#TourismeDurable

Voyage à visage humain : un tourisme de Niche

| Publié le 21 mai 2010 • Mis à jour le 24 mai 2010 à 23h24
         

Pour accompagner cette tendance vers un retour aux sources, certains opérateurs proposent « l’aventure douce », ou « l’immersion dans les campagnes ».
Mais ce que l’on voit surtout apparaître, c’est un nombre de plus en plus important de nouveaux acteurs, convaincus des vertus du tourisme à visage humain.

Un tourisme équitable et solidaire plébiscité

rencontre d'un berger des Cevennes avec Culture Contact« Les petits TO engagés jouant la carte de la rencontre avec l’habitant se multiplient « , explique Julien Buot, le coordinateur d’une Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire, très sollicitée.

Chez Culture Contact, on « vit » les Cévennes, auprès de passionnés charismatiques ayant fait des choix de vie osés et forts. L’association Citoyens de la Terre propose des voyages responsables en Provence.

Vision du Monde, lauréat du Trophée « Voyagiste Responsable 2009« , est spécialiste du voyage solidaire en Amérique latine. L’agence vient de transposer son concept « 100% responsable », en France, où il est le premier à développer une vraie gamme de produits « Echos de la Terre ».

Le Tourisme à Visage Humain, une « niche » prometteuse

Autant de produits de niche, certes, mais justement, selon les experts ; « l’avenir est aux niches. N’oublions pas que ces tours opérateurs sont les seuls à avoir traversé la crise avec une progression de 10 à 30 % », rappelle Julien Buot.

visites guidées de Paris avec Meeting the French Tourisme avec les habitants 
Meeting The French, un réceptif parisien propose aux étrangers des dîners d’hôte chez les Parisiens en fonction de leurs affinités. Pour leur faire découvrir le « vrai » Paris et ses habitants. Or si Américains et Japonais sont très demandeurs, un tiers des clients sont des… Français !

Tourisme Responsable
Quant au côté « responsable »des voyages proposés, il relève souvent de l’évidence. Car si 82% des Français déclare vouloir favoriser l’offre durable, « Le rapport aux populations est au cœur même de nos statuts, comme de notre conception du tourisme », rappelle Yves Godeau, le président de l’association, qui gère la Certification Agir Pour un Tourisme Responsable (ATR).

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER


Voyage à visage humain : un tourisme de Niche | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

Amy Carter, Guludo ou le rêve d'une "social entrepreneur" au Mozambique Amy Carter-James fait partie de ces social entrepreneurs dont les yeux brillent quand ils évoquent leur projet pour changer le monde. [caption...

Vidéo de Marie LOOTVOET, consultante de TEC-conseil Extraits de la conférence donnée durant le colloque Tourisme & Carbone organisé par l'association Baie de Somme Zéro Carbone...

5 questions à Alain Laurent, délégué Général de TER_RES Quelle est la spécificité de Ter_res dans le paysage du développement territorial ?...

4ème Journée mondiale à Rennes - Tourisme responsable en Bretagne Journée Mondiale du Tourisme Responsable à Rennes - Des acteurs bretons du tourisme responsable se sont regroupés pour faire connaitre leurs initiatives...

Rencontre avec Ignace Schops, prix nobel vert Ignace Schops est un personnage emblématique de la protection de la biodiversité et du développement durable au niveau Belge mais aussi mondial. Ambassadeur pour Al Gore...

Eric Raulet, président de Défismed, un engagement pour une Méditerranée plus VERTueuse Portrait d'acteurs dan sle cadre du programme Take the med, Eric Raulet initiateur du projet...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Episode 3 : La réponse des Voyagistes

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda