#TourismeDurable
Demande d'envoi de la feuille de chou et inscription Newsletters

Lyon repense l’intégralité de son approche touristique pour être toujours plus responsable

| Publié le 16 mai 2022 • Mis à jour le 16 mai 2022 à 10h33
Thèmatique :  Acteur associatif   Innovation   Institutionnel   Territoire 
         

Voté en décembre dernier par la Métropole, le schéma de développement du tourisme responsable 2021-2026 marque un tournant dans la promotion touristique lyonnaise. Parmi les mesures fortes de ce plan d’action structuré sur le classique triptyque « Economique – Environnemental – Social », la volonté de créer une destination résiliente et équilibrée misant sur des clientèles plus locales ou nationales, mais aussi la décision de travailler sur l’offre en accompagnant l’ensemble des professionnels du secteur vers des programmes de labélisation. Un programme ambitieux truffé de résolutions concrètes propre à inspirer de nombreuses destinations et visant à faire de Lyon une référence du tourisme responsable.

Amphithéâtre des Trois Gaules et Fourvière en arrière-plan
Amphithéâtre des Trois Gaules et Fourvière en arrière-plan © Gaël Fontaine

Une Métropole « toujours plus accueillante mais surtout mieux accueillante » !

Très novateur, le nouveau schéma de développement du tourisme responsable de Lyon se distingue en ce qu’il marque un énorme changement dans la vocation d’un Office de Tourisme, ne visant plus seulement à aller chercher ses touristes à l’autre bout du monde (mis à part le continent américain très lié à la cité lyonnaise), mais tendant surtout à susciter une demande en travaillant sur des offres plus équilibrées. Robert Revat (Président d’ONLYLYON Tourisme et Congrès) : « A Lyon, les touristes internationaux ne représentent que 25% et la quasi totalité vient d’Europe. Nous poursuivrons nos programmes avec l’Amérique tout en nous recentrant vers le tourisme national et de proximité, plus vertueux sur le plan des émissions de carbone. » Et pour attirer des clientèles plus proches, il est aussi prévu de rendre plus visible les adhérents de l’office avec un programme d’accompagnement vers la labélisation. « Nous avons prévu de dédier un fonds de 300 000 € pour des programmes de labélisation (aide à l’écolabellisation, sensibilisation, formation, déploiement de labels inclusifs, communication). »

Favoriser l’expérience visiteur

L’offre sera également retravaillée en conséquence. L’idée : désengorger les sites les plus fréquentés en saison à l’image du Vieux Lyon pour mieux répartir les flux touristiques. Il est ainsi prévu d’augmenter la cadence du funiculaire de Fourvière (la fameuse « ficelle lyonnaise »), de mettre en place une meilleure signalétique pour mieux disperser les touristes sur l’ensemble du périmètre et de limiter l’accès aux traboules (guides avec clés) tout en préservant la vie locale (commerces, activités, artisanat, etc.). Robert Revat : « Sur la colline de Fourvière se trouvent des espaces horticoles avec des jardins partagés. Je suis sûr que des touristes adoreraient faire du jardinage ou des activités en famille. Nous avons beaucoup d’artisans à Lyon, je souhaiterais qu’on leur donne pignon sur rue avec des locaux ouverts, mutualisés, où touristes et Lyonnais puissent s’initier à tel ou tel savoir-faire. » Retravailler l’offre consiste enfin à élargir l’expérience touristique au Grand Lyon, en misant sur l’attractivité des territoires voisins à l’image du Beaujolais pour favoriser une double expérience ville/nature et faire en sorte que les visiteurs restent plus longtemps sur Lyon et sa périphérie, d’autant que les Lyonnais sont les premiers à dire qu’ils sont irrigués par trois fleuves, le Rhône, la Saône et le Beaujolais. (!)

Parc de la Tête d'Or devant la grande verrière © Yanis Ourabah
Parc de la Tête d’Or devant la grande verrière © Yanis Ourabah

Promouvoir les mobilités douces tout azimut

Un tourisme plus responsable est également un tourisme qui repense son rapport à l’espace, à la mobilité. En ce sens, à Lyon, les quais ont été réaménagés et réservés aux bicyclettes ou à la marche à pied, avec un plan vélo très ambitieux intégrant la ViaRhôna et la Voie Bleue, mais aussi l’amélioration des services apportés aux cyclotouristes (développement du label Accueil vélo, stationnements sécurisés, signalétique adaptée, carte Velo’v accessible aux visiteurs, intermodalité…). Le tourisme fluvial est également considéré comme un atout afin que les personnes à mobilité réduite puissent visiter Lyon en combinant croisière et excursion en bus. Toutefois, pour que ce tourisme soit le plus vertueux possible, la Métropole s’est engagée à accompagner la décarbonation des flottes de véhicules et de bateaux des prestataires touristiques tout en facilitant le déploiement d’infrastructures de recharge pour les véhicules à motorisations moins carbonées et à faire connaître aux acteurs économiques les opportunités de soutien financier à la transition de leur flotte. Il est par exemple prévu d’implanter des bornes électriques haute puissance dédiées aux paquebots fluviaux mais aussi d’intensifier les programmes RSE pour mieux sensibiliser l’ensemble de ces acteurs.

Une ville plus inclusive

S’il est évidemment impossible de citer l’ensemble des résolutions du nouveau schéma touristique, il est toutefois important de souligner les actions envisagées à destination des publics les plus fragiles. Ainsi, au-delà du label Tourisme & Handicap que l’office de tourisme va accompagner sur le territoire, la ville a décidé de candidater à la marque « Destination pour Tous » qui valorise les territoires en proposant des séjours inclusifs tout public. Pour se faire, les socioprofessionnels volontaires seront accompagnés dans la mise en accessibilité universelle de leurs équipements, en particulier en termes d’usages, grâce à la réalisation d’un audit. En outre, la visibilité des offres accessibles aux publics en situation de handicap sera renforcée. A terme, l’idée est d’enclencher une démarche collective et ambitieuse sur le sujet de l’accessibilité mais aussi de diffuser une information fiable et lisible de l’offre touristique adaptée aux publics en situation de handicap.

Ces résolutions se doublent d’évènements gratuits et tout public à l’image de « Tout le monde dehors » dédié à tous ceux qui ne partent pas en vacances ou passent l’été à Lyon. Dans le même esprit, deux fois par an, l’opération « Visitez Lyon » permet de faire découvrir gratuitement la ville à plus de 400 personnes avec force visites guidées et activités gratuites. Robert Revat : « Je suis très favorable à la promotion de centres internationaux de séjour aptes à proposer des nuitées à prix avantageux pour que des personnes sans trop de moyens puissent venir découvrir notre ville. Il faut accueillir plus, et mieux. Je veux vraiment que les visiteurs qui viennent à Lyon, qui qu’ils soient, y trouvent leur compte et puissent bénéficier d’activités gratuites. » Et qui sait, en juillet prochain, peut être la première Fête de l’Eau pour célébrer la cité tous ensemble.

Détails architecturaux façade lyonnaise
Détails architecturaux © LV


Lyon repense l’intégralité de son approche touristique pour être toujours plus responsable | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Une réponse à Lyon repense l’intégralité de son approche touristique pour être toujours plus responsable

  1. duc a commenté:

    En attendant que le bateau-bus à fuel qui circule sur la Saône à Lyon soit remplacé par un bateau-bus électrique ou à pédales, vous pouvez louer un Vélo’V et admirer Lyon en pédalant sur les quais ou tout simplement en marchant en toute sécurité sur les trottoirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

La Feuille de Chou est (presque) partout, merci à vous ! La diffusion du 1er numéro de la Feuille de Chou (trimestriel gratuit lancé par Voyageons-autrement) a été un véritable succès grâce à l'implication et la...

Le Tourisme Social et Solidaire et le développement durable : des acteurs qui pensent global et agissent au local Il y a un an, dans le cadre de l’Année Internationale du Tourisme Durable, l’Union Nationale des...

Rencontre avec Laurent Burget, directeur de Mountain Riders L’association Mountain Riders existe depuis 2001. Elle est née avec le ramassage des déchets au printemps, après la fonte des neiges. Elle a pour objectif...

Des Indiens dans nos vies À l’initiative de l’association Tchendukua qui leur vient en aide depuis des années, trois Mama (chamans/guides) du peuple kaggaba (Kogis) de Colombie sont venus en France début septembre...

promotion partenaire feuille de chou

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda