#TourismeDurable
Demande d'envoi de la feuille de chou et inscription Newsletters

Les projets normands de Julien Buot

| Publié le 13 juin 2022 • Mis à jour le 13 juin 2022 à 14h10
Thèmatique :  Acteur associatif   Acteur privé   Portrait   Projet solidaire   Territoire 
         

Engagé depuis plus de vingt ans sur le front du tourisme durable, tour à tour militant à l’association Transverses, directeur de l’ Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire (ATES), d’Agir pour un Tourisme Responsable (ATR), depuis toujours au sein d’Acteurs du Tourisme Durable (ATD) où il est aujourd’hui Secrétaire général, Julien Buot a été de tous les combats. Des combats et une réflexion au long cours pour ce normand de cœur, qui n’oublie pas d’où il vient et où il vit, avec un nouveau défi qui le titille depuis quelques années : rassembler au cœur de sa Normandie natale un réseau d’acteurs engagés pour décliner autrement le tourisme durable à l’échelle de sa région.

Julien Buot à droite et Vincent Fonvieille

Il était une fois la bataille de Normandie

Qui connait Julien ne sait peut-être pas que l’une de ses premières missions au début des années 2000 visait à préparer le soixantième anniversaire du débarquement de Normandie. Engagé par un amiral 5 étoiles, le voilà à rencontrer tout un bataillon d’anciens combattants, des vétérans venus libérer l’Europe, de très jeunes appelés, autant d’héros anonymes, humbles, passionnants.. Un peu désarçonné au départ, Julien décide de dépoussiérer l’évènement, d’associer les habitants, et d’en faire un plaidoyer pour un tourisme facteur de paix avec en visée l’envie de redynamiser l’image de la région normande. Julien Buot : « Nous souhaitions que cet évènement profite également aux habitants, aux entreprises locales (producteurs de cidre, artisans), afin qu’ils puissent bénéficier de l’impressionnant impact tant médiatique que touristique généré. La Normandie est la deuxième région au monde la plus connue après la Californie, nous avons accueilli des milliers de journalistes, c’était totalement dingue. » Un autre enjeu était d’éviter la sur-fréquentation autour des cinq plages normandes les plus connues, avec la crainte des collectivités locales d’avoir à gérer d’énormes flux de visiteurs concentrés sur les mêmes lieux. Julien Buot « Nous avons fait le choix de distiller le flux médiatique au-delà du jour J, pour valoriser d’autres champs de bataille dans l’arrière-pays à l’image de l’Orne ou de la Manche où les combats ont continué bien au-delà du 6 juin. Ainsi, au fil du temps, nous invitions les Normands à redécouvrir leur territoire tout au long de l’été. » Gestion des flux, relocalisation des visiteurs, extension du périmètre de visites, valorisation et redécouverte des territoires proches, désaisonnalisation, autant de problématiques expérimentées il y a plus de vingt ans déjà… Julien Buot : « Avec le recul, je n’ai pas regretté d’avoir accepté ce poste. Il était totalement en lien avec la vision durable du tourisme tel que je la percevais déjà. Le tourisme peut se gérer. »

D’autres batailles, d’autres horizons

Le temps a filé. D’autres missions, de nombreux engagements, des études complémentaires, beaucoup d’enseignements, et cette certitude ancrée de revenir un jour en Normandie développer des projets autour du tourisme durable.

D’ores et déjà dès 2006, à la faveur d’un colloque sur le tourisme responsable et la coopération décentralisée organisé par Cités Unies France, il y avait eu cette incursion normande pour identifier collectivités locales et ONG ayant des actions en matière de tourisme et aptes à travailler en synergie. S’en suivent les années passées à l’ATES puis au sein d’ATR (toujours en cours), avec autant de petites graines semées ci et là à l’image des liens tissés avec Michael Dodds (Directeur du CRT Normandie après être passé par la Bretagne) ou des -work du tourisme durable organisés avec des acteurs du tourisme régional dès 2018. Julien Buot : « J’ai toujours semé des graines, eu envie d’aider ma région à s’engager plus avant dans le tourisme durable. » De fil en aiguille, ce passionné adepte des mises en lien tisse une véritable toile d’acteurs normands engagés et se meut en trait d’union de nombreux professionnels, jouant sur ses multiples casquettes et son réseau. On pourrait également évoquer le Forum Mondial pour la Paix de 2019, un eductour en Iran la même année réalisé avec des agences de voyage normandes, autant de petites pierres qui esquissent peu à peu le futur projet normand en germination.

Vers un point d’ancrage ?

En 2019, la Normandie adhère à l’association ATD. En 2021, elle accueille les Universités du Tourisme Durable au Havre puis le séminaire d’ATR à Granville. Julien n’est jamais bien loin. Très pris par ATR, il poursuit toutefois ses réflexions en local. Tourisme facteur de paix, utilité sociale du voyage, vertu pédagogique des vacances, éducation à l’environnement, peu à peu, la réflexion mûrit. Julien : « En 2020, aux UTD de Troyes, François Gemenne nous parle de l’utilité sociale du voyage. Je tiens mon angle, voilà ce que je vais apporter à la Normandie » On ne vient pas par hasard en Normandie, on vient apprendre des choses, la bataille de Normandie, Guillaume le Conquérant, de nombreuses classes vertes ou bleues et voyages scolaires s’y déroulent également, favorisée aussi par la proximité avec Paris. . « Quand le Covid est arrivé, j’ai eu l’opportunité de ralentir avec une période de chômage partiel et j’ai été retenu pour bénéficier du dispositif   Katapult, incubateur normand des entrepreneurs sociaux. » Peu à peu, l’idée de montrer un réseau d’acteurs intéressés par l’idée de valoriser les vertus pédagogiques des vacances passe en mode projet. L’échange avec les agences de voyages normandes  a permis de mieux cerner les attentes et de jauger de l’intérêt de relier les acteurs, l’expérience auprès d’ATR de bien appréhender les défis quotidiens d’un voyagiste Pourquoi ne pas structurer une offre d’éducation à l’environnement par le tourisme ? Relier les mondes du tourisme et de l’environnement. Peu à peu, « Terre de Normandie » transparait, une coopérative d’éveil à l’écologie par les voyages en Normandie.

Et demain « Terre de Normandie » ?

En septembre 2021, Julien est nommé personnalité qualifiée de Normandie Tourisme et dévoile son projet à l’occasion des Universités du Tourisme Durable au Havre. L’ensemble des membres présents au séminaire d’ATR (à Granville) vote le retour de Julien à temps plein au sein d’ATR. Terres de Normandie n’a pas eu le temps de voir le jour mais elle est dans les cartons avec trois axes principaux : créer une communauté normande d’acteurs du tourisme et de l’éducation à l’environnement ; qualifier une offre au croisement de ces deux univers ; proposer un cahier des charges et des formations à l’ensemble de ces acteurs. Julien Buot : « Je suis un hébergeur, je ne sais pas qui sont les animateurs nature sur mon territoire. Comment puis-je valoriser les « produits locaux », entrer en contact avec un constructeur de cabanes éco-construites, etc. » Et demain proposer des voyages coconstruits ? Julien l’envisage, par exemple sous la forme d’une agence de voyage, d’une coopérative ou d’une association, peut-être avec un système d’abonnement à un nombre prédéfini d’expériences nature, le tout via une plateforme de promotion d’une offre structurée. Tout est encore à construire, à réfléchir mais les grandes lignes sont là, en germination. Julien Buot : « Evidemment, l’idée est aussi de montrer qu’à l’heure où l’avion est trop gourmand en carbone, on peut faire des voyages extraordinaires à côté de chez soi ». Dans quelques mois, l’association de préfiguration va proposer sa candidature à ATD et dans quelques années, cette dernier pourrait être amenée à adhérer à ATR en tant que voyagiste (bas carbone !) made in Normandy ?

———– Aller plus loin ————-

En savoir plus sur le projet « Terres de Normandie » ici : Terres de Normandie – Google Docs


Les projets normands de Julien Buot | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

5ème édition de la Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable Au cours du salon IFTM Top Resa, la Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable a annoncé en exclusivité le thème de la 5ème édition...

Chez Viatao, le tourisme durable se décline aussi en vidéos On connait bien les éditions Viatao dont les guides Tao font peu à peu le tour de la planète pour présenter les acteurs du tourisme durable. Depuis quelques...

Le tourisme en quête de sens - Hors Série N°7 de ALTERMONDES Le tourisme en quête de sens - En 60 pages, ce hors série ouvre la réflexion sur le tourisme, son histoire, sa réalité économique et son impact sur...

Retour sur la rencontre des acteurs européens du tourisme responsable S’est ouverte au siège européen de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, également siège du réseau européen de tourisme NECSTouR (Network of...

Retour sur le premier Challenges AllEnvi Tourisme & Environnement Spécialisé en intelligence économique, le CVT AllEnvi réunit régulièrement les acteurs d’une filière pour mettre en relation chercheurs, entreprises,...

Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire L'Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire (ATES) constitue le premier réseau national des voyagistes du tourisme équitable et solidaire....

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda