#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

QuotaTrip : construire son voyage responsable et sur mesure avec des agences locales

| 3 septembre 2019 • Mis à jour le 08.09.2019 à 16h46
Thèmatique :  Acteur privé   Bons plans   Guides   Tourisme de masse 
         

L’idée de la plateforme QuotaTrip est très simple : mettre directement les voyageurs en relation avec des agences de voyages locales afin qu’ils puissent construire leur voyage sur mesure. Créé en 2017 par les fondateurs du Petit Futé, le comparateur QuotaTrip a fait un beau bout de chemin en deux ans et couvre aujourd’hui plus de 100 destinations dans 80 pays, entretient des liens avec plus de 500 agences locales et gère des milliers de demandes de voyageurs tous les mois. Décryptage de cette nouvelle plateforme unique.

© QuotaTrip

Répondre à une double demande

“L’origine du projet QuotaTrip vient de l’observation d’un double phénomène allant dans la même direction, commence Pierre Flourens, CEO de QuotaTrip, d’un côté, les lecteurs du Petit Futé demandaient depuis longtemps une mise en relation personnalisée avec des agences de voyage locales vraiment adaptées à leur profil”. Quant à ces dernières, “elles voulaient s’affranchir de leurs partenaires historiques et profiter de la révolution internet“, ajoute-t-il. Pour répondre à cette double demande et réunir ces deux volontés qui vont dans le même sens, les fondateurs du Petite Futé, Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette ont l’idée de lancer QuotaTrip, une plateforme de mise en relation visant à répondre aux demandes personnalisées des voyageurs et à faire vivre les agences locales.

Cambodge © QuotaTrip

QuotaTrip, mode d’emploi

Le futur voyageur s’inscrit gratuitement sur le comparateur QuotaTrip, remplit une fiche d’information sur la destination de ses rêves dans laquelle il précise son budget et ses envies. QuotaTrip l’examine, demande éventuellement des compléments d’information, puis oriente le voyageur vers les agences locales réceptives susceptibles de pouvoir répondre à sa demande.

Kirghizsthan © QuotaTrip

“Il s’agit de rapprocher les voyageurs des agences de voyage locales qui leur conviennent dans le monde entier. Notre travail consiste à mettre en relation et uniquement mettre en relation voyageurs et agences“, insiste Pierre. Il poursuit : “Notre intervention s’articule autour de la sélection des dossiers sérieux et viables parmi les demandes de voyageurs pour les transmettre à notre groupe d’agences locales après un match”. Ensuite, la balle est dans le camp des agences qui ont la liberté de se positionner ou non sur l’offre. Le voyageur est alors contacté par quatre agences différentes. L’échange et la transaction se font ensuite directement entre les parties.

Côte d’Ivoire © QuotaTrip

Des agences partenaires locales, francophones et engagées dans le tourisme durable

Le choix des agences partenaires se fait sur trois principaux critères. Pierre mentionne d’abord l’aspect géographique : “Sauf dans de rares cas, nous ne travaillons qu’avec des gens connaissant parfaitement leur région et y vivant à l’année. Il s’agit là d’un désir de nos voyageurs”. Puis vient le critère nécessaire de la francophonie car “il est important que la langue ne soit pas une barrière insurmontable pour que la conversation soit la plus fine et agréable possible”. La dernière condition est plus subjective et concerne la qualité des prestations des agences. QuotaTrip met en effet un point d’honneur à travailler avec des partenaires qui partagent les mêmes visions du voyage durable et mettent tout en oeuvre pour offrir la meilleure expérience au voyageur. D’ailleurs, Pierre Flourens en profite pour glisser que QuotaTrip attache beaucoup d’importance aux retours de voyageurs : “Nous n’hésitons pas à mettre un terme aux partenariats qui se passeraient mal pour un voyageur”, précise-t-il.

Bhoutan © QuotaTrip

Un modèle économique original

Si le voyageur inscrit sur QuotaTrip bénéficie de ses services gratuitement, les agences de voyage locales, elles, doivent s’acquitter d’un abonnement mensuel pour utiliser la plateforme. “A chaque demande que nous leur envoyons, elles ont le choix d’accepter ou de refuser les dossiers de voyageurs. Pour les accepter, elles doivent dépenser un crédit QuotaTrip, dont le prix varie en fonction de la valeur intrinsèque du projet”, explique Pierre. Une fois que la demande du voyageur est acceptée par une agence, QuotaTrip transmet les coordonnées du voyageur pour qu’ensemble ils puissent organiser le séjour. “Nous leur laissons une totale indépendance dans l’organisation du voyage, ils sont les vrais spécialistes de leur destinations et nous ne voulons pas nous substituer à eux”, ajoute Pierre avant de conclure : “Chez QuotaTrip, nous estimons que le vrai tourisme responsable commence par une rémunération désintermédiée des prestataires finaux“.

Portugal © QuotaTrip

Deux ans après le lancement de la plateforme, QuotaTrip a le vent en poupe ainsi que des projets d’extension. “A court terme, dès la rentrée 2019, l’idée est d’ouvrir notre service aux marchés émetteurs hispanophones et anglophones. Nous souhaitons servir les autres voyageurs du monde”, révèle Pierre Flourens. Améliorer la plateforme afin que les voyageurs puissent utiliser un réel outil de coopération avec leurs agences de voyage locales fait aussi des objectifs de QuotaTrip.


QuotaTrip : construire son voyage responsable et sur mesure avec des agences locales | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookGoogleTwitter

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Au plus près du terrain avec Evaneos ! Championne du voyage en direct, Evaneos a connu une progression fulgurante depuis sa création en 2009. Ainsi, alors qu’ils étaient 3 000 voyageurs à tenter l’aventure avec...

Anticiper le monde de demain pour mieux répondre aux attentes des touristes Lors du dernier salon du tourisme qui s’est tenu à Paris à la mi-mars, l’Association des Journalistes du Tourisme (AJT) organisait une...

10 lieux à visiter en Cisjordanie (territoire palestinien) Un superbe sentier de randonnée a été développé en Palestine: le Masar Ibrahim al-Khalil trail. Il traverse la Cisjordanie sur 321 kilomètres à travers...

Papaya Tours : voyages authentiques en Amérique Latine Rencontre avec Charlotte Salin du bureau de Papaya Tours...

Faire connaissance avec les journalistes de Voyageons-Autrement.com Vous lisez régulièrement leurs articles, leurs analyses, leurs reportages... mais finalement, vous ne savez pas vraiment qui se cache derrière...

Voyager responsable ? Quel dilemme ! Peut-être qu’on aimerait sortir des sentiers battus pour vivre l’aventure, tout en gardant un certain confort et sécurité ? Parfois, il faut trancher, faire des choix, surtout...

Gagnez 300€ pour vos prochaines vacances !
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda