#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Avec le programme « We Gatherin », la Barbade développe un tourisme responsable et solidaire

| 24 décembre 2019 • Mis à jour le 26.12.2019 à 11h24
Thèmatique :  Bons plans   Espaces protégés   Formations   Initiative nationale   Institutionnel   Tourisme de masse 
         

2020 sera l’année du tourisme éco-responsable et solidaire sur l’île de La Barbade. Avec le programme « We Gatherin' » – Nous rassemblons -, le gouvernement de l’île paradisiaque a l’intention de développer l’écotourisme et les échanges entre voyageurs européens et Barbadiens. Gros plan sur ce nouveau programme incitant des bénévoles à participer à des projets écologiques et sociaux en lien avec la terre, la mer et les habitants de la Barbade.

programme We Gatherin

Développer l’écotourisme et conquérir le marché européen

« La Barbade n’est pas connue pour son écotourisme et c’est quelque chose que nous voulons développer, l’une des priorités de notre premier ministre étant de vouloir éliminer l’empreinte carbone d’ici 2030. Nous avons également remarqué que 40 % des touristes qui viennent sur l’île reviennent. C’est aussi cette idée du « homecoming » – retour au pays – auprès de la diaspora barbadienne que nous voulons encourager », explique Anita Nightingale, directrice de Barbados Tourism Inc. – office du tourisme de La Barbade – pour l’Europe. Autre constat de sa part : Alors que 35 % des touristes qui viennent visiter l’île caribéenne du Commonwealth sont britanniques, seulement 10 % viennent d’Europe continentale. « Ce sont donc les Européens que nous voulons inviter à venir découvrir notre île », conclut Anita.

plongeur ramassant les déchets

© Barbados Tourism Inc.

Encourager le bénévolat

L’idée du programme « We Gatherin' » est d’apporter quelque chose en plus aux voyageurs à travers une participation bénévole à des projets écologiques et sociaux visant aussi à rassembler les gens autour d’actions utiles. « Nous avons défini trois axes principaux : la terre, la mer et les gens« , précise Anita. Avant d’entrer dans les détails, elle explique le processus de « recrutement » : « Nous étudions chaque demande, nous posons directement des questions aux candidats quand il s’agit de projets sociaux. Mais nous ne demandons pas forcément d’expérience. Ca se fait un peu dans l’esprit du premier arrivé, premier servi« , explique Anita.

programme we gatherin île la barbade

© Barbados Tourism Inc.

Des projets pour développer la biodiversité

Anita rentre ensuite dans le coeur des projets eux-mêmes : « En ce qui concerne le lien au sol, nous souhaitons encourager les habitants de la Barbade à cultiver leur propre terre et à replanter des arbres. C’est ce que nos bénévoles vont aussi apprendre car on ne plante pas un arbre comme ça. Il ne s’agit pas juste de faire un trou et hop ! », plaisante-t-elle avant de mentioner un autre projet auprès de producteurs de vins locaux en pleine transition bio. Elle insiste en effet sur l’aspect développement de la biodiversité des projets. Mais la Barbade est surtout connue pour son littoral et ses plages paradisiaques. « Nous proposons aux bénévoles de participer au nettoyage des plages, d’apprendre et d’aider à replanter du corail, de participer à la protection des tortues« , révèle-t-elle. Autre composante capitale du programme « We Gatherin' », chaque projet est encadré par des experts européens et de la Barbade. « Il s’agit aussi d’apprendre les uns des autres. Pour la production de vins par exemple, nous avons la chance d’avoir trouvé un expert italien en production de vin bio qui vient partager son savoir-faire« , annonce Anita.

we gatherin - agriculture biodynamique

© Barbados Tourism Inc.

Agir avec la population

« We Gatherin' » s’adresse aussi directement aux habitants de la Barbade à travers sa facette « développement communautaire ». Ainsi, les bénévoles pourront participer à deux projets majeurs, l’un consiste à participer à un stage de football pour les 14-17 ans encadré par des coachs de la Barbade et un coach espagnol de l’UEFA. « Etonnamment, à la Barbade, les jeunes garçons sont un peu laissés pour compte. Depuis des décennies, l’accent est mis sur l’émancipation des femmes. C’est pour ça que nous avons décidé de développer un projet pour les garçons ». Le deuxième projet concerne les personnes handicapées. « Quand on va à l’étranger, on a souvent la possibilité d’acheter de l’artisanat fabriqué par des personnes handicapées mais on ne communique pas avec elles. Avec notre projet de spectacle de danse Dance Harmony avec une troupe allemande, les participants avec ou sans handicaps seront mélangés et les représentations se feront dans la rue aux yeux de tous et non cantonnées à un théâtre », explique Anita.

nettoyer la mer - we gatherin

© Barbados Tourism Inc.

Programmés à partir d’avril 2020, les différents projets proposés par l’office du tourisme de La Barbade sont ouverts aux inscriptions. En réservant leur billet d’avion via Lufthansa, les bénévoles pourront bénéficier d’une réduction de 30 €. « A travers ce programme, nous souhaitons que les visiteurs viennent à la Barbade pour une cause. Il ne s’agit cependant pas seulement d’aider mais aussi de participer à des ateliers qui ont du sens et de ramener un savoir-faire à la maison« , conclut Anita.

https://www.joinhandsinbarbados.org/fr/

ateliers biodynamique - we gatherin

© Barbados Tourism Inc.


Avec le programme « We Gatherin », la Barbade développe un tourisme responsable et solidaire | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookGoogleTwitter

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Avec le programme "We Gatherin", la Barbade développe un tourisme responsable et solidaire Avec le programme "We Gatherin'" - Nous rassemblons -, le gouvernement de l’île paradisiaque a l’intention de développer...

Langues et monnaies - Informations clés pour voyager au Panama Informations clés pour voyager au Panama - La majorité des Panaméens parlent l'espagnol comme langue maternelle, soit 75,8 %....

Voyageurs du Monde - Des engagements responsables souvent pionniers Voyageurs du Monde est un TO qui s'engage dans des actions de réduction et de compensation des emissions de CO2 et d'équité Nord/sud...

ADN «Tourisme durable» : Céline Arnal Profondément méditerranéenne, Cécile Arnal aime la mer et particulièrement la Grande Bleue qu’elle sillonne depuis toujours pour la beauté de ses grands fonds et cette population...

L'écotourisme, un nouveau défi pour la Caraïbe ? À l'heure où la demande touristique semble évoluer les pays membres de la région des Caraibes se penchent sur la nouvelle voie que pourrait représenter l'écotourisme,...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda