#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Ben Sherman, le Messager Sioux du tourisme indigène: « Mitakuye Oyasin ! »

| Publié le 22 octobre 2012 • Mis à jour le 22 octobre 2012 à 8h53
         

Une crinière blanche, un regard apaisant, une voix sereine.  Ben Sherman a toute l’allure d’un  grand sage. A l’ESTC12, il est venu parler des valeurs indigènes qu’il souhaite voir se diffuser dans le secteur du tourisme.

Membre de la tribu sioux Oglala Lakota, né et élevé dans la réserve indienne de Pine Ridge, Ben Sherman est un leader national reconnu du tourisme indigène aux Etats-Unis.

Président de la Native Tourism Alliance, membre fondateur de la World Indigenous Tourism Alliance, il donne de nombreuses conférences et ateliers dans le monde sur les valeurs des communautés indigènes, leur sagesse et leurs connaissances.

Actif dans le tourisme indigène natif depuis 18 ans, il dirigea pendant longtemps une agence réceptive dans le Colorado. Pendant de nombreuses années, il guida les touristes dans les réserves indiennes et paysages du Montana, de l’Arizona, du Nouveau Mexique. Il devint un des cofondateurs de l’American Indian Alaska Native tourism Alliance dont font partie nombre de tribus, musées et tour-opérateurs.

La Native Tourism Alliance est née il y a 15 ans pour enseigner aux communautés indiennes comment intégrer l’activité touristique à travers des conférences, ateliers et séminaires. Le thème du tourisme indigène est désormais traité à l’échelle mondiale. A ce jour, la World Indigenous Travel Alliance est composée de sept pays. Sa première activité a été de créer une alliance avec ATTA, The Adventure Travel Trade Association.

Dans les réserves indiennes, le champ à couvrir est immense

« Tout n’est pas rose dans les réserves indiennes » confesse Ben Sherman, “Nous avons de graves problèmes de pauvreté, de santé, de gangs, d’alcool et de drogue. Bien que les réserves indiennes bénéficient de l’industrie des casinos, il y a une mauvaise gestion des destinations, de grandes carences en terme de formations et de développement touristique. Le champ à couvrir est immense… Nous avons besoin de fonds pour développer correctement le tourisme indigène. Nous pouvons aider à établir les relations avec les tribus indiennes Navajos, Sioux, Lakotas, Craw, Sherokee, Ojibwe, Porica…

Sagesse indigène et respect de la nature

Ce que nous voulons mettre en avant sont nos valeurs indigènes: sagesse, connaissances, affinités avec la Terre-Mère. Les peuples indigènes ressentent la terre à travers ses éléments: arbres, plantes, animaux…Pour nous, peuples indigènes, c’est une question d’amour et de respect de la terre.  Nous avons une relation spirituelle avec la nature. La terre nous donne l’air, l’eau, la nourriture, un endroit pour vivre, un bel environnement alors que nos sociétés la dégradent petit à petit. Bien souvent, l’industrie du tourisme prend à la terre sans le lui rendre. Nous devons apprendre à traiter la nature pour qu’elle puisse nous servir le plus longtemps possible, c’est pour cela que les peuples natifs considèrent toujours l’impact de leurs décisions.  Nous espérons amener ces valeurs dans le secteur du tourisme.

Chez nous,  toutes les cérémonies commencent avec une prière adressée au créateur nommé Grand-père, Grand Esprit ou Grand-mère Terre et chaque prière termine par l’expression Mitakuye Oyasin, ce qui signifie: Tout est relié dans ce monde, tout est connecté…

Expérimenter les cultures indiennes

Nous invitons les voyageurs à vivre de véritables expériences au coeur de nos cultures indiennes:  spectacles de danses et de musique, randonnées dans nos paysages, descentes de rivières, nuitées sous un tipi…Chez les Navajos, vous pourrez dormir dans leur habitat traditionnel, découvrir leur artisanat, monter à cheval avec eux, visiter les musées et centres culturels, étudier l’histoire des natifs américains, écouter des conteurs d’histoires, goûter à la nourriture traditionnelle, discuter des questions actuelles de l’amérique indienne (colonisation, traités de paix, questions légales des propriétés terriennes..) ».

Pour rappel, les communautés indigènes sont les habitants originels d’une région, dotés d’une organisation sociale collective.  Ils se différencient par leurs propres langue, culture et  croyances spirituelles. On estime aujourd’hui à 370 millions le nombre d’indigènes répartis dans 70 pays.  En d’autres termes, c’est 5% de la population mondiale, 80 % de la diversité culturelle mondiale et 20% de la surface des terres.  Ce sont les grands gardiens de la biodiversité, vivant dans plus de 200 éco-régions mondiales reconnues pour leur exceptionnelle biodiversité.

Se connecter avec le monde indigène:

Native Tourism Alliance
World Indigenous Tourism Alliance

American Indian Alaska Native Tourism Alliance
Guide des destinations indigènes de Sylvie Blangy

Arvel partenaire de la couverture de l’ESTC 2012


Ben Sherman, le Messager Sioux du tourisme indigène: « Mitakuye Oyasin ! » | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Manuel Miroglio
Consultant-Formateur Spécialiste en Tourisme Responsable et Solidaire Co-fondateur du Cabinet conseil SPE Tourism Co-organisateur du 1er Forum National du Tourisme Responsable 2010 Co-organisateur du 1er Festival Partir Autrement 2008 Coproducteur et coréalisateur du documentaire "La Caravane solidaire en Afrique, sur la piste dun tourisme responsable" 2008 Membre du comité de sélection des Trophées du Tourisme Responsable de voyages-sncf.com 2009-2010 Membre associé de l'Association pour le Tourisme Equitable & Solidaire Membre du réseau Ecoturismogenuino.ning.com Membre du Réseau Archimède, acteurs du tourisme solidaire en Ile-de-France
Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

DreamVoyager, le blog éco-humaniste de Rodrigo Nous interviewons aujourd'hui Rodrigo, auteur du blog DreamVoyager, dont les magnifiques photos couplées à la forte sensibilité écologique et humaniste, nous ont particulièrement...

Mon voyage en Colombie, le blog d'Angélica et Samuel Angélica et Samuel, couple colombiano-français, ont pris le pari fou de développer toute une "bible" du voyageur francophone en Colombie. Leur blog rassemble...

Le Morne Brabant - randonnée, trekking ou Trail Running sur l'Ile Maurice Haut lieu de l'histoire de l'esclavage à Maurice, Le Morne Brabant est inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO, depuis 2008....

10 Conseils aux voyageurs responsables pour venir au Mexique Le secteur touristique est en pleine hausse depuis quelques années au Mexique, avec une augmentation de presque 10% de fréquentation par les touristes...

A la rencontre des peuples premiers (suite mais pas fin !) Vous vous souvenez sans doute du fabuleux travail accompli par Gerd Peter Bruch et son association Planète Amazone… Après avoir permis au chef amazonien...

Tourisme solidaire au Costa Rica dans la communauté Yorkin avec Terra Caribea Costa Rica Afin d'aider la communauté Yorkin, Terra Caribea Costa Rica s'engage en rencontrant régulièrement ses membres et en les formant...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
ESTC 2012 - Ecotourism and Sustainable Conference

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda