#TourismeDurable
bynativ est la communauté des agences locales pour votre voyage sur mesure

L’Ardèche : bientôt dans le peloton de tête des départements cyclables ?

| 15 juillet 2013 • Mis à jour le 19.05.2014 à 20h13
Thèmatique :  Guides   Initiative régionale   Territoire 
         

Nous vous l’expliquions en ouverture de ce dossier estival « spécial vélo » : le vélotourisme ne présente que des avantages pour les territoires, que ce soit en termes économiques ou écologiques. Pas étonnant alors que les acteurs se mobilisent et que les initiatives se multiplient un peu partout pour étoffer leur offre vélotouristique.

 

Le département de l’Ardèche, déjà très impliqué dans le développement de sa filière écotouristique, ne fait pas exception et a su « prendre le bon wagon », avec son Schéma vélo, un plan de développement vélo et cyclotouristique ambitieux, qui aboutira à l’horizon 2014-2015. Par le biais d’un développement important de l’aménagement des voies et parcours cyclables et d’une structuration de son offre touristique associée, l’objectif poursuivi par l’Ardèche est de devenir « une Terre de Vélo ». Pour l’atteindre, les projets ardéchois foisonnent, que ce soit en faveur de la version flânerie ou itinérance, en famille ou entre amis, mais également plus sportive, de la pratique du vélo…

 

Les voies douces pour flâner ou voyager…

Avec 84 km de voie passant sur son territoire, en alternance avec la Drôme, l’Ardèche est partie prenant du grand projet de ViaRhôna, dont l’objectif est de relier par un itinéraire cyclable le Lac Léman à la Méditerranée, en longeant le fleuve Rhône. Un chantier interrégional d’envergure, d’environ 650 km de long, actuellement en cours, avec certains tronçons déjà praticables. Côté Ardèche, les travaux débuteront à l’automne 2013, pour une finalisation prévue en 2015.

La « Dolce Via », dont l’aménagement valorise l’ancienne voie de chemin de fer de la Vallée de l’Eyrieux, offre déjà à la randonnée cyclo, mais aussi pédestre et équestre, 33 km de voies douces entre la Voulte-sur-Rhône et le Pont de Chervil, dans un environnement à forte valeur patrimoniale et paysagère. Dès cet été, 10 km supplémentaires seront ouverts pour rejoindre Le Cheylard. La Dolce Via reliera, à terme, La Voulte-sur-Rhône à Saint-Agrève pour un total de 75 km de voies douces. Une liaison sera également réalisée entre Le Cheylard et Lamastre, permettant ainsi de rejoindre Le Mastrou, chemin de fer de l’Ardèche, récemment remis en fonction après de longues années de sommeil, sur l’axe Tournon-Lamastre. Avec la possibilité de charger les vélos dans le train, cette jonction avec la Dolce Via ouvre des perspectives très importantes en termes de mobilité douce dans toute cette partie intérieure du département.

 

Dolce Via © ADT07

Dolce Via © ADT07

 

Enfin, la voie verte de la Vallée de la Payre propose 5 km de voies récemment ouvertes. Un parcours jalonné d’une multitude d’ouvrages intéressants : tunnels, viaducs, ponts, passerelles, ouvrages hydrauliques… De nombreuses opportunités de création de voies douces le long des anciennes voies ferrées ont d’ores et déjà été identifiées dans le Sud de l’Ardèche. Le premier tronçon sera réalisé à l’automne 2013, un des objectifs, à terme, étant de relier par des voies d’itinérance douce la ViaRhôna à Vallon-Pont-D’Arc, afin de proposer des modes de mobilité douce dans cette zone à haute fréquentation touristique, pour une qualité de vie touristique et locale accrue. Ce projet est d’ailleurs en lien avec la construction de l’Espace de Restitution de la Grotte Chauvet (voir notre article ici) et la mise en place d’une gestion durable des flux touristiques.

L’ensemble de ces projets s’inscrit dans une byclettedémarche de développement touristique, mais profiteront tout aussi bien aux locaux, qui pourront ainsi emprunter les voies douces de leur département, identifiables dès l’automne prochain par le logo « la Byclette, les voies douces d’Ardèche »… Toujours dans l’optique de structurer l’offre vélotouristique, un grand mouvement de labellisation « Accueil Vélo » est porté par l’ADT Ardèche auprès des prestataires locaux (hébergeurs, restaurateurs, réparateurs, sites touristiques, Offices du tourisme…). Il s’agit d’un label national dont le cahier des charges garantit une prestation d’accueil et de service adaptée aux cyclistes. Enfin, rendre accessibles les voies douces à tous, et notamment aux personnes à mobilité réduite, est un objectif permanent.

 

Dolce Via ©Adt07

 

… « Sur Les routes de l’Ardéchoise » pour les plus sportifs !

Qui dit vélo en Ardèche, dit « Ardéchoise », la plus grande course cyclosportive d’Europe, qui attire chaque année des milliers de cyclistes amateurs  sur les routes sinueuses du département. Cette année encore, les nombreux parcours de l’Ardéchoise ont rassemblé plus de 13 000 participants sur les quatre jours, du 12 au 15 juin dernier. Et si, depuis plus de vingt ans, l’Ardèche est un rendez-vous incontournable des amateurs de cyclisme, ce n’est pas un hasard : avec ses petites routes sinueuses, au sein de magnifiques paysages alternant hautes vallées, gorges et montagnes, ponctués de châtaigneraies, de forêts et de panoramas à couper le souffle, l’Ardèche constitue en effet un cadre idéal pour la pratique du vélo. Le projet départemental est donc de capitaliser sur cette notoriété afin d’attirer toute l’année les cyclistes amateurs, au-delà de la manifestation annuelle. « Sur les routes de l’Ardéchoise » reprend donc les itinéraires de cette fameuse cyclosportive, qui bénéficieront dorénavant d’une signalétique spécifique et pérenne installée sur ses routes par le Conseil Général. Un travail de qualification de l’offre touristique, avec le déploiement du label « Accueil Vélo », est également mené par l’ADT Ardèche dans cette zone.

 

Ardéchoise ©JM_Demars_Adt07

Ardéchoise ©JM_Demars_Adt07

 

« Ce projet est très structurant et présente un double intérêt », précise Vincent Orcel, directeur de l’ingénierie touristique à l’ADT Ardèche. «Les cyclosportifs privilégient les ailes de saisons, et les itinéraires de l’Ardéchoise sillonnent principalement les routes des zones de pentes, de la montagne et du Nord du département où la fréquentation touristique est traditionnellement moindre que dans le Sud : « Sur les routes de l’Ardéchoise » permet ainsi un double rééquilibrage, en termes de saisonnalité et de meilleure répartition territoriale de la fréquentation touristique au sein du département. » Conseil général, Agence de Développement Touristique de l’Ardèche et association “Ardéchoise Cyclo Promotion”, organisatrice de l’Ardéchoise, travaillent ensemble à ce projet qui comporte une autre facette : la mise en marché autour notamment d’un site internet dédié, permettant « d’auto-constuire » son séjour et ses itinéraires (modules cartographiques, hébergements, restauration…). Dans un esprit plus « compétitif », l’association Ardéchoise Cyclo Promotion développe actuellement un système de traçabilité GPS/Smartphone afin de permettre aux cyclistes d’obtenir en temps réel des informations touristiques sur les itinéraires, mais surtout de suivre leur parcours pour valider les diplômes correspondant.

Enfin, le projet de TransArdèche VTT viendra compléter l’offre sportive et l’offre d’itinérance : reliant Saint-Félicien à Bourg-Saint-Andéol, en passant par les Gorges et les Cévennes, il s’agira d’un parcours d’itinérance VTT. Enclenché par le Conseil général d’Ardèche, ce projet est relayé, sous forme de démarche pilote, par le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche, qui travaille actuellement sur le repérage des itinéraires.

« 19 % de la clientèle venant en Ardèche pratique le vélo sous ces différentes formes », conclut Vincent Orcel. « Le département souhaite bien entendu développer cette pratique d’opportunité en vacances, mais également faire venir les touristes spécifiquement pour des séjours à vélo. Nous travaillons donc à améliorer la capacité de l’Ardèche à accueillir dans les meilleures conditions des cyclistes toute l’année. » Car, le département de l’Ardèche, comme d’autres territoires, l’a bien compris : le développement du vélo ou cyclotourisme s’inscrit dans un cercle vertueux, avec la satisfaction accrue d’une nouvelle clientèle touristique adepte des déplacements doux mais aussi des retombées positives pour les populations et les acteurs locaux, en termes économiques et également en matière d’aménagement de leur territoire.

La Dolce Via en vidéo

 

Etat actuel et perspectives du réseau des voies douces en Ardèche

Etat actuel et perspectives du réseau des voies douces en Ardèche

 


Départements & Régions Cyclables - Voyageons-Autrement - Dossier

 


L’Ardèche : bientôt dans le peloton de tête des départements cyclables ? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Sandra Bordji

Facebook

Découvrez nos abonnements

Une réponse à L’Ardèche : bientôt dans le peloton de tête des départements cyclables ?

  1. noxyvelo a commenté:

    Initiatives qui vont dans le bon sens.
    Un problème cependant: comment venir en Ardèche sans voiture ? Il n’y a pas de trains dans ce département, et la plupart des bus ne prennent sûrement pas les vélos.
    De plus si créer des voies vertes va dans le bon sens, les créer sur d’anciennes voies de chemin de fer empêche le retour de celui-ci… paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Jordanie : Autour de Pétra en vélo et à cheval Comment arriver jusqu'à Pétra "autrement" ? De manière plus douce, plus slow ? Il est possible de s'y rendre en marchant en 6 jours depuis Dana (voir notre article...

5 activités sportives pour découvrir l'Ardèche autrement L'Ardèche offre un terrain de jeu parfait, pour les aventuriers amoureux de paysages verdoyants. Les randonnées à vélo, à pied, en kayak,  ou encore l'escalade...

Larguez les amarres avec Sandrine Mercier et Michel Fonovich ! Pourquoi ne pas partir autour du monde ? Impossible ? Pas forcément. Ils sont 32 à l’avoir fait et à vous le raconter grâce à la plume habile de deux...

Le Vélo Voyageur, nominé aux trophées du tourisme responsable Catégorie : Bol d'Air Le Vélo Voyageur est une agence d’un nouveau genre qui propose des randonnées à vélo en liberté et sur-mesure dans les plus...

Visiter la Sicile et Malte à vélo Courant avril, Voyageons Autrement a reçu le genre d'invitation qui ne se refuse pas : participer à l'inauguration officielle du projet Sibit, Med in bike. Un réseau de cyclotourisme...

5 Destinations Françaises à parcourir à Vélo Nul besoin d’aller loin pour s’évader... Forte de ses richesses naturelles et culturelles, la France est une excellente destination pour le vélo tourisme ! De nombreuses...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Vélo & cyclotourisme : durable par nature

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda