#TourismeDurable
montagnes Style Hokusai

Vision Ethique part à l’assaut du tourisme social et communautaire !

| Publié le 17 octobre 2023
Thèmatique :  Portrait   Projet solidaire 
             

Pionnière du tourisme responsable avec la création de Vision Ethique dès 2007, Caroline Debonnaire est de retour en France après un intermède de dix ans en Asie qui lui a permis de découvrir l’envers du décor en travaillant en tant que réceptif local au Vietnam puis au Laos. Une expérience riche et diversifiée qu’elle met aujourd’hui au profit de nombreux projets qui font sens : un partenariat exclusif avec Transunivers, groupiste de renom pour lequel elle va concocter une offre éthique dédiée aux comités d’entreprises ; mais aussi, le lancement de la première plateforme communautaire 3.0 pour mettre en relation réceptif et voyageurs. Une actualité chargée qui nous a donné envie d’en savoir plus…

Caroline Débonnaire © Vision Ethique

VA/ Bonjour Caroline, peux-tu nous rappeler ton parcours et nous présenter Vision Ethique ?

Bien sûr. De formation commerciale, et après avoir travaillé en tant que commerciale pour des Grand Comptes en BtoB et BtoC, je me suis lancée un nouveau défi : celui de la création d’entreprise dans un secteur encore naissant : le tourisme responsable et solidaire…  J’ai ainsi créé Vision Ethique en 2007, une agence pionnière sur le sujet qui a remportée en 2012 le Trophée du Tourisme Responsable catégorie Humanitaire pour la création d’ un écogite dans la vallée du Sambirano dans le nord-ouest de Madagascar. Aujourd’hui, Vision Ethique c’est 12 destinations et surtout un cahier des charges exigeant puisque par exemple, chaque voyageur a une durée de séjour minimum à respecter selon la distance de sa destination, soit 8 jours (7 nuits) pour les courts et moyens courriers, 14 (13 nuits) à au-delà de 4 500 km. Nous calculons également avec Greentripper (outil pionnier de calcul d’empreinte) l’impact carbone global de nos voyages, à la fois les déplacements aériens mais aussi toutes les prestations terrestres  ( transport, hébergement et alimentation). Ce calcul est réalisé pour chaque circuit, par personne. L’ensemble de nos voyageurs paie donc en connaissance de cause une contribution carbone obligatoire inclue dans nos prix en fonction du kilométrage parcouru (montant de 15 à 90 €). Ces sommes sont ensuite reversées en fin d’année pour financer directement des projets locaux. A la fin de cette année par exemple, nous verserons 1370 € à trois projets (Madagascar, Sénégal et Vietnam Nord) correspondant à nos départs entre octobre 2022 à fin décembre 2023.

VA/ Vision Ethique, ce sont des voyages construits dans le respect de l’environnement et des populations visitées, mais aussi une autre façon de voyager non ?

Effectivement, au-delà des visites classiques sachant que nos programmes incluent les principaux sites à voir dans les régions visitées (parcs nationaux, patrimoine, etc.), nous proposons une immersion minimum de deux nuits dans une communauté (association, groupement de femme, etc.) pour découvrir les projets menés en direct avec les locaux. En général, nous menons un à deux projets par pays. A noter que nos voyageurs ne font pas de l’humanitaire, ils ne vont pas creuser un puits ou construire un dispensaire, ce n’est pas leur vocation. Nous préférons donner un montant précis aux habitants locaux qui gèrent leurs projets et que les voyageurs vont ensuite découvrir au cours de leur séjour. Parfois, des activités ou des parcours sont également partagés ensemble. Il arrive d’ailleurs que nos voyageurs logent chez l’habitant, nous favorisons sinon les hôtels de charme, les écolodges, en évitant de faire de trop grands déplacements. Concrètement, on ne traverse pas le territoire de A à Z, on évite les vols intérieurs, on favorise le train, le bateau, et nous privilégions l’immersion longue ldans une région. Pour les pays comme le Vietnam ou Madagascar, on conseille à nos voyageurs de revenir une deuxième fois, ce qui nous permet d’optimiser les distances parcourues.

Paysage du Vietnam © Vision Ethique

VA/ Comment communiquez-vous auprès de vos clients sur vos nombreuses actions, avez-vous fait le choix d’un label par exemple ?

Notre particularité est avant tout d’être totalement transparent auprès de nos clients. Par exemple, concernant le calcul de l’impact carbone, afin de faire réaliser à nos clients ce que cela représente, nous intégrons un camembert très clair dans nos programmes. Nous utilisons également les 17 ODD (Objectifs du Développement Durable) comme autant d’indicateurs sur notre façon de produire des voyages et améliorons nos circuits année après année. Enfin, concernant les labels, nous avons fait le choix de Travelife avec lequel nous sommes en cours de certification. Le fait d’avoir été réceptif en Asie m’a montré qu’en travaillant dans le tourisme, si on souhaite travailler avec les réceptifs de tous les continents, mieux vaut choisir une certification reconnue à l’international et utiliser des outils en anglais. A mon sens, la communication avec les réceptifs est fondamentale or je trouve qu’en France, les labels intègrent moins cet aspect. Je précise toutefois que Vision Ethique est également membre d’ATD (Acteur du Tourisme Durable) qui n »est pas un label mais fédère des professionnels engagés de tous métiers dans le secteur du tourisme.

VA/ Et Vision Ethique évolue, pouvez-vous nous parler de vos projets du moment et surtout, de la nouvelle version de Vision Ethique ?

Depuis octobre dernier, nous entamons une nouvelle collaboration exclusive avec Transunivers, un des groupiste leader en France (20 ans d’expérience) à qui nous garantissons l’exclusivité au niveau de la production de voyages éthiques pour les comités d’entreprises (CSE). J’en suis ravie car elle me permet de promouvoir les valeurs du tourisme équitable et solidaire auprès des CSE  et va donc me donner la possibilité de commencer à faire changer l’état d’esprit des CSE. A mon sens, le tourisme social mais aussi le tourisme responsable et solidaire doit passer par là pour arriver à toucher ensuite le grand public. Et rien ne change quant à nos valeurs, jusqu’à nos groupes qui ne dépasseront pas 14 personnes (20 maximum pour 2 destinations spécifiques), quitte à scinder un grand groupe en plusieurs petits afin de pouvoir continuer à dormir dans les villages quand c’est prévu.

Casamance © Vision Ethique

En outre, nous lançons d’ici novembre la première plateforme en ligne communautaire, 3.0, afin de mettre en relation les réceptifs avec des communautés de voyageurs. Concrètement, les voyageurs peuvent créer leur communauté en ligne, discuter entre eux, puis choisir le réceptif ou le voyage qui leur convient. Je précise qu’il s’agira d’une plateforme à 100% responsable basée sur le même cahier des charges que Vision Ethique. En outre, elle aura très vite vocation à devenir internationale, ce qui permettra d’avoir des groupes composés de plusieurs nationalités. Et bien sûr, l’idée est de communiquer en total transparence sur les réceptifs, ce qui est une première en France, puisque nos clients seront mis en relation sans filtre, et pourront même sortir du cadre de la plateforme pour faire affaire avec le réceptif, rémunéré à marge partagée sur la base du 50/50. Pour l’heure, on travaille sur 15 destinations, 19 circuits, et on va se lancer en premier lieu en France, dans le Bénélux et les DOM TOM.

Laos © Vision Ethique

VA/ Une dernière chose à préciser ?

Oui, concernant les destinations. Je souhaite relancer l’Algérie, la Casamance et les Açores. Je garde bien sûr les destinations historiques (Vietnam, Laos, Madagascar, etc.). Et puis, nous travaillons sur un voyage décarboné. On n’a pas encore tranché sur quelle destination précisément, mais cette tendance nécessaire du voyage décarboné n’est pas à prendre à la légère et je souhaite prendre le temps de bien réfléchir pour éviter de saturer des destinations déjà très sollicitées. « Redonnons du sens au voyage. » C’est notre nouveau slogan chez Vision Ethique et je cherche chaque jour à l’honorer !

Caroline Débonnaire © Vision Ethique


Vision Ethique part à l’assaut du tourisme social et communautaire ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Radio France, Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

   

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Le Tourisme Responsable par VDM : Ne pas faire des voyages à n'importe quel prix, ni à n'importe quelles conditions ! oyageurs du Monde (VDM) n'est pas une ONG. C'est une entreprise normale qui a pour objectif...

9/12/09 - Journée du Tourisme durable et du commerce équitable à Cergy Les étudiants de l'université de Cergy St Christophe organisent le 9 decembre 2009 une journée dédiée au commerce équitable et au tourisme...

Les Oiseaux de passage, une nouvelle plateforme qui déploie ses ailes ! Fondée sous la forme d'une SCIC (société coopérative d'intérêt collectif), le projet de la plateforme Les Oiseaux de passage a vu le jour en...

KIT pédagogique sur le tourisme responsable et solidaire ! Le réseau DéPart lance avec ses partenaires européens (dont l'ATES en France) une boîte à outils pour informer, sensibiliser, former, agir dans le domaine...

Group’AVélo lauréat des trophées du tourisme durable de Loire-Atlantique Les lauréats de l’appel à projet « Inventons le tourisme durable » ont été récompensés lors des derniers rendez-vous du tourisme durable...

Rando-Bistrot en Ardèche, c'est parti ! Porté par le Pays de l'Ardèche Méridionale, et le soutien financier de la Région Rhône-Alpes et du Conseil Général de l'Ardèche, ce concept innovant ~ par Mélusine Lau...

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste