#TourismeDurable
foret_tropicale_aquarelle

Si l’humour nous sauvait ? Naviguer avec rires dans la crise écologique touristique

| Publié le 17 janvier 2024
             

Quand on voit les actualités moroses, dignes parfois du Gorafi, on serait mieux à rester au lit. Mon remède anti-déprime ? D’ailleurs le 5 janvier c’était la journée mondiale du rire. L’humour, pourrait bien être un atout pour faire passer des messages positifs et incitatifs. Aussi je vous partage mes dernières « marrades » qui je l’espère, vous feront bien marrer !

Andrews McMeel

Humour vert et émotions positives dans un monde anxiogène

« Le côté humour, ça marche vraiment bien. Moi je suis nulle pour ça. Mais je pense que ça marche parce que quand on rit ensemble, ça crée aussi du lien. Et donc, rire des comportements fossiles, faire en sorte que ce soit perçu comme dépassé, on ne l’utilise pas assez. Il faudrait que le SUV qui a une consommation délirante devienne ringard. » Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue et présidente du groupe 1 du GIEC

Si je vous dis « Don’t Look Up » ? Cette comédie américaine bien caricaturale tournée sur la dérision et la satire pour dénoncer l’inaction face à la crise climatique a cartonné lors de sa sortie sur Netflix en 2022. La question de savoir s’il est possible de rire de la crise climatique est soulevée et l’humour peut être constructif s’il a du sens et construit une vision. L’ADEME avec une équipe de chercheurs ont exploré l’idée d’utiliser l’humour comme moyen de sensibilisation populaire, soulignant que le rire crée du lien social. L’étude souligne que la culture populaire, grâce à l’humour, peut être un levier puissant pour sensibiliser les gens de manière positive, contrairement aux émotions négatives associées à certaines œuvres environnementales. En effet, l’humour génère de la joie et facilite la transmission du message tout en captant un large public. Aussi l’étude distingue 4 types d’humour au service du développement durable :

ADEME : Formes d’humour

Humour sympathique pour informer et attirer l’attention

C’est un peu comme un apéro entre amis où on se marre tous ensemble, sans se moquer les uns des autres. C’est plus sourire que fou rire, mais bon, c’est déjà pas mal ! C’est comme jongler avec des jeux de mots, des métaphores, et des déguisements, mais sans se prendre trop au sérieux.

Humour caustique : provoquer la prise de conscience

Imagine des messages qui s’amusent à chatouiller tes côtés les moins chatouillables, révélant des vérités que tu préférerais peut-être ignorer. Eh bien, c’est là que l’humour fait son entrée en scène en tant que coach spécialisé dans la poussée en dehors de ta zone de confort. C’est un genre d’humour grinçant qui ne déclenche pas nécessairement des éclats de rire francs, mais qui fait réfléchir tout en laissant un petit goût de « Oh, c’est bien joué ! »

Humour satirique : renforcer la connivence

Toutes les stratégies rigolotes qui mettent quelqu’un dans le rôle du « bouc émissaire », celui sur le dos duquel tout le monde se marre. C’est comme se moquer de quelqu’un au point que même les microbes ont pitié ! Cependant, attention, c’est un peu comme choisir son camp, car ça peut diviser plus qu’un débat sur la meilleure façon de manger une pizza.

Humour absurde : générer l’adhésion

Pense que le raisonnement par l’absurde soit comme le super-héros de la logique, prouvant la vérité d’une idée en montrant à quel point l’idée opposée est aussi loufoque qu’un pingouin jonglant avec des glaçons. Dans le monde du développement durable, c’est un peu comme exagérer les comportements négatifs jusqu’à ce qu’ils deviennent aussi absurdes qu’un poisson essayant de grimper à un arbre.

Ma sélection de « poilades » écolos 

Malheurs Actuels, le Gorafi écolo

Bienvenue dans l’univers déjanté de Malheurs Actuels (MA), collectif joyeux, un peu farfelu, né d’un été étouffant et d’échanges sur les réseaux sociaux, 1er média écolo en France à choisir de faire rire face à l’urgence écologique.

Hors série Malheurs Actuels

Gaëtan Gabriele du média Vert entre coups de gueule et pétage de câble

Si tu veux suivre l’actu et te marrer, va suivre Gaëtan sur son Instagram, il se met en scène avec humour pour soit danser les bonnes nouvelles, soit « s’agacer » de l’inaction.

Gaëtan Gabriele

Sinon Vert avait édité son « grand bêtisier écolo de l’année » sorte de best-of du « what the phoque » comme ils disent.

Swann Perissé, l’éco-féministe qui n’a pas sa langue dans sa poche !

En plus de s’auto-parodier, j’adore sa story sur les bobos (juste ICI), Swann vient de lancer une émission / podcast « Y a plus de saisons » où elle invite des spécialistes des enjeux écologiques pour vulgariser avec humour, leurs constats : métaphores de Timothée Parrique « dieu du stade décroissant », actions de désobéissance civique avec Camille Etienne « queen de l’éco-résistance », …

Y a plus de saisons avec Swann Périssé

Le Grand Dimanche Soir de France Inter

On regrette la quotidienne « C’est encore nous » de Charline Vanhoenacker mais j’avoue que l’écoute en podcast leur émission dominicale le lundi matin et ça me met de bonne humeur pour attaquer la semaine !

Mon podium de la rigolade :

Autres coups de cœur : Dis Donc Internet par Vérino :

Et le tourisme dans tout ça ?

Pas sûre que les chartes de voyageurs ou matraquages d’écogestes dans son établissement touristique incitent vraiment au passage à l’action… Sans reparler des nudges – techniques de marketing incitatif issu des sciences comportementales, le secteur est créatif et drôle. Sophie Duprat-Caouré de la MONA avait écrit un chouette billet pour etourisme.info sur « communiquer avec humour » tout comme Denis Genevois qui nous invitait à « oser les clichés ». On se souvient aussi de la super campagne de relance de la Nouvelle Zélande #DoSomethingNew qui parodiait les influenceurs.

On pense aussi à nos amis de Chilowé qui, toujours avec beaucoup de second degré, rendent sexy la micro-aventure !

Mon top 5 des campagnes de communication touristique qui donne le sourire 

Aller plus loin

Preuve du changement climatique

Si l’humour nous sauvait ? Naviguer avec rires dans la crise écologique touristique | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Caroline Le Roy
Bretonne et fière de l'être, j'ai toujours été sensible aux enjeux du développement durable tant dans mon bénévolat associatif que sur mon rapport à la nature. J'ai pu évoluer dans le réseau des parcs naturels régionaux où j'ai eu la chance d'accompagner des acteurs touristiques du changement. Ma sensibilité a rapidement évolué en engagement puis en militantisme. Mon défi professionnel est de développer un tourisme respectueux de la planète et des hommes grâce à l'accompagnement et le conseil aux professionnels sur les nouvelles tendances touristiques et sur les attentes des clientèles toujours plus exigeantes. Enfin je souhaite faire prendre conscience d'une conciliation possible entre transition environnementale et besoin client appliquée au tourisme et au quotidien. Je suis actuellement en préparation d'une thèse doctorale sur le vaste (mais non moins passionnant) sujet de la performance environnementale du tourisme.
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

   

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 voyages sélectionnés par Voyageons-Autrement.com

Informations utiles pour voyager

Désirs d’ailleurs (1/2) : 12 héros assoiffés de liberté Désirs d’ailleurs (1/2) : 12 héros assoiffés de liberté ~ par Sophie Squillace...

Rencontre avec Sylvie Pellegrin, présidente des Gîtes de France Depuis l’ouverture du premier gîte rural en 1951 dans les Alpes de Haute Provence, les Gîtes de France ont fait un sacré bout de chemin et proposent,...

Les inspirantes itinérances à vélo de la Marmotte qui Trotte La Marmotte qui Trotte, une 'boîte à idées' de voyages à l'image de sa créatrice, chaleureuse dans les rapports humains et simple dans la relation à...

Les toilettes en Inde, sujet tabou sauf pour Bollywood ! Bollywood s'empare d'un problème sanitaire et social ~ par Sophie Squillace...

Anticiper le monde de demain pour mieux répondre aux attentes des touristes Lors du dernier salon du tourisme qui s’est tenu à Paris à la mi-mars, l’Association des Journalistes du Tourisme (AJT) organisait une...

Paris Ville Monde au Petit Bain ! Opération Paris Ville Monde menée au Petit Bain ~ par Geneviève Clastres...

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste