#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Retour sur le congrès mondial de l’OITS avec Charles Etienne Bélanger

| 29 janvier 2013 • Mis à jour le 29.01.2013 à 10h12
         

Le Congrès mondial de l’OITS s’est tenu du 16 au 19 octobre 2012 à Essaouira au Maroc. Quelques mois plus tard, nous avons voulu faire un petit bilan avec son directeur, Charles Etienne Bélanger.

FITS Maroc 2012

Charles Etienne Bélanger, directeur de l’OITS @G.Clastres


VA/ Le Congrès mondial de l’OITS 2012 s’est tenu en octobre dernier à Essaouira, quels en ont été d’après vous les temps forts ?

Le premier temps fort concerne la séance d’ouverture qui s’est tenue en présences des autorités locales, provinciales et nationales marocaines et du représentant de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) qui a été marquée par deux discours forts. Tout d’abord celui de la Secrétaire générale du Ministre du Tourisme, Mme Nada Roudies qui a expliqué la politique du Maroc en matière de développement touristique fortement marquée par la dimension de durabilité. Ensuite, celui du Président de l’OITS qui a rappelé le pourquoi du tourisme social en affirmant que « nous entendons à la fois « affirmer une philosophie – un tourisme qui met l’homme au cœur de son action-, décrire un secteur du tourisme où les opérateurs partagent des objectifs communs permettant au plus grand nombre d’accéder au tourisme et aux vacances, et enfin de revendiquer la mise en place de politiques sociales du tourisme par les pouvoirs publics nationaux, régionaux et locaux qui sont nos partenaires naturels ».

La deuxième temps fort concerne les séances plénières sur la contribution du tourisme social au tourisme domestique et celles sur la contribution du tourisme social à la solidarité. Par rapport à la contribution du tourisme social au tourisme domestique, les participants ont notamment pu découvrir les efforts consentis par les autorités marocaines pour le développement du tourisme domestique avec un programme spécifique dédié aux nationaux en ayant à l’esprit le souci de diversifier les segments de marché, de mieux répartir les richesses avec une préoccupation constante pour la durabilité de l’activité. En dehors des autorités marocaines, d’autres expériences de la France, du Brésil, de la Hongrie, du Québec, de la Belgique, de l’Italie et de la Tunisie et d’Asie ont mis en exergue cette contribution. Quant à la contribution du tourisme social à la solidarité, la séance plénière sur ce thème a permis de bien mettre en évidence les importants points de convergence et les quelques points de distinctions entre les concepts de tourisme social et de tourisme solidaire. Il faut souligner le 3ème volet de cette séance dédiée à l’Afrique avec des représentants du Bénin, du Mali, du Maroc et de la Mauritanie dont les expériences et témoignages et été vivement applaudis.

Enfin, le troisième temps fort concerne la séance de clôture avec l’adoption d’une motion sur le Mali, la présentation des faits saillants par le Secrétaire général de l’OITS, Yves Godin et les invitations à se réunir en 2014 pour le prochain Congrès mondial du tourisme social à Sao Paulo au Brésil et auparavant en octobre 2013 pour le Forum européen du tourisme social en Flandres/Belgique et la célébration du 50ème anniversaire de l’OITS à Bruxelles où est basé le siège de l’OITS.

VA/ De nouveaux enseignements ou partenariats ont ils été noués à l’issue du congrès ?

Un des principaux enseignements de ce congrès, davantage axé sur la contribution du tourisme social plutôt que ses réalisations propres, est que cette contribution n’est pas toujours bien reconnue par les pouvoirs publics et les autres acteurs du tourisme, notamment par le fait qu’elle est intrinsèquement difficile à mesurer. Cela est vrai pour la contribution au tourisme domestique ainsi que pour celle à la solidarité. Ceci étant dit, les diverses expériences présentées, notamment sur la question du tourisme domestique, ont permis de démontrer que les mécanismes et systèmes qui facilitent l’accès aux vacances pour le plus grand nombre, que ce soit au niveau de la demande – par des programmes d’aide au départ en vacances – ou au niveau de l’offre – par des appuis à la construction ou modernisation d’équipements pouvant accueillir divers publics recherchant des tarifs accessibles avec un contenu répondant à leur besoin en matière d’animation et d’activités – contribuent au développement du tourisme interne ou domestique.

Bus on

Dans le contexte de crise actuelle qui souffle à l’échelle mondiale et plus particulièrement en Europe, les mesures destinées à encourager un tourisme domestique devraient davantage être prises au sérieux par les gouvernements qui ont parfois trop tendance à ne voir que le tourisme international et à se retourner ver le tourisme interne qu’en temps de crise. A ce sujet, nous avons souvent affirmé au sein de l’OITS que parmi les principales destinations touristiques au monde, on en retrouve plusieurs qui ont adopté depuis longtemps des politiques sociales en matière de tourisme pour les nationaux ; preuve que cela n’est en rien contradictoire avec le tourisme international mais plutôt complémentaire.

Sur le plan des partenariats, ce type de manifestations permet toujours aux participants de nouer ou renforcer les contacts qui débouchent souvent sur des accords favorisant les échanges de clientèles entre pays, les échanges de bonnes pratiques entre associations et autorités locales et régionales, l’avancée et la diffusion de recherches dans ce domaine au niveau universitaire et la mise en œuvre de nouveau projets à l’échelle continentale ou internationale. A ce sujet, la présence de représentants de l’OMT et de la Commission européenne (UE) révèle l’intérêt que ces institutions portent sur ces questions et sur la façon des les intégrer dans leurs politiques et programmes respectifs.

VA/ Souhaitez vous revenir ou commenter un point particulier qui d’après vous a marqué ce congrès ?

En séance de clôture, suite à une session qui était spécialement consacrée à la situation du tourisme social et du tourisme solidaire en Afrique, les congressistes ont écouté avec émotion le témoignage de leur membre malien, l’Association malienne de promotion du tourisme social et solidaire (AMPTS) et ont décidé d’exprimer leur solidarité envers le peuple malien dans les épreuves qu’il traverse en adoptant une motion d’appui. L’OITS y forme le vœu que le Mali puisse retrouver dans les meilleurs délais le contrôle de l’intégralité de son territoire et puisse de nouveau vivre en paix, dans le climat de tolérance et de démocratie qu’il connaissait depuis deux décennies, permettant ainsi de retrouver la voie du développement au service de tous ses habitants, dans laquelle un tourisme à dimension humaine tiendra toute sa place.


Retour sur le congrès mondial de l’OITS avec Charles Etienne Bélanger | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Retour sur le FITS Maroc - Volet 7 - La nuit est tombée depuis longtemps lorsque nous arrivons à Tiznit. Devant le centre d’accueil des jeunes la ville, Jean-Marie Collombon est là, qui accueille les différentes...

Tourisme en Actions – une nouvelle publication de l’OITS une nouvelle publication de l’OITS...

Retour sur la rencontre des acteurs européens du tourisme responsable S’est ouverte au siège européen de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, également siège du réseau européen de tourisme NECSTouR (Network of...

Programme JMTR 2012 Vendredi 1er juin 2012 - Conseil régional d’Île-de-France, Paris 7ème Journée animée par Sandrine Mercier (Journaliste - Magazine A/R)...

Essaouira accueille le Congrès mondial du tourisme social – Volet 1  Du 16 au 19 octobre 2012, la marocaine Essaouira a accueilli l’Organisation International du Tourisme Social (OITS) pour quatre journées comprenant...

Un tourisme social européen ? Oui, mais jusqu’à quel point ? Un tourisme social européen ? Oui, mais jusqu’à quel point ?...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Congrès Mondial du Tourisme Social - OITS 2012

La feuille de chou du tourisme durable
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda