professionnels, agir sur notre région tout en aidant les publics plus précairesLes équipes sont motivées comme jamais pour la saison 3 d’ OCC’ygène. Une sympathique alternative à l’hypnose Netflix de mon point de vue. Et le fait de constater que le rouage « tourisme durable » fait également bouger le rouage « développement durable ».

Train jaune de Font Romeu © CRTL Occitanie_Office-de-Tourisme-de-Font-Romeu
© CRTL Occitanie_Office-de-Tourisme-de-Font-Romeu

Et favoriser l’accès au train pour tous !

Outre le fait de favoriser l’accès aux loisirs à des populations qui en sont souvent éloignées (près de 40% des habitants ne partent pas en vacances !), la carte Occ’Ygène a aussi permis d’encourager les mobilités douces. En ce sens, un de ses leviers de réussite est d’avoir encouragé ses utilisateurs à prendre les trains et autocars plutôt que leurs voitures personnelles, grâce à un partenariat avec liO (réseau régional de transports collectifs d’Occitanie) et la SNCF qui a permis de proposer des TER à 1 € (1,7 million de billets de train vendus en 2021 !). Dans le même temps, la Région a soutenu un nouveau programme de tarification dégressive de transports, dénommé + = 0 en faveur des moins de 25 ans , qui a permis à 270 000 jeunes de se déplacer en train plus aisément. Jean Pinard de préciser : « Cela a été dur à mettre en place au début, il a fallu convaincre, mais au final, tout le monde s’y est mis, la SNCF, la région, les professionnels, une véritable stratégie collective qui a permis de travailler à toutes les échelles. »

Plébiscitées par les usagers, ces offres événementielles se sont ensuite poursuivies tous les week-ends du mois de septembre, sur l’ensemble des lignes du réseau de trains régionaux liO et pour tous les voyageurs. « Comme au sortir du premier confinement, nous avons misé sur le tourisme de proximité pour soutenir l’activité régionale et favoriser les départs en vacances du plus grand nombre. En incitant habitants et voyageurs à découvrir les richesses touristiques et culturelles de notre région, ces offres permettent également de soutenir l’activité de nos professionnels du tourisme. Et bien sûr, elles s’inscrivent dans notre volonté de favoriser le recours aux transports en commun pour réduire les émissions carbones liées à nos déplacements. C’est un dispositif gagnant-gagnant largement plébiscité par les usagers » a notamment souligné la présidente de Région Carole Delga. Cerise sur le gâteau, le dispositif Occ’Ygène en lien avec liO est en finale des Trophées Horizons 2022 !

Les Fabuleux Voyages et l’Occitanie Rail Tour

D’après une étude de l’Ademe datée de 2020, près de 75% des touristes arrivent en France par la route et les transports en commun sont faiblement « mis en tourisme ». Cette même étude constate que « le développement des transports en commun (pour les longues distances origine destination et les déplacements sur place) est un levier essentiel qui permettrait de diminuer d’environ 40 % le niveau des externalités avec des réductions significatives des externalités négatives ». En Occitanie, ils seraient 92 % à se déplacer en voiture pour leurs vacances ! En ce sens, le CRTL Occitanie a également engagé un travail de fond pour montrer que l’on peut faire de « Fabuleux Voyage » en Occitanie sans forcément partir loin, et qu’à l’intérieur de cette vaste région très diverse, il est possible de se déplacer uniquement en train, en mode slow. Dominique Thillet (CRTL Occitanie) : « Nous avons réalisé un véritable travail de fond avec la SNCF autour de nos sites touristiques (100 000 fiches traitées !), afin de réfléchir et répertorier leur accessibilité, de proposer des parcours en mode slow, et de connecter ainsi transport et loisir. Ce travail est encore en cours notamment en ce qui concerne la gestion du dernier kilomètre et la formation de l’ensemble de nos offices de tourisme, mais nous bénéficions pour cela du soutien financier de l’ADEME qui nous a permis d’embaucher une personne dédiée aux mobilités douces pour les trois années à venir. » Pour l’heure, l’information est disponible sur le site du CRTL (lien) mais peu à peu, elle sera diffusée à toutes les structures touristiques de la région.

Autre projet du moment pour inciter le maximum de voyageurs à renouer avec le chemin de fer, l’Occitanie Rail Tour, une offre qui vise à valoriser la diversité des lignes de train que l’on trouve dans la région mais aussi de montrer que l’on peut visiter en Occitanie tous les plus grands sites touristiques exclusivement en train, sans limite de durée, sans contraintes de parcours, avec des tarifs privilégiés pour les jeunes. Un guide Michelin « Voyages en train en Occitanie » sera prochainement réalisé pour répertorier l’ensemble des offres trains du territoire, près de 120 pages qui répertorierons ces itinéraires et permettront d’autant plus d’encourager aux mobilités douces. Jean Pinard : « A travers cette offre nous voulons aller plus loin dans la mobilité durable, le voyage responsable pour tous, et faire du voyage en train, un temps de pause, de découverte et de rencontres. »  En outre, il est d’ores et déjà prévu que l’Occitanie Rail Tour s’enrichisse de parcours alternatifs dès 2023, pour coupler le voyage en train, avec quelques kilomètres sur le chemin de Saint Jacques, une location de bateaux sur le canal du Midi, une descente du Lot en canoé, etc. Un périple en train en forme de croisières avec des escales, de quoi nourrir encore bien des imaginaires sans forcément filer à l’autre bout du monde.

————– Aller plus loin —————-


Pour un dépaysement durable au cœur de l’Occitanie ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

A la découverte de l’Occitanie… les papilles en goguette ! Allier la découverte des produits du terroir occitan à des visites ludiques, gourmandes ou instructives au cœur des exploitations agricoles et des entreprises...

Rencontre avec Simon Thirot, Délégué Général de l’UNAT Depuis quelques mois, l'UNAT accueille son nouveau Délégué Général, Simon Thirot, qui a pris la suite de Sylvain Crapez, parti à la retraite début 2017....

« On veut un observatoire ! » Et si on poussait l’idée d’un observatoire national et durable du tourisme en France (pour arrêter de fantasmer notre place de N°1 mondial du tourisme !)...

2e Pyrénées Business Summit : Des témoignages inspirants ! Le 26 avril dernier, le 2e Pyrénées Business Summit s’est tenu à Bourg-Madame, au cœur des Pyrénées catalanes, avec pour objectif de créer des synergies...

Tourisme social : des ailleurs accessibles à tous ! Petit kaléidoscope des offres accessibles au plus grand nombre...

Bernard Schéou : « Loin de la contrarier, l’épidémie a profité à la volonté de croissance illimitée de nos dirigeants » Enseignant et chercheur, Bernard Schéou est l’un des rares spécialistes du tourisme...

promotion partenaire feuille de chou

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda