#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Dans le Briançonnais, on repense la question de l’hospitalité avec la Maison Bessoulie

| Publié le 6 novembre 2020 • Mis à jour le 6 novembre 2020 à 13h40
Thèmatique :  Acteur associatif   Initiative privée   Projet solidaire 
         

Ces dernières semaines, avec la sortie du livre de Cédric Herrou, avec l’intervention de François Gemenne aux Universités du Tourisme Durable (et la sortie de son livre aussi), j’avais besoin de requestionner la question d’hospitalité dans notre société et la confronter avec notre secteur du tourisme. Le projet de La Maison Bessoulie et le lancement de leur campagne de crowdfunding a été le déclencheur pour vous partager mon regard sur tout ça…

Aidez la Maison Bessoulie tiers lieu dédié à la solidarité et à l'hospitalité dans les Alpes sur KissKissBankBank

Des personnalités qui s’engagent et disent les choses !

Je viens de finir le livre de Cédric Herrou « Change Ton Monde ». Il n’était pas militant au début. Il s’était juste retranché dans cette vallée de la Roya pour élever des poules et gérer ses oliviers. C’est ici étonnamment que la géopolitique l’a rattrapée. Il a croisé le regard de ces migrants, venus d’ailleurs. Cet ailleurs qui l’avait animé avant, au cours de quelques voyages. Rapidement, il n’a pas pu détourner le regard. Il fallait qu’il aide. Il fallait qu’il réorganise sa vie pour y mettre au centre cette question de la solidarité, quitte à prendre des risques, au regard de la loi française. Il prend désormais la parole Cédric comme d’autres personnalités pour assumer cette solidarité, pour montrer que notre société a besoin d’aider et nous pas de détourner les yeux sur la misère du monde.

Couverture du livre de Cédric Herrou « Change ton monde »

A Troyes, en plénière des Universités du Tourisme Durable, le chercheur François Gemenne a présenté l’enjeu de l’utilité sociale du voyage. Allez à la rencontre de l’Autre, apprendre sur soi et sur l’Autre est une nécessité dans le monde d’aujourd’hui et encore plus dans celui de demain. C’est dans l’interculturalité et le vivre-ensemble que nous réussirons à nous accorder sur l’avenir de notre planète Terre. Et dans ce cadre-là, retrouver de la solidarité et de l’hospitalité est une priorité.

François Gemenne au pupitre de la matinale de la 6e édition des Universités du Tourisme Durable

Fermer les frontières n’a pas de sens

Comme le dit François Gemenne dans nombre de ses interventions ainsi que dans son livre « On a tous un ami noir », mais aussi Cédric Herrou dans le sien, il n’y a aucune logique de fermer les frontières. Cela repousse juste « le problème » ailleurs. Il dit : « On a bien vu, à l’occasion de cette crise du coronavirus que la fermeture des frontières, c’était la mesure sanitaire plébiscitée par huit français sur dix qui souhaitent même que ces frontières restent fermées après la crise du coronavirus. Et donc, plus on va entretenir un narratif et un imaginaire de crise, plus le support pour la fermeture des frontières va augmenter. Le problème, c’est que ce sont ces frontières fermées qui vont créer les crises humanitaires et le chaos migratoire, et qui vont être les premières responsables des morts en Méditerranée. » 

Cédric Herrou donne la même vision dans son livre, délivrée de sa compréhension du terrain. Il voit chaque jour des exilé.es débarquer chez lui. C’est lui qui doit gérer en fonction des situations et en fonction des législations françaises et européennes. Si les différentes administrations organisaient correctement l’accueil, il n’y aurait pas l’ensemble de ces problématiques et de ces imaginaires de fermeture de frontières que beaucoup de Français souhaitent… surtout que ces personnes exilées ne vont pas s’arrêter de venir en Europe avec les nouveaux conflits et les impacts du changement climatique dans leur pays.

frêle embarcation dans laquelle se sont entassés des centaines de migrants

Réinventons largement la solidarité et l’hospitalité

Mais alors ? Etant donné que cette solidarité et cet accueil n’est pas gérer par les autorités nationales et européennes, comment peut-on faire pour soutenir et réinventer la solidarité et l’hospitalité dans notre propre pays ?

Ces questions me travaillent depuis pas mal de temps maintenant. Comment moi, simple citoyen, je peux soutenir au quotidien cette solidarité entre les peuples ? Il y a 4 ou 5 sujets qui peuvent être intéressants :

  • Aide à l’urgence : Les migrants arrivent en France après une traversée des plus difficiles de leur pays, en Afrique ou au Moyen-Orient. Ils arrivent ici épuisés physiquement et moralement. Ils ont besoin de soutien, d’écoute et de matériel. Vous retrouverez ici des informations concrètes.
  • Financement : Les associations locales font un travail extraordinaire avec peu de moyens. Soutenez-les sur HelloAsso par exemple comme Tous Migrants mais aussi la campagne de Crowdfunding de la Maison Bessoulie.
  • Insertion : Certaines personnes exilées qui arrivent en France souhaitent s’arrêter ici pour y construire leur vie. Pour cela, ils ont besoin de nous pour les aider à les insérer dans notre société par le travail, par les associations de quartier, par le voisinage… Soyez bienveillants autour de vous.
  • Plaidoyer et influence : comme le montre Cédric Herrou dans son livre, il est important de prendre la parole sur ce sujet, de partager les informations, de sensibiliser à tout va sur l’importance de la solidarité, de l’entraide et de l’hospitalité.

Quelle place pour un tourisme dit solidaire en France ?

Et en tant que professionnel du tourisme ? Comment peut-on imaginer une aide alors même que le secteur est en plein marasme économique à cause de la COVID19 ?

Le projet que je soutiens dans le Briançonnais (Hautes-Alpes), c’est l’histoire d’un bâtiment de la FUAJ (Réseau des Auberges de Jeunesse) non utilisé depuis quelques années et une idée de construire un lieu pour inventer une forme de tourisme solidaire à la française. En créant des rencontres entre des voyageurs en quête de sens et de solidarité, des habitants accueillants et engagés au quotidien, des personnes exilées en difficulté mais ouvertes vers l’Autre et des professionnels locaux du tourisme engagés pour faire découvrir les Alpes tout en faisant bénéficier des retombées aux associations locales… L’idée était de mélanger tout ça dans un même lieu. C’est là que le projet de la Maison Bessoulie est né. Un mix de tiers-lieu, de tourisme solidaire, de philanthropie pour les associations locales d’urgence, d’insertion et d’ateliers pour apprendre sur soi et sur l’Autre.

Aujourd’hui, en pleine campagne de financement participatif pour permettre la réhabilitation de ce bâtiment de la FUAJ, je fais appel à l’ensemble des professionnels du tourisme, des destinations, des blogueurs, des voyageurs pour soutenir ce projet. Si nous donnons juste 5 ou 10 € chacun, nous allons rapidement atteindre le 1er palier pour faire les travaux. Très vite, nous pourrons organiser des ateliers, des séminaires, des randos solidaires, des missions de bénévolats pour les personnes qui ont plus de temps que de financements…

Merci de soutenir et de partager dans votre réseau ce beau projet de tourisme solidaire au service de l’hospitalité et du vivre-ensemble.

👉 https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/maisonbessoulie


Dans le Briançonnais, on repense la question de l’hospitalité avec la Maison Bessoulie | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Guillaume CROMER

Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Idée circuit pour découvrir autrement le Bénin Circuit écotourisme en groupe à la découverte des richesses naturelles, historiques, culturelles du Bénin proposé par L'Arbre à Voyages...

Les Oiseaux de passage, une nouvelle plateforme qui déploie ses ailes ! Fondée sous la forme d'une SCIC (société coopérative d'intérêt collectif), le projet de la plateforme Les Oiseaux de passage a vu le jour en...

Dans les pas d’Abraham avec Arvel Allier l’expérience de la marche à la découverte d’un sentier qui traverse les terres sacrées des trois grandes religions monothéistes, c’est ce que proposent aujourd’hui plusieurs...

Pistes et propositions pour un tourisme durable et solidaire en Europe. "Pistes et propositions pour un tourisme durable et solidaire en Europe" transmises à la Commission européenne, à la députée européenne Karima...

U2GUIDE : Le meilleur du voyage, la générosité en plus ! Et si les trois fondateurs de U2GUIDE avaient su apporter au Voyage ce « tout petit supplément d’âme » qui en ferait un acte quasi parfait ?...

Les partenaires du livre des 10 ans A l'occasion de la sortie de l'ouvrage DIX ANS DE TOURISME DURABLE, nous les remercions de nous accompagner dans la diffusion. Ils sont 10 réseaux, merci de les relayer largement....

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda