#TourismeDurable

Les Orphelins de Ceausescu, 30 Ans Après LE LIVRE

| 10 décembre 2019 • Mis à jour le 11.12.2019 à 4h40
Thèmatique :  Bons plans   Coffrets / Cadeaux   Livres 
         

Couverture du livre Les Orphelins de Ceausescu, 30 Ans Après, bilingue fr/eng, 68 pages, 21 x 21 com, 20 €

Fin 1989, les régimes des pays communistes d’Europe de l’Est s’effondrent. Parmi eux, celui du dictateur roumain Nicolae Ceausescu. A travers des images chocs d’enfants affamés, au regard hagard, attachés à des barreaux de lit en fer, l’Occident découvre l’horreur des orphelinats roumains. Plus de 150 000 enfants abandonnés survivent dans des institutions dont certaines sont de véritables mouroirs. Que sont-ils devenus 30 ans après ?

© Elisabeth Blanchet

En août 2019, notre journaliste Elisabeth Blanchet a retrouvé ceux qu’elle avait rencontrés dans les années 90 dans l’orphelinat de Popricani au nord-est du pays. Elle les a de nouveau photographiés trente ans après. A travers leurs portraits, le livre Les Orphelins de Ceausescu, 30 Ans Après, raconte ce qu’ils sont devenus.

Commandez le livre

Anciens de l’Orphelinat de Popricani, 2019 © Elisabeth Blanchet

Retrouvez également les aventures d’Elisabeth et de sa cousine Julie à la recherche des anciens de l’orphelinat de Popricani dans le film A la recherche de Gheorghita


Les Orphelins de Ceausescu, 30 Ans Après LE LIVRE | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookTwitter

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda