#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Finnair lance un service de compensation des émissions carbone

| 15 janvier 2019 • Mis à jour le 05.08.2019 à 18h43
Thèmatique :  Initiative privée   Tourisme de masse 
         

Finnair lance un service de compensation des émissions carbone en incitant ses passagers à soutenir des projets éco-responsables. La compagnie aérienne finlandaise, première à être listée dans l’index du « Carbon Disclosure Project »*, lance un tout nouveau service permettant à ses passagers de compenser les émissions de CO2 générées lors de leurs vols à travers une démarche éco-responsable. Finnair propose ainsi à ses passagers de s’impliquer, aux côtés de la compagnie et s’ils le souhaitent, dans un projet écologique au Mozambique visant à réduire la consommation de charbon ou, au choix, soutenir le développement des vols utilisant des biocarburants.

La carte des flux mondiaux du transport aérien, en augmentation constante chaque année. @wikipédia

Le concept « Push for Change »

Le service « Push for Change » est destiné à impliquer les voyageurs sur les effets des émissions de CO2, répondre aux problématiques environnementales mais également aux attentes des passagers désireux de s’engager dans une démarche eco-responsable. Pour cela, la compagnie propose à ses passagers – sur la base du volontariat – de régler une « taxe de compensation » lors de l’achat d’un billet, directement via son site internet.

La taxe de compensation s’élève à 1€ pour un vol aller-retour en Finlande, à 2€ pour un vol aller-retour en Europe et à 6€ pour un vol intercontinental. Le calcul de ces redevances est basé sur la moyenne des émissions générées lors d’un vol et sur le coût nécessaire à la réduction d’une tonne d’émission de CO2 dans le cadre du projet soutenu par la compagnie.

Le service « Push for Change » est disponible directement sur le site internet de Finnair permettant aux passagers de la compagnie d’utiliser leurs points Finnair Plus pour régler cette redevance.

Quelles sont les raisons qui ont poussé Finnair à développer ce service ?

Cette taxe, que l’on pourrait aussi appeler « redevance écologique », permet à Finnair de soutenir un projet écologique au Mozambique pour réduire l’exploitation des fourneaux à charbons. L’installation de foyers plus éco-efficients réduirait considérablement la consommation de charbon et de bois et permettrait ainsi d’endiguer la déforestation. Les fonds récoltés seront intégralement reversés en faveur du financement de ce projet par l’intermédiaire de NEFCO, The Nordic Environment Finance Corporation.

Finnair propose également à ses passagers de soutenir l’utilisation de biocarburants

Ceux qui le souhaitent peuvent choisir d’acheter du biocarburant** à 10, 20 ou 65 euros afin de réduire l’empreinte carbone de leurs vols domestiques, européens ou intercontinentaux. Rappelons que l’utilisation de biocarburants réduit les émissions de CO2 de 60 à 80% en fonction de la matière première utilisée.

Topi Manner, CEO de Finnair, déclare :

« Nous souhaitons offrir les meilleures solutions possibles à nos passagers. L’aviation a plusieurs impacts économiques et sociaux positifs, il est important que nous travaillions à la création d’un monde aérien plus responsable. De nombreux produits de première nécessité sont acheminés par fret aérien, les liaisons aériennes contribuent au commerce international et permettent d’entretenir les relations entre les hommes. L’industrie du voyage est une source essentielle de revenus et d’emplois pour de nombreux pays. »

Le petit + des engagements de la compagnie

Finnair compense les émissions de CO2 liées aux déplacements de son personnel par le biais de financements de projets éco-responsables. À terme, le service « Push for Change » permettra le soutien d’un plus grand nombre de projets éco-responsables dans le monde entier.

Page dédiée au service « Push for change » sur le site de la compagnie : http://www.finnair.com/pushforchange

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER :
Finnair


Finnair lance un service de compensation des émissions carbone | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Communiqués de presse

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Conférence annuelle néo-zélandaise sur l'écotourisme la conférence annuelle néo-zélandaise sur l'écotourisme qui a vu plus de 120 délégations et intervenants se succédaient à la tribune pour échanger des pratiques...

Le cluster Le Soleil Des Pyrénées alias El Sol Dels Pirineus passe à l’action ! Le 2 juin, à l’occasion de la Journée du Tourisme Responsable, à la croisée de la Semaine européenne du développement durable et...

Bus libérés : des débuts prometteurs... les transports en bus ont été ouverts à la concurrence dans notre pays pour (nous citons) : « Libérer du pouvoir d’achat, créer de nouvelles lignes et des emplois »....

Impact du tourisme sur le réchauffement climatique Le transport constitue la concentration principale des émissions de GES du tourisme. Une enquête statistique réalisée sur les déplacements ......

La caravane solidaire version 2011 Annonce de la caravane solidaire 2011...

Tarif des missions d'écovolontariat en Afrique du sud, avec Daktari Les tarifs des missions de volontariat avec Daktari sont compris entre 550 euros (1semaine) et 3990 euros (3 mois)...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Finnair

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda