#TourismeDurable
bynativ est la communauté des agences locales pour votre voyage sur mesure

Voyager végé, tome 2 : la Norvège

| 26 octobre 2016 • Mis à jour le 01.02.2017 à 13h44
Thèmatique :  Territoire 
         

Dans le cadre de notre petit guide du bon voyageur végéta*ien, voici l’épisode deux… Après l’Italie, direction la Norvège, ce si beau pays scandinave, aux forêts omniprésentes et aux voitures électriques aussi courantes que les diesel. Dans un tel cadre, on se dit que manger végétarien et végétalien devrait être un jeu d’enfant. Mais non ! Si les Norvégiens sont très écolos, que leurs rues sont propres, leurs paysages sauvages et leur nature préservée, il semble clair que le végétarisme n’est pas encore du tout ancré dans la culture du pays. Un peu comme en France, en somme !

La Norvège débute encore dans l’ouverture de restaurants entièrement végéta*iens

La nature est partout… sauf dans l’assiette !

Aaah, la Norvège… Pays des fjords, des forêts, de la nature, de la randonnée, de la mer et des orques… Un pays que nous sommes nombreux à rêver de découvrir et de parcourir. Avec seulement 5 millions d’habitants répartis sur 385 199 km2, les norvégiens ne souffrent pas de promiscuité : tout n’y est que verdure, forêts, lacs montagnes et pâturages. Un paradis de beauté où l’on sait prendre son temps et profiter, même quand le temps n’y est pas justement – ce n’est pas un peu de pluie, si commune là-bas, qui arrête les villes de tourner ou les randonneurs de marcher !

Au milieu de ces paysages grandioses, on pourrait penser que les assiettes des Norvégiens sont, elles aussi, vertes et naturelles. Il s’avère toutefois que la culture culinaire du pays tourne principalement autour du poisson (fumé, séché, en “caviar” vendu sous forme de tube, etc.), des plats de viande en sauce (ils aiment les ragoûts !), et des féculents, notamment des pommes-de-terre.

Les légumes ne sont pas vraiment valorisés, dans un pays où la plupart d’entre eux sont importés, ou cultivés sous serre si produits sur place – cela fait également partie des aléas du climat nordique. Du coup, très peu de bio en vue, et beaucoup de légumes et de fruits, comme on le voit dans les supermarchés, qui manquent facilement de goût. Quelque part, on comprend qu’ils n’en mangent pas davantage !…

Beaucoup d’initiatives “végé-friendly”

Mais le végé digne de ce nom ne se laisse pas démonter :  après tout, ce n’est pas comme s’il ne venait pas de France et n’était pas habitué à la débrouille ! Mis à part le détail du coût de la vie exorbitant de la Norvège (une salade toute maigrichonne, plus de 15€ ? Oui, oui…), on peut s’arranger pour manger végétarien, voire végétalien (ce qui reste toujours plus complexe) chez nos amis scandinaves.

Les bars à salade permettent de se composer un repas entièrement végétalien ou végétarien.

Première initiative bien pratique, et présente dans quelques supermarchés comme dans certains petits restos ou cafés : le bar à salade. Il permet de choisir ce qu’on met dans son assiette : exit donc tout ce qui ne nous plaît pas ! On peut ainsi se concocter une salade 100% végétale, mais aussi se rendre souvent compte que les légumes et crudités qu’on a mis dans notre assiette ont souvent été meilleurs (cf. ci-dessus !).

A Oslo, il existe également quelques restaurants végétaliens (mais encore peu nombreux), et d’autres végétariens ou “végé-friendly”. Les nombreux petits restaurants de chaînes, comme Deli de Luca, permettent également de manger végé sans grande difficulté : bien pratique quand on sait qu’ils se trouvent généralement près des gares et autres lieux fréquentés par le voyageur ambulant. Il s’y cache même parfois de belles surprises, comme des chips de chou kale, des cookies véganes… Côté sucré, il n’est en effet pas difficile de trouver son bonheur : les barres “healthy” et autres raw snacks sont présents partout, à travers des marques comme Eat Natural ou Raw Bite. On trouve également assez facilement des bars à jus, les Norvégiens étant très adeptes des smoothies et autres boissons faites sur place. Mais bon, personnellement, je ne me nourris pas de barres aux amandes et de smoothie banane / grenade : pour le petit-dej, c’est génial, mais dans la journée, je cherche du salé !

Salade végane, chips de kale et snack “healthy”… pour une vingtaine d’euros à Oslo.

A l’instar de la France, on sent également, dans les grandes villes comme Oslo ou Bergen, que les initiatives pour les végés se développent : beaucoup de lieux de restauration proposent à leur carte un plat végétarien, même parfois végétalien. Cela peut s’avérer une solution satisfaisante, car les prix se rapprochent alors souvent plus de ce que l’on a chez nous, contrairement aux consommations prises sur le pouce, deux à trois fois plus chères. Un restaurant à l’américaine peut ainsi cacher un plat végane, et une chaîne de pizzerias, comme Peppes Pizzas, proposer une pizza végétarienne et sans gluten : après plusieurs jours de repas souvent frugaux, on prend !

Des supermarchés encore très peu fournis

Quand vient la possibilité de cuisiner un peu sur son lieu de villégiature, on chérit alors les magasins bio (rares en centre-ville et plutôt répartis sur les périphéries) ! En effet, même dans les plus grands supermarchés, le mot “tofu” semble inconnu au bataillon, et mis à part la possibilité, assez rare, de tomber sur un steak végétarien bien caché, les protéines végétales semblent presque inconnues de la grande distribution, toutes chaînes confondues.

Du coup, si l’on a la chance d’entrer dans un magasin bio… c’est Disneyland ! On jubile devant tout ces produits que l’on n’a pas revu depuis notre départ de France, et on s’extasie même devant une profusion soudaine de produits parfois introuvables chez nous.  Ouf, on va pouvoir faire le plein pour les petits-déjeuners ! Et on pourrait même faire le plein de choses fort sympathiques à rapporter… Comme en France, les magasins bio norvégiens font la part belle aux produits végétariens, végétaliens ou encore crus.

Et soudain… c’est Byzance !

Bref, vous l’aurez compris, il ne faut pas se rendre en Norvège pour espérer y trouver un nouvel eldorado végéta*ien… Toutefois, le pays est, comme beaucoup d’autres, sur la voie du développement de la nourriture saine, biologique et végétale. Les initiatives semblent naître un peu partout, et Oslo possède même son Vegetarfestival, qui a lieu chaque année dans la ville et rassemble tous les adeptes du genre : la preuve que les choses bougent ! Et que cela ne rebute pas les végés à se rendre en Norvège : il serait dommage de se priver de ce si beau pays pour quelques légumes…

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER :
Voyager végéta*ien


Voyager végé, tome 2 : la Norvège | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélusine Lau

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Paris Yves-Robert : 3e Auberge de Jeunesse la plus écologique au monde ! Hostelling International (HI) organise chaque année les Hostel Awards qui récompensent les meilleures Auberges de Jeunesse dans cinq catégories...

Echo de la Terre - Voyages écologiques et respectueux de la Planète - France, Europe et Maroc Echo de la Terre est une agence de voyage qui propose des séjours écologiques avec un faible impact sur l'environnement....

Rafting, canoe, canyoning, hydrospeed Les destinations privilégiées pour faire du rafting sur le territoire Ardèche Gorges Du Verdon Pays Basque Pyrénées Haute-Savoie Morvan France et en dehors Grand Canyon...

Soundwave on the Road, le blog au vent de liberté 5"Soundwave on the road", ondes sonores sur la route... En couple depuis les bancs du lycée, Claire & Jérémie ont la trentaine et voyagent en sac à dos avec...

Accueil paysan Provence Alpes Côte d'Azur, les femmes en 1ère ligne! On entend souvent parler de parité, en politique, dans l'entreprise, voire même dans l'associatif. Accueil paysan PACA n'a aucun problème pour...

Les peuples autochtones au secours de la planète ! A l’initiative du cacique (chef) amazonien Raoni, plusieurs dizaines de représentants des peuples et tribus autochtones de la planète se rassembleront du 20 au...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Voyager végéta*ien

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda