#TourismeDurable

Rencontre avec Guillaume Cromer – Consultant Expert en Tourisme Responsable

| 27 mai 2009 • Mis à jour le 01.06.2009 à 10h45
         

Journée Mondiale pour un tourisme Responsable
Voyageons-Autrement a décidé de devenir partenaire de la Journée Mondiale du Tourisme Responsable 2009 en tant que partenaire financier et relais média.

A cette occasion, nous vous proposons une série d’entretiens avec les experts du Tourisme Responsable.

10 Questions à Guillaume Cromer – Consultant et expert

Rencontre avec Guillaume Cromer - Consultant Expert en Tourisme Responsable
Bonjour Guillaume.
Vous êtes vice-président de la Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable (CITR), consultant en Tourisme Responsable pour SPE Tourism et membre actif au sein du Réseau Archimède.
1- Pouvez-vous nous expliquer la raison d’être de chacune de ces 3 structures ?
La Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable (CITR), est un réseau d’acteurs en France et à l’international, tous engagés dans le tourisme responsable ou dans un des secteurs impactés par cette industrie, c’est-à-dire la lutte contre le tourisme sexuel impliquant des enfants ou encore la préservation de la biodiversité. Les acteurs ne sont pas uniquement des associations mais se sont des structures de tous horizons : associations, ONG, agences de voyage, hébergements, institutions, territoires ou individuels engagés. Tout le monde peut adhérer à la CITR. L’objectif est d’informer, de sensibiliser et de convaincre les dirigeants et autres décideurs de l’intérêt de mettre en place un tourisme plus responsable. C’est complémentaire à votre travail sur Voyageons Autrement ! Vous sensibilisez la Demande, nous travaillons à convaincre l’Offre.

SPE Tourism - Agence de conseil et de formation en tourisme responsable et solidaireSPE Tourism est une agence de conseil et de formation en tourisme responsable et solidaire. Elle a pour objectifs d’accompagner les différents acteurs et territoires engagés dans le domaine du tourisme afin de leur donner l’ensemble des outils nécessaires pour appliquer ce concept de tourisme responsable au quotidien.

Enfin, le Réseau Archimède est un réseau comme son nom l’indique d’acteurs principalement franciliens Réseau Archimède - Maisons du Mondeengagés dans la thématique du tourisme responsable et solidaire. Son rôle est d’informer et de sensibiliser le Grand Public à ces notions. Elle a pour prochain projet d’organiser chaque mois des soirées d’information et de sensibilisation au tourisme responsable et solidaire à Paris. Chaque mois, le public sera invité à découvrir une destination, une notion ou des opérateurs par la présentation de films, par des diaporamas, des conférences ou encore des rencontres.

2- En quoi sont-elles complémentaires pour votre action de soutien au tourisme responsable ?
Comme je le dis souvent, il y a deux visions pour changer le monde du tourisme et le rendre plus responsable. Soit on tente de convaincre l’Offre, soit plutôt la Demande. Ainsi, ces trois structures auxquelles je suis attaché sont tout à fait complémentaires de cette vision des choses. Selon moi, il est important de trouver un bon consensus entre la sensibilisation des consommateurs et celle des opérateurs. La CITR et le Réseau Archimède jouent ce rôle tandis que SPE Tourism est là pour accompagner les opérateurs à répondre à la demande croissante des consommateurs en matière de voyages responsables et solidaires.

Le Mardi 2 juin, c’est la Journée Mondiale du Tourisme Responsable, organisée par la CITR.
3- Combien de membres et de pays sont aujourd’hui représentés par la Coalition ?
La Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable (CITRR) La CITR, cela représente aujourd’hui 88 membres dans près de 40 pays. Parmi les pays membres, nous pouvons citer l’Algérie, le Burundi, le Cameroun, le Costa Rica, l’Estonie, la Géorgie, Haïti, l’Inde, le Kirghizstan, la Namibie, le Pakistan, les Seychelles, le Sri Lanka ou encore le Yémen…
De plus, plusieurs coalitions nationales se sont créées dans certains pays comme au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Togo ou encore au Cameroun. Une coalition africaine pour un tourisme responsable est également en cours de finalisation.

4- Quelle est votre stratégie pour développer cette représentativité ?
Notre stratégie est simplement de faire connaître la Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable au niveau international afin que cet évènement devienne incontournable et que l’ensemble des acteurs engagés dans une vision de tourisme responsable puisse mettre en avant leurs activités lors de cette journée et sensibiliser d’autant plus les dirigeants de leur pays sur ces questions là.

La journée mondiale sera relayée cette année dans 12 pays, dont la France, avec des partenaires qui vous soutiennent localement. On peut citer, l’ATES en Espagne, l’association des Voyageurs et Voyagistes éco-responsables (VVE) en Haiti, Tamounte Trekking au Maroc, Ecoconut Tours aux Philippines…
5- Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots le rôle de vos membres dans ces 12 pays ?

Les membres à l’international ont le même rôle que celui que nous avons en France. C’est d’informer, de sensibiliser et de convaincre les autorités et les décideurs de l’intérêt de développer un tourisme plus responsable. Chaque année, un thème spécifique est mis à l’honneur.
L’objectif pour les membres, c’est également de pouvoir échanger entre eux pour connaître les bonnes pratiques d’autres territoires et ainsi accroître la qualité des projets réalisés.

6- Quelles seront leurs actions ?
ATESCette année, dans les 12 pays participants, nous pouvons citer par exemple le travail de l’ATES (Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire) et l’AITR (Association Italienne du Tourisme Responsable) qui seront présents à Malaga (Espagne) pour l’organisation d’un colloque sur le développement du programme européen de tourisme responsable, appelé EARTH (European Alliance for Responsible Tourism & Hospitality).
En Thaïlande, un hôtel (Faasai Resort & Spa) a décidé de planter mille plants de vétivers, plantes aquatiques très intéressantes pour préserver la richesse de l’écosystème, avec l’ensemble des employés de l’établissement afin de sensibiliser l’ensemble des acteurs aux problématiques de l’eau.

Association des Voyageurs et Voyagistes éco-responsablesEnfin, à Haïti, pays à l’honneur l’an dernier, grâce au soutien des associations présentes à Paris l’an dernier (Espoir pour Haïti et VVE), un projet concret s’est mis en place avec la réalisation d’un voyage exploratoire pour la conception d’un voyage responsable dans le Sud d’Haïti. De plus, un évènement aura lieu sur place pour sensibiliser les autorités locales aux problématiques liant tourisme & ressources en eau. Vous trouverez l’ensemble des évènements internationaux organisés sur le site de la CITR : www.coalition-tourisme-responsable.org/journee-2009.html

Aujourd’hui, de nombreux projets de développement touristique se développent dans les pays du sud. Etant donné que les populations locales ont de plus en plus de difficultés à avoir accès à l’eau, il est intéressant de se poser des questions concernant la légitimité et la responsabilité de ces projets sur les territoires. Cette 3ème  Journée Mondiale aura pour thème principal : “Tourisme et Ressources en eau : Impacts, responsabilités et solutions d’avenir !”
7- Qu’attendez-vous de cette journée au delà de la prise de conscience des professionnels du tourisme ?
Tourisme et ressources en eau (Maxppp)L’objectif de cette journée, dans un premier temps, est de réunir au sein d’un même espace, la société civile, les autorités locales et nationales ainsi que les professionnels du tourisme afin d’échanger sur ces deux thèmes qui sont encore trop rarement liées. Et pourtant, l’impact du tourisme sur les ressources en eau dans le monde, alors même que cette denrée devient de plus en plus rare pour une partie de la population mondiale, est une question que les dirigeants vont devoir prendre avec sérieux. L’eau, c’est la matière première du tourisme. On dit souvent : “Sans eau, pas de tourisme possible ! “.
Nous voudrions donc faire prendre conscience aux professionnels et gouvernements en France et à l’international de l’intérêt de prendre en considération cette problématique des ressources en eau dans tout projet de développement touristique, qu’il soit à l’échelle d’un village au Cameroun, d’un hôtel all inclusive ou d’un territoire comme les Alpes ou l’espace méditerranéen.

8- Ce grand rendez-vous annuel sera t-il l’occasion d’engagements concrets dans les pays participants (charte, politiques régionales ou nationales…) ?
Oui, ce sera l’idéal ! Mais pour cela, il faudra que la CITR soit impliqué tout au long de l’année dans les discussions des décideurs car tout ne se décide pas en un jour… Mais les gouvernements sont ouverts et prêts à faite bouger les choses. Malgré la crise traversée actuellement, j’ai un espoir de rentrer dans une nouvelle économie positive ou le tourisme responsable aura largement sa place dans les années à venir.
La signature de la charte, nous l’avons déjà vu lors de la première édition en 2007 au Cameroun sur le thème « Non au tourisme sexuel, crime sans frontière ». L’ensemble des professionnels et des autorités camerounaises présentes au  2 juin à Yaoundé s’étaient engagés à dire Non au tourisme sexuel par la signature d’une charte. Mais l’intérêt est d’aller beaucoup plus loin, dans l’accompagnement des politiques et des stratégies pour un tourisme responsable à l’échelle international.

Vous êtes contributeur du quiz “Un voyage responsable”.
9- Que pensez-vous de cette opération de sensibilisation ?
Un très bon travail, bravo ! C’est le genre d’outil plus que nécessaire pour sensibiliser le grand public à ces notions complexes de tourisme responsable, solidaire, écotourisme et autre. Votre site est un outil des plus performants pour clarifier ces concepts et présenter concrètement des façons de voyager plus responsable en France ou à travers le monde.

10- Voyages SNCF, à travers ses trophées, ABM et son festival, permettent également la diffusion au grand public, avez-vous des idées d’évènements originaux qui pourraient servir à diffuser le message ?
ABM - Festival Partir Autrement Oui, ces évènements deviennent nombreux et intéressants dans leur programmation. Je crois que ce qu’il manque encore en France, c’est d’amener le débat sur le petit ou un jour le grand écran. Il est encore trop rare de voir des émissions de voyages parler de tourisme responsable. La démocratisation passera par les médias de masse… mais ils devront faire bien attention à la désinformation pour ne pas rendre notre travail encore plus délicat !

Merci Guillaume pour vos réponses.

Rendez-vous le mardi 2 juin 2009 pour la Journée Mondiale à Paris !
Inscrivez-vous vite en envoyant un mel à
contact@coalition-tourisme-responsable.org


Rencontre avec Guillaume Cromer – Consultant Expert en Tourisme Responsable | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Cabinet Conseil SPE Tourism - France SPE Tourism - Cabinet Conseil - Europe - France - Formations en tourisme responsable et solidaire - Membre de la coalition pour un tourisme responsable...

L'actualité du tourisme durable commentée par SPE Tourism #5 En quête de soleil… responsable ! SPE Tourism vient de publier sa 5ème lettre d'information sur l'actualité commentée du tourisme durable à travers le...

Bilan de la Journée mondiale du Tourisme Responsable 2009 Mardi 2 juin 2009 - Paris - Bilan de la Journée Mondiale pour un tourisme Responsable 2009...

ID Tourism cabinet d'ingénierie touristique en Tourisme Durable ID Tourism est un cabinet d'ingénierie touristique basé à Paris et spécialisé dans le marketing et le tourisme durable....

Retour sur le FITS Maroc 2012 - Volet 2 Le FITS Maroc 2012 s’est tenu entre le 15 et le 23 octobre. V.A était présent et afin de mieux vous faire sentir l’ambiance tout à fait particulière de cet évènement, vous...

5ème édition de la Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable Au cours du salon IFTM Top Resa, la Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable a annoncé en exclusivité le thème de la 5ème édition...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda