#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Quand le développement durable s’invite en classe !

| 1 novembre 2019 • Mis à jour le 06.11.2019 à 8h25
Thèmatique :  Acteur privé   Bons plans   Guides   Initiative privée   Portrait 
         

Vefe Voyages Educatifs est le premier tour opérateur spécialisé dans les voyages scolaires à mettre le développement durable au programme de ses sorties. Et à y consacrer une brochure entière ! Rencontre avec Aline Laillé, sa directrice, très concernée par l’impact que cet outil pédagogique possède sur les citoyens de demain…

Voyageons Autrement : Aline Laillé, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Aline Laillé : Je suis la directrice d’Evatours/VEFE Voyages Educatifs depuis plusieurs années et au cours des 15 ans de carrière passés en son sein, j’ai eu la chance de travailler à tous les postes. A bientôt 40 ans, j’anime une équipe d’une trentaine de collaborateurs, tous passionnés par la découverte du monde. J’ai par ailleurs à cœur de défendre les valeurs liées au tourisme responsable, au travail bien fait et possédant du sens.

VA : Depuis quand la structure Vefe existe-t-elle et depuis quand propose-t-elle des séjours éducatifs thématisés Développement Durable (DD) ?

AL : La structure Evatours/VEFE Voyages Educatifs existe depuis 29 ans, elle a été créée par Mme Nadine Vasseur qui a pris sa retraite depuis 4 ans. Cela fait plusieurs années que nous travaillons sur le développement durable, choisissant des partenaires sensibilisés à ces valeurs. Nous avons ainsi repensé les méthodes de travail de notre entreprise, éliminant par exemple le papier chaque fois que c’était possible. Les séjours éducatifs thématisés développement durable ont vu le jour en cette rentrée 2019 pour la première fois. Nous sommes très fiers de cette 1ère édition spéciale « développement durable », d’autant que nous sommes le 1er Tour Opérateur français spécialisé dans l’organisation de voyages scolaires, à proposer une brochure dédiée au tourisme responsable.

Aline Laillé à Ouistreham…

VA : Qu’est-ce qui vous a fondé votre décision à innover de la sorte ?

AL : En postulat de base, le simple constat que le développement durable est une urgence pour notre environnement. Et que d’autres pays du monde, déjà conscients de cet urgence, sont en avance sur la France. Ces séjours sont le fruit de longs mois de travail, pendant lesquelles mon équipe et moi-même avons travaillé sur ce projet. Nous avons recherché des correspondants locaux qui ont les mêmes valeurs et qui œuvrent pour le développement durable. Je reste convaincue que le voyage scolaire, surtout lorsqu’il est conçu sur-mesure, constitue un outil de pédagogie majeur qui cultive l’ouverture d’esprit et la réflexion. Les professeurs sont des personnes se trouvant sans cesse dans cette même démarche afin d’inculquer des principes et des valeurs. Ils conçoivent l’apprentissage par l’intérêt de leurs démonstrations instructives auprès des enfants. Cela revêt plusieurs formes et le voyages pédagogique en fait partie. Par ailleurs, ce projet est également motivé par mes propres convictions, et le fait que le  développement durable constitue un concept particulièrement important pour moi, aussi bien dans ma vie privée que dans ma vie professionnelle. Maman de 3 enfants, j’ai envie qu’ils grandissent dans un monde qu’ils auront le devoir de protéger et de préserver. Concernant l’entreprise, j’ai déjà mis en place  beaucoup de choses dans le cadre de notre démarche responsable.

VA : C’est également la première année que vous éditez une brochure dédiée au DD ?

AL : C’est en effet la 1ère année. Nous avions choisi de ne sortir une brochure dédiée que lorsque nous aurions construit des séjours aboutis et de qualité. Ce qui est à présent le cas. Et notre travail sur ce projet continue ! Il y a tant de programmes à proposer, de réflexions à mener avec les différents acteurs. Je suis convaincue qu’il y a beaucoup d’actions à entreprendre tous ensemble.

VA : Sur quels aspects du DD avez-vous choisi d’attirer l’attention des enfants (et des enseignants) et pourquoi ?

AL : Nous avons choisi d’attirer l’attention des enfants et des enseignants sur toutes les initiatives abouties qui concernent le développement durable : qu’il s’agisse de l’écosystème, de l’économie circulaire, des transformations de l’habitat en éco-habitat ou en quartiers entièrement conçus dans une réflexion durable favorisant l’environnement, ou qu’il s’agisse des modes d’alimentation, de transport et de tourisme basés sur ce modèle indispensable à notre avenir… à leur avenir ! L’attention est portée sur la découverte et la réflexion qui permettront de reproduire à petite, moyenne ou grande échelle des projets similaires un peu partout.

VA : A quelle tranche d’âge s’adressent vos propositions ?

AL : Les programmes s’adressent surtout aux collégiens et aux lycéens puisque c’est notre clientèle principale, mais certains sont adaptables pour des classes de primaire.

VA : Combien de voyages éducatifs propose la brochure DD et sont-ils tous construits sur le même modèle ?

AL : Notre brochure compte 13 programmes développement durable mais d’autres attendent dans les cartons car il faut du temps, beaucoup de recherches et de vérifications pour concevoir un programme qui a du sens. Et, oui, ils sont tous construits avec une majorité d’activités sur le développement durable, la nature, l’éco-tourisme, l’éco-citoyenneté, mais également quelques activités nature ou sportives ou quelques monuments incontournables afin de plaire à l’ensemble du corps enseignant qui se déplace sur un voyage scolaire.

VA : Comment se déroulent concrètement ces voyages ? Sont-ils comme les autres associés parfois à des cours ou des activités annexes comme le sport ?

AL : Ces voyages sont organisés par les professeurs et construits avec les forfaitistes de VEFE. Ils sont ajustés selon les besoins et les envies des professeurs en fonction de leur projet pédagogique. Pour ces voyages développement durable, nous avons choisi de ne travailler qu’avec des autocaristes qui nous mettront à disposition des autocars Euro 6 et si possible ceux qui prônent un tourisme vert et adhèrent à la « charte CO2 »  ou au « label vert ». La seule problématique vient du fait que depuis quelques années, les établissements scolaires publics sont obligés de publier des appels d’offres, gérés par les gestionnaires des établissements. Ainsi, cela nous arrive de ne pas être choisis pour une question tarifaire alors que le projet a été entièrement monté avec les professeurs. Nous sommes parfois plus chers mais nous proposons des prestations de qualité et nous payons nos prestataires au prix juste qui permet cette qualité.

VA : Pouvez-vous nous décrire un voyage lié au DD emblématique que vous appréciiez particulièrement ?

AL : Même si j’aime tous nos programmes développement durable, j’ai une affection particulière pour le programme “Ecologie en Scandinavie” qui regroupe tous les aspects du développement durable : les toits verts, la gastronomie biologique, les transports publics écoresponsables, l’avancée d’un système énergétique fonctionnant en l’absence de vent ou de soleil, les éco-quartiers, l’énergie éolienne,…

VA : Ces voyages peuvent-ils être (ou sont-ils même très souvent) liés à un travail effectué en classe ?

AL : Oui bien évidemment. Chaque enseignant peut aborder ce sujet en lien avec sa matière, même s’il y a des matières qui sont plus évidentes que d’autres comme la SVT ou les langues. Les professeurs, comme les parents, sont d’une importance capitale dans l’évolution psychologique des enfants. Ils enseignent, certes, mais ont entre leurs mains le monde de demain. Tous ces petits cerveaux qui ne demandent qu’à apprendre, comprendre et rejoindre des valeurs fortes. J’ai d’ailleurs entendu récemment que certains établissements ont mis en place des “éco-délégués”, je trouve que c’est une idée merveilleuse.

VA : Comment se sont passé les premiers voyages liés au DD ?

AL : Les premiers voyages ont eu lieu cette année au Benelux puisque nous y avions déjà quelques programmes développement durable et les élèves comme les professeurs sont revenus  enchantés.

VA : Qui sont vos clients et comment accueillent-ils cette évolution ?

AL : Nos clients sont les professeurs et les enseignants et ils adhèrent totalement à ces voyages thématisés Développement Durable. Nous avons énormément de demandes surtout au Benelux et en Scandinavie. Pourquoi ces deux pays ? Tout simplement parce qu’ils sont précurseurs en matière de développement durable.

VA : Comment avez-vous fait pour que ces voyages demeurent attractifs et plaisants pour les enfants ?

AL : Toutes les visites en lien avec le développement durable sont forcément attractives car elles sont à la fois pédagogiques, ludiques et participatives. Certaines même proposent des ateliers. Les jeunes sont plein d’énergie et ont besoin d’être canalisés, aussi, même pour les autres programmes, nous veillons toujours à alterner des musées, du sport, des visites interactives et ludiques, des guidages culturels. Le seul fait de travailler avec eux est déjà infiniment plaisant car lorsqu’ils sentent qu’ils sont utiles grâce à leurs actions, qu’ils ont fait quelque chose de bien et qu’ils ont compris pourquoi ce qu’ils ont fait a une importance pour le présent et pour le futur, cela les remplit de joie.

VA : De quoi n’a-t-on pas parlé qui soit important pour vous ?

AL : Nous organisons par la même occasion un concours spécial développement durable qui est ouvert à tous les établissements qui vont nous confier un voyage cette année. Peu importe que le voyage ait un lien avec le développement durable, l’important c’est que l’établissement ait une démarche et une volonté écoresponsable, l’envie et le projet concret de mener des actions durables importantes. Par ce concours, nous voulons récompenser les initiatives écoresponsables et éco-citoyennes. Ce que nous aimerions c’est que ces voyages prennent une ampleur importante, non pour nous-même, mais dans la prise de conscience collective que l’urgence écologique est bien là. Cela concerne autant les professeurs, les élèves, les pouvoirs publics, que les hébergements, les transporteurs, les restaurateurs, les visites. Rien ne peut se faire sans un cercle collectif. Et sur l’hébergement collectif en France, il y a tout à faire. En tant que Tour Opérateur spécialisé dans les voyages scolaires, nous considérons que nous avons une mission éducative et une responsabilité dans la construction de programmes intelligents. Ce n’est pas le prix qui compte mais préférer la qualité à la quantité.

L’équipe de VEFE Voyages éducatifs au complet

Curieux ? Aller visiter leur site www.vefe-voyages.com


Quand le développement durable s’invite en classe ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine
Ecrire et voyager. Voyager et écrire... Depuis 50 ans.
Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voyage sélectionné par Voyageons-Autrement.com

Informations utiles pour voyager

Evasion au Naturel, nominé aux trophées du tourisme responsable Situé dans le massif de la Chartreuse, à 30 minutes de Grenoble et Chambéry, l’Evasion au Naturel accueille vacanciers, scolaires et séminaires d’entreprise...

DEPARTS : des bénévoles et voyageurs unis dans la solidarité et la passion du voyage l'agence de voyage benevoles DEPARTS amis en place des actions originales notamment de micro crédits ou dons pour aider les...

Quels sont les grands projets soutenus par Allibert en 2009 ? Très présent au Népal, Allibert s'est associé au projet solidaire de Rando-Planet, association œuvrant en faveur des habitants démunis des pays traversés...

Angers lance la première édition du Festival International du Tourisme Du 15 au 17 juin prochain, la ville d’Angers lance le tout premier Festival International du Tourisme (FIT). Pour cette édition inédite, le...

Vision Ethique : transformez vos vacances en voyages éthiques Vision Ethique, des voyages personnalisés et originaux, Vision Ethique sensibilise les touristes aux notions de solidarité et d'échange, afin de donner...

La fragile beauté de la Terre - Yves Paccalet Yves Paccalet Forum National Tourisme Responsable La fragile beauté de la Terre J’ai couru le monde pendant vingt ans sur la Calypso du commandant Cousteau. J’ai sillonné...

L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda