#TourismeDurable
Demande d'envoi de la feuille de chou et inscription Newsletters

Dossier spécial : Femmes et tourisme (autrement)

| Publié le 8 mars 2022 • Mis à jour le 10 mars 2022 à 7h45
Thèmatique :  Portrait   Tourisme de masse 
         

A l’occasion du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes (et non pas journée de la femme), nous vous proposons une série de portraits de femmes travaillant dans le tourisme, inspirées et inspirantes qui nous livrent leur parcours, leurs regards sur la place des femmes dans le tourisme.

Egalité Femmes Hommes
Le thème du 8 mars 2022 porte sur : L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable
(Source : Pixabay)

GENÈSE DU 8 MARS

Cette journée internationale, célébrée le 8 mars vise à mettre en avant la lutte pour les droits des femmes et particulièrement la réduction des inégalités femmes-hommes. L’occasion de parler (un peu) de plus de 51% de la population.

Chronologie de cette journée

(source Amnesty)

1909 — Conformément à une déclaration du Parti socialiste américain, la première Journée nationale des femmes a été célébrée sur l’ensemble du territoire des États-Unis d’Amérique le 28 février.

1910L’Internationale socialiste réunie à Copenhague, a instauré une Journée des femmes, de caractère international, pour rendre hommage au mouvement en faveur des droits des femmes et pour aider à obtenir le suffrage universel des femmes.

1911 —La Journée internationale des droits des femmes a été célébrée pour la première fois, le 19 mars, en Allemagne, en Autriche, au Danemark et en Suisse, où plus d’un million de femmes et d’hommes ont assisté à des rassemblements. Outre le droit de voter et d’exercer une fonction publique, elles exigeaient le droit au travail, à la formation professionnelle, ainsi que l’arrêt des discriminations sur le lieu de travail.

1913 — Dans le cadre du mouvement pacifiste qui fermentait à la veille de la Première Guerre mondiale, les femmes russes ont célébré leur première Journée internationale des droits des femmes le dernier dimanche de février 1913. Dans les autres pays d’Europe, le 8 mars ou à un ou deux jours de cette date, les femmes ont tenu des rassemblements soit pour protester contre la guerre, soit pour exprimer leur solidarité avec leurs sœurs.

1917 — Deux millions de soldats russes ayant été tués pendant la guerre, les femmes russes ont de nouveau choisi le dernier dimanche de février pour faire la grève pour obtenir « du pain et la paix ». Le tsar a été obligé d’abdiquer et le gouvernement provisoire a accordé le droit de vote aux femmes.

1975 — Lors de l’Année internationale de la femme, l’Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars.

1995 — La Déclaration et le Programme d’action de Beijing, qui constituent une feuille de route de portée historique, sont adoptés par 189 gouvernements lors de la 4e Conférence mondiale sur les femmes. Ils contiennent des engagements complets en réponse à 12 domaines critiques et constituent encore une puissante source d’orientation et d’inspiration. Le Programme d’action projette un monde où chaque femme et chaque fille peut exercer ses libertés et ses choix et connaître et comprendre tous ses droits, notamment le droit de vivre sans violence, le droit à l’éducation, le droit de participer à la prise de décision et le droit de recevoir un salaire égal pour un travail égal.

2014 — La 58e session de la Commission de la condition de la femme (CSW), qui est le principal organe intergouvernemental mondial dédié exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes, avait pour thème prioritaire : les résultats obtenus et les difficultés rencontrées dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en faveur des femmes et des filles.

Le 8 mars c'est et n'est pas
Ce qu’est et n’est pas la journée 8 mars (source : VeroVireAuVert)

Autres journées des femmes 

  • 6 février : Journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines
  • 11 février : Journée internationale des femmes et des filles de science
  • 11 octobre : Journée internationale des droits des filles
  • 25 novembre : Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes
  • 6 décembre : Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Beaucoup d’informations intergouvernementales sont disponibles sur le site de l’ONU Femmes.

FEMMES-HOMMES : QUELLES (IN) EGALITES ?

Le ministère chargé de l’égalité entre les femmes, les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, a publié un rapport en octobre 2021 sur les chiffres clés vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

We Can Do It
We Can Do It (source : Pixabay)

Je vous fais une synthèse de la synthèse du rapport (l’édition fait 98 pages…). A retenir en quelques points.

1°) Impact de la crise sanitaire

  • Les femmes majoritaires dans les métiers de « première ligne » et du « care »
    • 86.6% infirmières
    • 70% agentes d’entretien
    • 97.7% aides à domicile
    • 77.7% de professions intermédiaires de la santé et travailleuses sociales
    • 66.2% professeures des écoles, institutrices et assimilées.

2°) Égalité professionnelle et autonomie économique

  • Égalité salariale : écarts de salaires entre les femmes et les hommes en réductions progressives
    • Secteur privé : 17.6% en 2015 et 16.8% en 2018
    • Fonction publique : 13.4% en 2015 et 12.4% en 2017.
  • Parité en entreprises : représentativité des femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises :
    • 10.7% en 2009 ;
    • 44.6% en 2020
  • Écarts de pensions de retraite :
    • 1 110 € pour une femme et 1 784 % pour un homme (en montant brut mensuel moyen).

3°) Accès aux droits

  • Parité politique : les femmes s’inventent à l’Assemblée nationale
    • 26.9 % en 2012 (soit 155 sièges de députés)
    • 38.7% en 2017 (soit 224 sièges).
  • Familles monoparentales : précarité des mères isolées
    • 82% des parents isolés sont des femmes
    • 36.3% des parents isolés vivent sous le seuil de pauvreté (= 1 041 € / mois / personne en 2016)

4°) Culture de l’égalité

  • Orientation professionnelle
    • 56% de femmes en première générale au lycée
    • 2% de femmes en spécialité numérique ou informatique

5°) Violences envers les femmes

  • Féminicides (en France) :
    • 102 femmes tuées par leur partenaire ou ex-partenaire en 2020
    • 113 en 2021
    • 11 en 2022 dont 3 au 1e janvier
    • En moyenne une femme tous les 3 jours décèdent sous les coups de leur compagnon ou ex.
  • Violences sexistes et sexuelles au travail
    • 1 femme sur 2 déjà confrontées à du harcèlement au travail.

VOYAGE AU FÉMININ

Des voyages de femmes pour des femmes : le « women only » est plus qu’une niche (quand 51 % de la population sont des femmes, c’est une grosse niche ^^) et cartonne depuis une dizaine d’années. L’OMT parle d’un boom de 59 millions de voyageuses solo en 2014 à 138 millions en 2017 !

Voyage au féminin
Copyright : Vasy – Adobestock

Et les offres touristiques réservées aux femmes se développent de plus en plus.

La Voyageuse

Leur mission est de favoriser l’émancipation des femmes par le voyage. Le concept : proposer une plateforme permettant aux voyageuses de rencontrer des femmes de confiance qui peuvent les héberger gracieusement pendant leur voyage solo. Ils proposent un pass d’accès afin de financer la sécurité du site et la vérification des profils en continu.  C’est un peu le couchsurfing pour les femmes. Beaucoup d’astuces sont proposées sur leur blog pour partir safe.

Renseignements : https://www.la-voyageuse.com/

We Are Backpackeuses

WAB est une communauté permettant d’échanger des bons plans, de répondre à des questions pratico-pratiques qu’une femme se pose quand elle voyage. Véritable réseau d’entraides à majorité féminines, la communauté compte plus de 10 000 membres ainsi qu’un groupe Facebook de 140 K personnes !!! Sur leur site, vous trouverez des suggestions de voyages pour les rêveuses, les baroudeuses, les globetrotteuses ainsi que des chroniques ou des témoignages des copines ou membres de la communauté.

Renseignements : https://www.wearebackpackeuses-lesite.fr/

Copines de voyages

Leur philosophie : découvrir le monde entre filles, dans une ambiance fun et décontractée ! Copines de voyages est une agence de voyages spécialisées dans les vacances entre filles : du citybreak à partager le temps d’un week-end, au long séjour au bout du monde. Leurs ingrédients clés d’un voyage au féminin : du partage, du sens, de la sécurité et du fun !

Renseignements : https://www.copinesdevoyage.com/

Coup de cœur pour : Le Monde Sur le Pouce

Florence je l’ai découverte dans le docu des Coflocs : Génération Tour du Monde : Le voyage d’une vie

Cette aventurière, grande voyageuse, auto-stoppeuse, nomade, camerawoman, photographe, blogueuse, a réalisé un tour du monde en auto-stop de 2013 à 2021. C’est une belle leçon de courage (8 ans de roadtrip, 60 pays parcourus en 100% stop !!). Depuis son retour en France, elle donne des conférences inspirantes et partage son expérience de « Tourdumondiste ».

Renseignements : https://lemondesurlepouce.wixsite.com/stop

PETIT MANUEL RHÉTORIQUE FÉMINISTE

Festival (éco) féministe Hébé
Festival (éco) féministe Hébé organisé par l’association Team SAMA (40). Illustration ©Camille Design.

Et non le féminisme n’est pas synonyme de femmes au pouvoir comme on l’entend trop souvent.

C’est (tout simplement) un ensemble de mouvements et d’idées philosophiques ayant pour vocation de définir et de promouvoir l’égalité (politique, économique, culturelle, sociale et juridique) entre les femmes et les hommes en militant pour les droits des femmes dans la société civile et dans la vie privée. Le féminisme a pour objectif d’abolir, dans ces différents domaines, les inégalités dont sont victimes les femmes. Rien à voir donc avec l’idée que les féministes sont « castratrices » et que les hommes ne sont pas les bienvenus dans ce moment, au contraire !

Je vous invite vivement à lire la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne écrite par Olympe de Gouges en réplique à celle des hommes et du citoyen. En effet, les femmes avaient pleinement participé à la prise de la Bastille en 1789 et ont été « gentiment » évincées une fois la monarchie tombée (merci Messieurs !).

« La femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune »

(Olympe de Gouges, 1791).

Ecoféminisme

L’écoféminisme est un courant philosophique, éthique et politique né de la conjonction des pensées féministes et écologistes. Il considère qu’il existe des similitudes et des causes communes entre les systèmes de domination et d’oppression des femmes par les hommes et les systèmes de surexploitation de la nature par les humains (entraînant le dérèglement climatique et le saccage des écosystèmes). En conséquence, l’écologie nécessiterait de repenser les relations entre les genres en même temps qu’entre les humains et la nature.

Quelques figures de l’écoféminisme. : Françoise d’Eaubonne, Vandana Shiva.

A lire : le numéro 47 de Socialter sur l’écoféminisme.

Égalité des sexes

L’égalité des sexes (ou des genres), est le principe selon lequel les femmes et les hommes doivent recevoir un traitement égal et ne doivent pas être victimes de discriminations basées sur leur appartenance à l’un ou l’autre genre (sauf quelques cas dans le sport par exemple). L’égalité des sexes est un objectif de la Déclaration universelle des droits humains et constitue l’ODD no 5 de l’ONU, qui prévoit une égalité en droit et dans des situations sociales, en particulier un salaire égal pour un travail égal.

Notons en France, le décret du 8 janvier 2019 portant sur les dispositions visant à supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes dans l’entreprise et relatives à la lutte contre les violences sexuelles et les agissements sexistes au travail traduit par l’Index de l’égalité femmes-hommes.

Parité

La parité (au sens de l’INSEE) signifie que chaque sexe est représenté à égalité dans les institutions. C’est un instrument au service de l’égalité, qui consiste à assurer l’accès des femmes et des hommes aux mêmes opportunités, droits, occasions de choisir, conditions matérielles tout en respectant leurs spécificités. La notion de parité constitue le fondement des politiques de lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes.

Quelques lois françaises favorables à la parité :

  • Les femmes mariées peuvent disposer librement de leur salaire (1907)
  • Les femmes obtiennent le droit de vote et l’éligibilité (1944)
  • Le préambule de la Constitution pose le principe de l’égalité des droits entre hommes et femmes (1946)
  • Le principe de l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes pour les travaux de valeur égale est retenu (1972)

Dossier spécial : Femmes et tourisme (autrement) | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Caroline Le Roy
Bretonne et fière de l'être, j'ai toujours été sensible aux enjeux du développement durable tant dans mon bénévolat associatif que sur mon rapport à la nature. J'ai pu évoluer dans le réseau des parcs naturels régionaux où j'ai eu la chance d'accompagner des acteurs touristiques du changement. Ma sensibilité a rapidement évolué en engagement puis en militantisme. Mon défi professionnel est de développer un tourisme respectueux de la planète et des hommes grâce à l'accompagnement et le conseil aux professionnels sur les nouvelles tendances touristiques et sur les attentes des clientèles toujours plus exigeantes. Enfin je souhaite faire prendre conscience d'une conciliation possible entre transition environnementale et besoin client appliquée au tourisme et au quotidien. Je suis actuellement en préparation d'une thèse doctorale sur le vaste (mais non moins passionnant) sujet de la performance environnementale du tourisme.
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

promotion partenaire feuille de chou

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Femmes et tourisme (autrement)

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda