#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Voyage à Nantes dans une Green Capital

| Publié le 27 juin 2013 • Mis à jour le 27 juin 2013 à 18h01
         

Après Vitoria en 2012 et avant Copenhague en 2014, Nantes a été élue cette année Capitale Verte de l’Europe. Elle devient ainsi la première ville française à obtenir cette nomination. Nantes est une ville particulièrement dynamique d’un point de vue culturel, très impliquée dans la qualité de vie de ses habitants et promeut une vision du tourisme unique en son genre. C’est en somme ce qui pourrait résumer « Le Voyage à Nantes » qui sera cette année plus green que jamais.

Le choix de Nantes comme capitale verte

En 2010, la commission européenne a fait le choix de Nantes pour le prix de la capitale verte de l’Europe pour 2013. Cette nomination a plusieurs objectifs du point de vue européen, dont celui d’ériger comme modèle une grande métropole qui montre sa capacité à atteindre des objectifs environnementaux élevés, et qui s’engage dans des objectifs permanents pour améliorer l’environnement et le développement durable. La commission européenne se base sur treize critères, dont les transports, les espaces verts, la gestion des déchets, l’éco-inovation ou encore l’emploi durable.

Nantes Green Capital

Une friche devenue un espace vert très nature au coeur de la ville – © SR

Du côté de Nantes, la gestion de l’eau, le plan climat, la mobilité douce et la biodiversité ont fait la différence avec les autres candidatures.
Engagé depuis les années 90, le plan climat de la ville a déjà permis de réduire de 50% les émissions de gaz à effet de serre. D’ici à 2020, l’objectif est d’atteindre 30% de moins, soit une réduction d’1 millions de tonnes de CO2 par an pour l’agglomération nantaise.
Avec plus de 50% des émissions de GES du territoire provenant des bâtiments, le plan climat de Nantes se concentre sur les diagnostics énergétiques pour les logements ainsi que sur un label Haute Performance Energétique. Au total, plus de 2000 logements sociaux ont été réhabilités pour réduire ces dépenses d’énergie.
Cette diminution des émissions de CO2 passe aussi par le transport local. L’objectif premier étant de réduire la part de la voiture dans la métropole. Nantes fut pour cela pionnière du retour des tramways modernes, et cherche maintenant à favoriser les circulations “douces” comme la marche, le vélo et le bateau.

Comme l’erreur est urbaine, la ville cherche aussi a cohabiter avec la nature et la biodiversité. Nous vous avions déjà parlé de la petite amazonie, mais d’autres exemples fourmillent comme la restauration de l’estuaire de la Loire, lieu de vie d’une flore et d’une faune caractéristiques. Preuve de l’efficacité de cette nouvelle cohabitation, la loutre est de retour dans la métropole! Vous l’aurez compris, la verdisation de Nantes ne passe pas par une couche de peinture verte publicitaire, mais bien par des actions concrètes. Dommage que le sempiternel sujet de Notre Dames des Landes revienne tel un cailloux dans la chaussure de la green capital. 

Un voyage à Nantes en version Green Capital

Cette année encore, la ville organise son Voyage à Nantes. Cette opération est un véritable OVNI touristique qui guide le visiteur dans la ville grâce à une ligne verte tracée au sol. Certaines expositions sont permanentes, d’autres sont éphémères et durent le temps de la manifestation sur les mois de Juillet et Août. L’itinéraire relie tous les sites culturels dans lesquels sont présentés des expositions toutes plus géniales les unes que les autres. On trouve aussi tout au long du parcours de nombreuses installations artistiques et végétales. C’est un régal de suivre le parcours depuis Jardins des Plantes jusqu’à l’île de Nantes, et de découvrir ainsi les lieux phares de la ville, et les nombreuses oeuvres parfois très décalées mais toujours interactives et accessibles au grand public. Une vision de l’art non élitiste et ludique qui offre à la ville comme un air de vacances. Cette année, le parcours passe en mode Green Capital. Le lancement est prévu pour le 28 juin, et « Le Voyage à Nantes » garde secret jusqu’à la dernière minute sa composition complète, dont vous pouvez cependant avoir un large aperçu ici.

Estuaire, un autre point de vue sur la Loire

Si l’estuaire de la Loire est un lien naturel en Saint-Nazaire et Nantes, il est aussi le symbole du lien qui unit culture et protection de l’environnement dans la métropole. Depuis 2007, une exposition à ciel ouvert absolument unique en son genre borde les rives de la Loire. Une trentaine d’oeuvres couvrent les 60 kilomètres qui relient Nantes à Saint Nazaire. L’estuaire est un territoire complexe où se mêlent réserves naturelles fragiles et bâtiments industriels gigantesques et chacune des oeuvres correspond à une démarche artistique pensée par rapport à un lieu atypique ou un site remarquable.


Le parcours est aussi conçu dans une logique de développement territorial, et chacune des communes de l’estuaire abrite une oeuvre. Ainsi, on découvre au fil de l’eau une Maison dans la Loire, un bateau mou ou encore un squelette de serpent d’océan échoué sur la plage.

Loire à Vélo

Paysages de l’estuaire de la Loire – © SR

Estuaire compte une étape incontournable qui va ravir les amateurs d’hébergements insolites : Le Château du Pé. Situé à Saint-Jean-de-Boiseau au coeur d’un parc de 7 hectares, les six chambres qui le composent ont toutes étaient refaites par des artistes. Une fois de plus, nature et culture cohabitent en totale harmonie, et c’est un réel bonheur de profiter d’un petit déjeuner locavore en regardant les écureuils faire des allers retours dans le parc.

Alors, tenté par un Voyage à Nantes?

Conseil :

Pour découvrir l’exposition d’Estuaire, embarquez avec vos vélos à bord d’une croisière au départ de Nantes pour une première visite depuis le Loire. Puis le lendemain, suivez le parcours de la Loire à Vélo au départ de Saint-Nazaire, en faisant des étapes sur les différentes oeuvres. Vous découvrirez de cette façon deux points de vues complètement différents de l’estuaire.

Liens utiles :

Des chambres d’artistes au Château du Pé

La cantine du Voyage à Nantes

Le parcours du Voyage à Nantes

Organiser une croisière sur l’estuaire 


Voyage à Nantes dans une Green Capital | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Sebastien Repeto
Fondateur de l'Agence Social Media My Destination, Sébastien est avant tout un passionné de voyage.
FacebookTwitter

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Vélo-city : c’est parti ! Du 2 au 5 juin, Nantes accueille le sommet mondial du vélo urbain. Calendrier international oblige, la manifestation dédiée à la promotion du cyclisme urbain prendra cette année en ligne...

ECORISMO 2010 : Un évènement en développement ECORISMO-Nantes-2010 a rassemblé 69 exposants, fournisseurs de solutions environnementales et sociales dont certaines ont été présentées en exclusivité....

Tourisme participatif : les nouveaux bénévoles Comment les organismes locaux de tourisme doivent-ils envisager cette offre ?...

Les nouveaux acteurs du Paris durable Ils sont hôteliers, commerçants, loueurs de voiture, gestionnaires d’espace, associatifs, ils ont décidé de s’engager dans le durable pour donner du sens, du souffle, de l’envie...

La brise de mer rouvre ses portes Le 6 juillet dernier, à St Michel-Chef-Chef (Loire-Atlantique), la « Brise de Mer a rouvert ses portes après 18 mois d’interruption. Un lieu unique dans le Grand Ouest légué en 1912...

Escursia nous emmène à Nantes explorer intelligemment !... Les voyages insolites d’Escursia se sont établis cette année sur la capitale du Grand Ouest....

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda