logo et baseline voyageons-autrement

Les Globe Blogueurs, pour relier l’Homme à la nature

| 18 mai 2017 • Mis à jour le 18.05.2017 à 9h26
Thèmatique :  Conseils   Initiative privée   Monde   Portrait 
         

Amoureux des grands espaces et fascinés par les Hommes qui les habitent, Seb et Laura ont créé en 2013 leur blog, Les Globe Blogueurs, à la suite d’un voyage de 10 mois à travers l’Amérique Latine. Progressivement s’est affirmée la volonté de s’en servir comme un outil pour transmettre leur envie de (re)créer un lien fort et durable entre l’Homme et la nature. Pour cela ils utilisent une arme non létale redoutable : l’émerveillement. Gagnants du trophée Blog Expert WAT 2017 et finalistes au Clic d’Or organisé par l’Adonet,  ils ont accepté d’ouvrir le bal de notre dossier consacré aux blogueurs de voyage engagés pour un tourisme plus responsable.

Laura & Seb, Globe Blogueurs

Une anecdote de voyage liée aux problématiques de tourisme durable ?

Les Globe-Blogueurs : “Nous avons vécu des moments formidables sur l’île d’Ometepe au Nicaragua. Ce bout de terre volcanique situé dans un lac d’eau douce est en soit exceptionnel. Mais c’est aussi son insularité, son isolement qui rend sa visite unique : un tourisme essentiellement organisé par les locaux, un nombre de voyageur raisonnable par rapport à la taille de l’île et des activités non exclusivement liées au tourisme.

Lors de notre séjour, nous avons pu discuter longuement avec des guides locaux lors de leur jour de repos dans un bar. Nous nous sommes rendus compte à quel point cet équilibre était fragile, voir menacé. Outre un projet d’aéroport non concerté avec les habitants, tourné vers des « gros » investisseurs, nous avons eu l’occasion de creuser avec eux d’autres sujets plus insidieux, sur lesquels les voyageurs ont le pouvoir d’agir.

Un certains nombre d’étrangers, occidentaux pour la plupart, tombent sous le charme de l’île, à juste titre ! Ils souhaitent donc s’installer et pour certains ouvrir des hôtels ou agences offrant des activités touristiques. De prime abord, cela peut paraître une bonne chose, pouvant aider au développement économique local.

Sauf que dans notre discussion, Harold, un de nos interlocuteurs, nous explique que beaucoup fonctionnent en vase clos, ne s’insérant pas dans la vie locale. Un hôtelier en particulier lui restait en travers de la gorge, ce dernier refusant d’embaucher des Nicaraguayens. Le gars était sévèrement gratiné puisqu’il allait jusqu’à interdire aux locaux d’entrer sur sa propriété… Je vous laisse imaginer les conséquences au niveau social et économique. Quasiment aucune retombée pour les commerces, pas d’emploi, pas d’échange culturel…

Au delà de ce cas particulier, cela nous incite à réfléchir aux choix que nous faisons en tant que voyageur. Nous concevons qu’il soit rassurant d’aller dans un établissement tenu par un occidental quand on l’est soit même. Dans nos voyages, nous préférons aller vers des établissements tenus par des acteurs insérés économiquement et culturellement dans la vie locale. Ce n’est pas toujours évident à savoir à l’avance quand on voyage pour de courtes durées, alors nous allons plus volontiers vers les établissements tenus par des locaux. Ce n’est pas un gage de qualité, soyons clairs, mais on se donne de meilleures chances de voir notre argent distribué localement. Et surtout, c’est le meilleur moyen de découvrir la culture locale, de  moins s’enfermer dans une bulle « touristique ».

Nos plus belles rencontres de voyage se sont faites dans de petites pensions locales, dans les transports en commun, sur les marchés, dans les petits restos populaires… Alors voyager en mode « local », ce n’est pas seulement pour nous une question d’éthique, c’est surtout un moyen de faire de belles rencontres pour de beaux voyages !”

Volcan Concepción sur l’île d’Ometepe, Nicaragua © Globe-Blogueurs

Votre définition du tourisme responsable ?

Les Globe-Blogueurs : “Dans la notion de tourisme responsable il y a tout d’abord l’idée de prise de conscience, de réflexion critique sur nos manières de voyager. C’est une première étape selon nous pour prendre des décisions qui iront vers des formes de tourisme supportables, voire bénéfiques pour l’environnement et les populations. Cette prise en compte des facteurs environnementaux, économiques et sociaux peut paraître à première vue complexe. Loin de nous l’idée d’être parfaits en toutes circonstances, le tourisme responsable doit être vu comme un processus, une démarche qui nous pousse, chaque jour un peu plus, à faire des choix plus conscients. Le tourisme responsable ne se limite pas selon nous à l’éco-tourisme, il intègre aussi la dignité des personnes et les enjeux économiques. C’est un formidable outil pour relier l’Homme à la nature, afin de trouver des alliances profitables à tous, épanouissantes et émancipatrices.”

Harold et sa famille, Ometepe, Nicaragua © Globe-Blogueurs

Et à travers votre rôle de blogueur-voyageur ?

Les Globe-Blogueurs : “Tout d’abord quand nous voyageons et que nous percevons qu’une activité ou situation pose des questions, nous ne l’éludons pas dans nos articles. Nous ouvrons au contraire le sujet pour permettre aux personnes d’y réfléchir et de se forger leur propre avis. Nous ne souhaitons pas être moralisateurs, mais partager notre point de vue ou les questions que cela nous pose. Le manichéisme n’a pas sa place dans ce genre de débat et c’est surtout susciter l’intérêt et la réflexion qui nous intéresse. Nous avons travaillé pendant longtemps dans l’éducation populaire, ça laisse des traces ;)

Concernant notre manière de voyager, nous essayons de ne pas multiplier les voyages courts qui requièrent de prendre l’avion. Nous préférons voyager moins souvent ou moins loin afin de minimiser cet impact. Ainsi lors de notre premier voyage au long cours, nous avions fait le choix de nous concentrer sur une région du monde de manière à éviter les trajets en avion. Pour notre prochain long voyage, nous allons procéder de la même manière en privilégiant une région du monde (cette fois ci l’asie du sud est).

Passionnés de nature, nous sommes très attentifs aux activités que nous pratiquons. Nous respectons scrupuleusement les sentiers balisés, nous ne nourrissons pas les animaux sauvages, nous choisissons des prestataires qui ont une démarche éco-responsable. Nous évitons les activités polluantes ou qui perturbent la nature (survol en hélicoptère, jet ski, activités intrusives avec des animaux…). Sur le versant humain, nous sommes respectueux des croyances et traditions, nous consommons local et nous sommes attentifs à ce que les prix que nous payons soient justes ! (attention aux ravages à la négociation à outrance ou le voyager toujours moins cher…).

Pour nous, une belle photo ne justifie pas de faire une croix sur nos principes. Une photo n’est que le reflet d’une histoire. Nous misons plus l’authenticité et la sincérité que sur le caractère sensationnel.

Par exemple, même si nous aimons les images filmées à l’aide de drones, leur usage nous pose actuellement des questions sur la pollution sonore dans les espaces naturels et les nuisances que cela peut amener auprès des animaux. Nous aimons la nature pour les instants de contemplation extraordinaire qu’elle offre et en ce sens, s’ils se démocratisent, les drones risquent de gâcher ces instants d’émerveillement.

Enfin, en tant que blogueurs, nous refusons les partenariats avec des marques dont les valeurs ne sont pas en adéquation avec les nôtres et qui prônent des formes de tourisme peu respectueuse de l’environnement ou des hommes.”

Cocon de soie et artisanat local, Madagascar © Globe-Blogueurs

D’autres blogs de voyage à nous recommander ?

Les Globe-Blogueurs :

  • Planet addict, c’est un blog très documenté et qui va loin sur la question du zéro déchet en voyage, le choix des vêtements et articles de voyage selon leurs propriétés écologiques et bien d’autres sujets encore !
  • One chai est pour moi un des blogueurs qui illustre à merveille le respect des populations locales, le fait de prendre son temps en voyage et  de privilégier l’être plutôt que le faire. Loin de tout sensationnalisme, il capte l’essence même du voyage : la curiosité, l’envie et les rencontres.
  • Les voyages de Mat est pour moi un autre exemple à mettre en avant. Il a choisi durant 18 mois de voyager… en France. Le voyage de proximité, savoir voir le beau au pied de chez soi, voyager lentement sont des valeurs qui nous parlent. A notre échelle, nous aimerions davantage en prendre exemple.

“Il y en aurai beaucoup d’autres, car comme nous le disions auparavant, le tourisme responsable est un processus, un état d’esprit. Personne n’est absolument exemplaire, mais beaucoup tendent à adopter des attitudes responsables et écologiques dans leurs voyages.”

Un grand merci à Seb et Laura !

———— ALLER + LOIN ————

Blog de voyage : www.lesglobeblogueurs.com
Sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram


Les Globe Blogueurs, pour relier l’Homme à la nature | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Florie Thielin
Florie Thielin est journaliste pour voyageons-autrement, elle propose aussi ses services en communication digitale pour les professionnels du tourisme engagés dans une démarche responsable. Originaire d'un petit village dans la vallée de la Loire, elle vit aujourd'hui à Lyon. Elle a aussi vécu en Russie, Allemagne, Nouvelle Zélande et Espagne. De 2014 à 2016 elle a voyagé à travers 16 pays d'Amérique Latine troquant ses compétences en marketing pour le gite et le couvert. Elle en a profité pour réaliser de courtes vidéos sur les bonnes pratiques pour un tourisme plus durable qu'elle a publié sur la plateforme collaborative Hopineo.
FacebookTwitter

Découvrez nos abonnements

Informations utiles pour voyager

Bienvenue en Utopie ! Localisé à la fois partout et nulle part, internet est une utopie au sens propre (« u-topos » en grec = « non-lieu »), un lien universel doté de qualités utopiques : ubiquité, instantanéité,...

Université d'été du tourisme durable - 1ère édition Les premières universités d'été se dérouleront sur 2 jours les 10 et 11 septembre prochains à l'université Sorbonne Nouvelle dans le 5ème arrondissement de...

Top 100 des Blogs de Voyage - Classement 2017 Découvrez la liste des 100 blogs de voyage francophones les plus populaires : de quoi rassasier les plus gourmands des lecteurs ! Romain, lui-même blogueur, a pris le...

Les Globe Blogueurs, pour relier l'Homme à la nature Amoureux des grands espaces et fascinés par les Hommes qui les habitent, Seb et Laura ont créé en 2013 leur blog, Les Globe Blogueurs, à la suite d'un voyage...

Tous à Clermont pour la troisième édition des Universités du Tourisme Durable !

L'actu en continu

Les plus partagés

    Les derniers tweets

    Les catalogues Voyagiste


    Agenda