#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Le Val d’Arly, fruit d’un beau travail coopératif

| Publié le 19 septembre 2014 • Mis à jour le 22 septembre 2014 à 12h23
Thèmatique :  Institutionnel 
         

Niché dans la montagne alpine et attirant les touristes été comme hiver, le Val d’Arly doit avant tout sa réussite et son dynamisme à une belle coopération intercommunale. Rassemblant plusieurs stations telles que ,Crest-voland / Cohennoz, Flumet / Saint Nicolas la Chapelle, La Giettaz ou Notre Dame de Bellecombe, la communauté de communes Com’Arly, née en 2010, a su fédérer les acteurs de ces différents territoires autour de projets communs, dans le but de faire vivre le Val d’Arly toute l’année, et ce, dans une optique de découverte et de respect de l’environnement.

parcours-orientation-savoie

Cartes et accessoires vous permettront de vous repérer durant votre course d’orientation / © OT Val d’Arly

Des activités créées de façon collaborative

Parmi les belles initiatives créées par le service Pleine Nature de Com’Arly, il y a les parcours d’orientation. De nouveaux itinéraires ont été mis en place cet été, et permettent désormais d’accéder à quatre parcours différents, soit un par station. Tous balisés, ces jeux grandeur nature permettent à tous, dès l’âge de 3 ans, de découvrir la montagne tout en s’amusant, et au rythme de son choix. La coopération des quatre stations autour de ce projet a permis de créer un fil rouge et une trame commune, tout en profitant des paysages et dénivelés différents offerts par chacune d’entre elle.

Evoquée dans un précédent article, l’application L’Empreinte des Grandes Alpes est quant à elle le fruit d’une collaboration à l’échelle supérieure : elle est née de la volonté des deux communautés de communes du Beaufortain et du Val d’Arly de faire découvrir leurs territoires de façon originale et ludique. Cette application, téléchargeable sur Smartphone, permet de partir à la rencontre de ces territoires riches en histoire et de découvrir leurs trésors cachés et leur secrets, notamment grâce à la réalité augmentée.

espace-museo-coop-flumet

La coopérative de Flumet présente tout le savoir-faire des fromagers de la région / © OT Val d’Arly

Un lien très fort entre tourisme et agriculture

Dans le Val d’Arly, l’Office de tourisme joue un rôle important dans le développement de la coopération intercommunale, mais également dans celui, très fort, qui lie les acteurs du tourisme aux agriculteurs et producteurs du territoire. Profondément ancré dans son terroir, dont les produits les plus fameux demeurent les fromages comme le Reblochon, le Val d’Arly tient à préserver et valoriser ceux qui font vivre le territoire et entretiennent ses traditions. C’est dans cette optique qu’a été créé l’espace muséographique de Flumet, qui présente l’activité des agriculteurs dans le Val d’Arly, le fonctionnement de la coopérative fruitière, ainsi qu’un court-métrage.

Intitulé « Carnet de Voyage », le film, en 3D, présenté lors de la visite-guidée de la coopérative, se présente comme un road-trip poétique et tendre, qui invite le spectateur à voyager à travers les magnifiques paysages du Val d’Arly.  Ce voyage, réalisé par Nicolas Barek, vous fera suivre Jules, un agriculteur retraité, qui part à a découverte de la montagne alpine sur son tracteur. Raconté par le biais de sa petite-fille, Alex, ce récit émouvant et tendre met la nature à l’honneur, et met surtout en valeur le lien très fort et désormais indéfectible qui existe au Val d’Arly entre l’homme et la nature, et entre l’agriculteur et le visiteur.

affiche_carnet_de_voyage

Un film qui rend hommage à la beauté et l’authenticité des montagnes alpines…

La communauté de communes Com’Arly démontre donc, à travers ces nombreux projets, qu’une station dynamique est avant tout le résultat d’un travail commun et de partenariats forts et sincères, qui permettent aujourd’hui à ces petites villes alpines de sortir du lot et d’attirer les curieux hiver comme été.


Le Val d’Arly, fruit d’un beau travail coopératif | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélusine Lau

Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Viel Audon : 3 questions à Béatrice Barras Auteur de « Chantier ouvert au Public – Le Viel Audon, village coopératif »*, Béatrice Barras a fait partie de ce groupe de jeunes qui, dans les années 1970, s’est lancé...

Les points clés du témoignage de Marc Fonbaustier, sous-directeur chargé du centre de situation au MAEE. Témoignage sur l’état des lieux du tourisme au Sahel par Marc Fonbaustier, sous-directeur du centre de crise...

Voyager autrement à Djibouti « Djibouti n’est pas au bord de la mer. Elle est au bord du désert. C’est le secret de sa douce et irrémédiable folie : la ville est née de la mer, ses hommes appartiennent au désert....

La Thessalie s’appuie sur la Lozère pour développer son offre touristique les deux régions se retrouvent autour d’un programme de coopération européenne – LEADER - désireuse de dépasser les différends d’autant...

Best Western - Les Hôtels engagés pour un tourisme durable Première chaîne hôtelière mondialeCapacités : 4200 hôtels indépendants dans 85 pays dont 270 en France Equipe : non connuChiffre d'affaires : 30 Millions...

De Cargèse à Calvi, sur les routes spectaculaires de l’île de Beauté Entre terre, mer et ciel, le paradis est à l’ouest, et il suffit de remonter le littoral corse d’un golf à l’autre entre Cargèse et Calvi...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
La Montagne en été

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda