#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

No Plastic Horizon, une aventure de 8 000 km à vélo, sans plastique !

| 12 août 2019 • Mis à jour le 13.08.2019 à 9h00
         

Rouler à vélo de Tarifa au Cap Nord en n’utilisant aucun plastique à usage unique, tel est le voyage extraordinaire baptisé No Plastic Horizon que le Suisse Fabien Favre vient de réaliser. Après plus de quatre mois de voyage et sept pays traversés, il vient d’arriver à sa destination finale, au Cap Nord, tout au nord de la Norvège. Récit d’une aventure écologique de 8 000 km le long de la côte atlantique et d’une invitation au changement !

Fabien Favre à vélo © No Plastic Horizon

Explorer le monde et agir en chemin

“Je consacre une grande partie de ma vie aux voyages et je suis aussi très sensible aux enjeux environnementaux. J’ai pensé qu’il serait intéressant de lier ces deux passions dans un projet commun”, explique Fabien Favre, jeune professeur d’histoire-géographie et d’éducation physique dont le fameux projet commun porte le nom prometteur de “No Plastic Horizon”. En plus d’aimer explorer le monde, il cherche aussi à comprendre ses excès. “Ce projet est aussi une manière de combler ma curiosité et mon besoin d’agir plus concrètement pour améliorer la situation“. Comment ? Tout simplement en n’utilisant aucun plastique à usage unique pendant tout son voyage, en rencontrant sur le chemin des personnes et des organismes qui l’inspirent dans ses actions écologiques, en explorant des alternatives existantes et en organisant quelques actions de nettoyage le long de la route.

Rencontrer des associations © No Plastic Horizon

De Tarifa au Cap Nord

“La pollution plastique est partout, mais la majorité des déchets finissent dans les océans. Symboliquement, il était donc intéressant d’avoir la mer pour point de départ et de fin du périple”, ajoute Fabien. Sa route se dessine donc naturellement en fonction de ses envies mais aussi des personnes et des organisations qu’il souhaite rencontrer comme, par exemple, les associations Surfriders et Zerowaste Europe. D’autre part, partir en vélo était une évidence pour Fabien : “Outre la grande liberté de mouvement, la possibilité de s’arrêter n’importe où et le contact direct avec la réalité environnante, l’avantage d’être sur une selle des jours durant est de pouvoir laisser vagabonder son esprit. C’est souvent dans ces moments-là que les idées fusent et qu’on pense à son futur voyage”. C’est d’ailleurs lors d’un périple à vélo dans les Balkans au printemps 2018 que l’idée du projet No Plastic Horizon est venue.

Agir en chemin © No Plastic Horizon

Développer son action anti-pollution plastique

“Avant de partir, j’a! créé un petit mouvement citoyen dans ma région avec l’idée d’allier une activité physique à une action de nettoyage une fois par semaine. C’est donc tout naturellement que m’est venue l’idée de faire un voyage portant sur la pollution plastique”, précise Fabien avant d’ajouter qu’à son retour, il compte bien s’impliquer plus encore en Suisse où il constate qu’il y a encore “beaucoup de choses à faire”.

Contemplation de plastique à usage unique © No Plastic Horizon

Un film documentaire pour partager, sensibiliser

L’aventure No Plastic Horizon ne s’arrête pas au Cap Nord, elle est aussi conçue pour durer à travers un film documentaire réalisé par Hervé Pfister. “Etant sur d’autres projets en Suisse, il n’était pas toujours avec moi, et ce n’était pas toujours simple de se coordonner, mais je crois qu’on a réussi à faire un travail de qualité”, révèle Fabien qui espère voir le film sur les écrans de salles de cinéma, dans des festivals et dans les écoles dès le début de l’année 2020.

Fabien Favre à vélo © No Plastic Horizon

En attendant, Fabien a réussi son pari de ne pas utiliser de plastique à usage unique le long de son périple et nous invite à agir de même. Pendant les quatre mois qu’ont duré son voyage, il a aussi eu le temps de penser à ses prochaines épopées ! “J’aimerais beaucoup descendre à Dakar à vélo, là où j’ai des amis que je n’ai pas vu depuis longtemps. Le Moyen-Orient m’attire aussi. Il y a tant de choses à faire ! Mais avec toujours une priorité, un moyen de transport qui ne demande aucune autre énergie que la mienne. A pied, à vélo, en kayak, à la voile”… On attend avec impatience sa prochaine aventure et bien sûr la sortie du film No Plastic Horizon.

NB : Il est encore temps de contribuer à l’opération crowdfunding du projet.

Fabien Favre proche du but en Norvège © No Plastic Horizon


No Plastic Horizon, une aventure de 8 000 km à vélo, sans plastique ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookGoogleTwitter

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Sauvons les dernières tortues marines ! Tortues marines, la grande odyssée », Robert Calcagno, le directeur de l’Institut Océanographique de Monaco et de la Maison des Océans à Paris nous explique pourquoi, après...

24. Tri Comment évaluer l'engagement de développement durable des stations de montagne ? Comment évaluer Tri (DECHETS) ?...

Tourisme et écologie peuvent faire bon ménage Le 8 juin dernier la méditerranée était annoncée comme la mer la plus polluée du Monde par le plastique. Tout n'est pas aussi noir et Expédition 7e Continent souhaite...

Tourisme en Jordanie : menace ou opportunité pour le pays ? Invitée par le ministère du tourisme jordanien et l'association de tourisme d'aventure ATTA, j'ai pu passer 10 jours en Jordanie à la rencontre des acteurs...

Préparez un sac de voyage responsable Etre un voyageur responsable, ça commence par la valise : Dévorez également le Guide du Routard Tourisme Durable : des écogestes, des adresses, des bons conseils…...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda