#TourismeDurable

Introduction : « Nous y voilà, nous y sommes »

| Publié le 7 avril 2021 • Mis à jour le 7 avril 2021 à 6h58
         

Il y a un an exactement, dans la stupeur des premiers jours du premier confinement, nous publiions sur Voyageons Autrement le magnifique texte de Fred Vargas : « Nous y voilà, nous y sommes » … sous-entendu : arrivés au Grand Virage, juste avant le mur. Nous le publiions en y croyant… à moitié. A moitié seulement. Et puis, il y a un mois, comme Jean Pinard, directeur du CRTL Occitanie, rappelait dans nos colonnes que les véritables (r)évolutions ne voient le jour qu’en temps de crise car sinon, « la résistance au changement inhérente à la nature humaine demeure trop forte », nous avons eu envie d’aller y regarder de plus près. D’aller voir si cette fois, grands dieux, on avait le droit d’y croire. Ou pas. A ces fameux lendemains qui chantent…

J’ai alors commencé d’interroger Untel, qui m’a conseillé de prendre l’avis d’Unetelle, et c’est ainsi que de fil en aiguille la pelote s’est déroulée jusqu’à ce que j’ai effectué un tour assez complet du tourisme hexagonal : plus de 30 intervenants, du petit acteur de terrain ayant réussi sa « meilleure saison en 15 ans » à la patronne d’Atout France qui m’a créé l’une des (rares) surprises de ma vie en déclarant que l’objectif national était désormais de « faire de notre pays le leader européen du tourisme durable. D’ici 5 ans si possible ». Choc. Doux choc. Mais avant d’en arriver là, reprenons les choses dans l’ordre.

Règle de trois

Le sujet étant infiniment complexe (comme l’activité touristique elle-même) je me suis réfugié pour vous en parler dans une structure scolaire : thèse, antithèse, synthèse. Ou plutôt, appliqué à ce cas précis : bilan, problèmes, solutions. Merci encore à tous ceux qui ont contribué à éclairer notre lanterne et surtout : si des aspects importants vous paraissaient avoir été oubliés ou des bêtises dites, merci de nous le faire savoir. Nous sommes au XXI° siècle, sur internet. Rien n’y est plus définitif ; tout peut s’améliorer. Mais assez bavardé : chapitre 1…


Introduction : « Nous y voilà, nous y sommes » | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine
Ecrire et voyager. Voyager et écrire... Depuis 50 ans.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voyage sélectionné par Voyageons-Autrement.com

Informations utiles pour voyager

Rencontre avec Camille Thomé, secrétaire générale des Départements & Régions cyclables Rencontre avec Camille Thomé, secrétaire générale des Départements & Régions cyclables . Camille nous explique les dessous...

Terres de Bretagne : sous la plage… les vaches ! 17 agriculteurs adhérents de l’association Bienvenue à la Ferme ont lancé l'agence de voyages Terres de Bretagne, premier site de vente en ligne de séjours à la...

« On veut un observatoire ! » Et si on poussait l’idée d’un observatoire national et durable du tourisme en France (pour arrêter de fantasmer notre place de N°1 mondial du tourisme !)...

Make Occitanie great (and green) again ! Make Occitanie great (and green) again ! en Occitanie, le tourisme durable s’affirme comme l’un des piliers et objectif pour un tourisme réinventé...

Le Grand Bivouac a 20 ans ! Le Grand Bivouac fête ses 20 ans ! Pour l'occasion l'Humanité sera le thème du festival, cela amène à réfléchir sur la complexité du monde, notre place, nos engagements......

« Nous y voilà, nous y sommes » l’être humain est ainsi fait qu’il lui faut chaque fois toucher du doigt la catastrophe pour réaliser à quel point le monde dans lequel il vit est une merveille absolue...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
La Grande Enquête : Comment la France réinvente son tourisme

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda