#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Été 2015, on prend la montagne côté vélo?

Un été version relief à deux roues, ça vous tente? De petit cols ombragés en grandes découvertes itinérantes il y en a pour tous les goûts, et bien sur tous les niveaux de pratique. VTT,  vélos de routes mais encore vélo à assistance, de plus en plus de partenaires mettent la petite reine à l’honneur. De massifs en massifs, de découvertes en découverte, casque et gants bien fixés on va se régaler sur nos chemins escarpés (ou pas d’ailleurs) et sur nos routes offrant des panoramas à couper le souffle. Florilège d’un maillon gagnant du tourisme durable :  vive le deux roues et vive la montagne l’été.

le vélo électrique, un plus pour découvrir la montagne

le vélo électrique, un plus pour découvrir la montagne

Le Val d’Arly développe l’itinérance et le vélo électrique pour tous

Des points de vues à couper véritablement le souffle, un paysage oscillant entre forêts de sapins sombres et prairies grasses ou paissent tranquillement Tarines et Abondances (nous sommes au pays du Beaufort, le prince des Gruyères rappelons le), carte postale agrémentés de hameaux et de villages superbes, le tout sous le regard du géant Mont Blanc : pas de doutes possible nous sommes bien en Val d’Arly, territoire magique entre Savoie et Haute Savoie. L’office de tourisme a concocté un programme alléchant pour cet été.

Au delà des traditionnels sentiers, balisés et entretenus et routes en corniche, quoi de mieux que de partir en itinérance (sur 2 ou 3 jours) avec nuitées en montagne pour comprendre et vraiment apprécier ce territoire préservé?

Freddy Porret, accompagnateur BE cyclisme ©OTValdArly

Freddy Porret, accompagnateur BE cyclisme ©OTValdArly

Une centaine de kilomètres pour cheminer entre Crest Voland Cohennoz, Notre Dame de Bellecombe, Flumet, La Giettaz ou Saint Nicolas la Chapelle. Plusieurs départs sont évidemment possible et la vadrouille se passe entre col, refuge, crêtes et vue imprenable sur les Aravis, le Beaufortain et bien sûr le massif roi du Mont Blanc. Les remontées mécaniques peuvent être empruntées, malgré tout, les dénivelés sont assez importants…pour celles et ceux utilisant évidemment la force des mollets. Et oui car ces circuits sont possibles en VTT à assistance électrique (rechargeable sur le parcours en refuges et lieux de restaurations notamment). Une chance à saisir pour les amoureux de vues. Le Val d’Arly est d’ailleurs un territoire précurseur en matière de vélos à assistance (VAE).

Bien entendu, des randonnées en journée ou demi-journées sont à votre disposition, on peut noter par exemple et ce pour la 4e année, l’ouverture totale aux cyclos du mythique col des Aravis (le 21 juin de 08h30 à 12h), et l’Aravis bike tour (du 13 au 20 juin), le rendez-vous vélo de la Giettaz, pour des rencontres et des aventures 100% deux roues (liste non exhaustive bien évidemment).

Pour les vélos à assistance, ceux ci sont en locations dans les magasins de sports des stations village pré-citées

 

Aller plus loin

 

http://www.valdarly-montblanc.com/fr/toutes-saisons/sport/vtt

http://www.valdarly-montblanc.com/fr/toutes-saisons/sport/velo-electrique-de-randonnee

http://www.alpesaventures.com/ (le site du moniteur vélo basé à la Giettaz)

———–

En allant voir du côté des vallées voisines…

Savoie Mont Blanc recense aussi des pistes débutants en VTT (sur Valmorel en Tarentaise). Mais aussi  un espace débutant sur les Carroz d’Araches (sur le bike parc une piste de 3km sera entièrement dédié aux familles et aux débutants en vélo tout terrain). N’oublions pas non plus la création d’une super zone ludique du côté de Saint Gervais (avec bosses, descentes, le tout avec vue impressionnante sur le massif du Mont Blanc). La route n’est évidemment pas oubliée avec, comme cité précédemment, les toujours attrayantes routes de cols fermées aux véhicules à moteur. Cet été ce sont 12 des plus beaux cols Alpins qui vous ouvriront leurs axes ; dès le 21 juin avec les Aravis jusqu’au Semnoz en septembre… de quoi faire tourner les gambettes allégrement. De là à faire le tour de France il n’y a plus qu’à…et bien inscrivez-vous !( si vous voulez bien sûr) à l’étape du tour réservées aux cyclos , qui cette année fera de la Savoie sa reine (le 23 juillet entre Saint Jean de Maurienne et la Toussuire, déjà 15000 inscrits).  Pour être à la page n’hésitez pas à télécharger l’appli de Savoie Mont Blanc avec 325 parcours à découvrir…même sans couverture 3G le pied non? Sans oublier les désormais classique tour du lac d’Annecy, ou la voie verte du lac du Bourget, l’esprit grands lacs étant mis à l’honneur d’ores et déjà chez nos amis Savoyards et Hauts Savoyards.

Aller plus loin

 

http://www.savoie-mont-blanc.com/Decouvrir/Velo
———-

Un tour en Ardèche, pour rendre hommage à l’Ardéchoise et à la grotte Chauvet

L‘Ardèche, ses paysages si diversifiés, entre le Nord du département si vert, vallonné au possible et le Sud version soleil, garrigue et lavandes au menu, et une incursion possible aux sources de la Loire, sur le rude plateau il y a une multitude de belles choses à voir, découvrir et admirer dans la superbe Ardèche. Et ce ne sont pas les dizaines de milliers de cyclos qui chaque début d’été empruntent quasiment toutes les routes du département pour la plus célèbre course en Europe (évidemment la magnifique Ardéchoise) qui vous diront le contraire…l’Ardèche c’est le Paradis de la bicyclette.

un gite accueillant sur les routes de la célèbre Ardéchoise  crédit :Mathieu Demelin

un gite accueillant sur les routes de la célèbre Ardéchoise crédit :Mathieu Demelin

Notre partenaire TERDAV a d’ailleurs saisi le sens qu’une telle aventure pouvait apporter : elle propose un grand circuit sur les routes de la course annuelle. L’occasion de se faire un joli périple. Des coteaux viticoles jusqu’au Gerbier de Jonc, l’Ardèche recèle milles trésors. Et nos amis de TERDAV vous propose une immersion complète dans ce département, sous les feux de l’actualité depuis quelques semaines et l’inauguration de l’espace grotte Chauvet, cela peut être aussi un bon moyen de découvrir celle-ci en parcourant routes et chemins.

L’agence de développement touristique de l’Ardèche lancera d’ailleurs cet été son itinéraire nommée “la grande traversée de l’Ardèche en VTT” (ce sera le 4e circuit proposé après la via Rhona les routes de l’ardéchoise et Dolce Via). Il faut savoir que le département possède de nombreuses voies douces, propices à la découverte et à la pratique du deux roues en toute sécurité. Des pays de plaine ou bien des flancs montagneux en font un terrain de jeux grandeur nature...agrémenté, pour les épicuriens de spécialités gastronomiques de hautes réputations. De merveilleux souvenirs dans un département 100%  nature, histoire…et vélo bien sur.

Aller plus loin

http://www.terdav.com/ps-france/rn-massif-central/tp-rando-liberte/at-velo-route/fralv35–routes-ardechoise

http://www.ardeche-guide.com/

———–

 

Le Vercors se la joue voies douces

 

les voies vertes du Vercors à parcourir des ce mois de mai, à pied, à cheval en vélo sous toutes ses formes David Boudin

les voies vertes du Vercors à parcourir dès ce mois de mai, à pied, à cheval en vélo sous toutes ses formes
 crédit :David Boudin

Le Vercors est un fier bastion, dur, mais terre opiniâtre il a fait fi de ces difficultés pour proposer aux habitants, et amoureux de la nature une palette de voies douces (inter-village) ma foi de fort bon gout. Ainsi ce sont 5 circuits qui ont été inaugurés début mai. Du sportif, à la famille en passant par les personnes à mobilité réduites, les voies Vercors c’est un vrai plus. Ces itinéraires doux, vous permettront, tout en bougeant, de contempler les sommets de la chaine. Les villes et villages du plateau n’auront alors plus de secrets pour vous. 50 km pour découvrir le Vercors dans un but de développement touristique et de découvertes ludiques de la montagne. Et là aussi le vélo à assistance électrique se taille la part du lion avec des locations possibles dans les magasins de sports du plateau et surtout la mise en place de bornes de rechargements devant chaque office de tourisme. Le parc naturel du Vercors et les communes possèdent ainsi, un levier sportif, ludique mais aussi économique de tout premier ordre.

Aller plus loin

 

Le site des Via Vercors : http://via.vercors.fr/

 

 Le vélo couché…version ça grimpe!

 

Jean Ferraton de vida bike a prouvé la maniabilité et le confort du vélo couché dans les Pyrénées, et vous ça vous tente?

Jean Ferraton de vida bike a prouvé la maniabilité et le confort du vélo couché dans les Pyrénées, et vous ça vous tente?

Et si vous étiez tentés, pourquoi pas après tout, par un périple montagnard…mais couché (pas dans un lit), mais sur un de ces engins que l’on rencontre de plus en plus sur nos routes, les fameux vélos couchés. Jean Ferraton, de Vida-bike a ainsi, a titre privé s’entend, voulu démontrer la place qu’avait le vélo couché en montagne. Il a, ainsi parcouru les cols mythiques du massif des Pyrenées (Tourmalet, Portillon ou Portet d’Aspet), en ayant à l’esprit une analyse technique et la possibilité pour tous de réaliser une randonnée en montagne sans désagrément. Expérience concluante ” mis à part le poids supplémentaire de 5kgs environ, le vélo couché est parfaitement adapté aux cols. On arrive pas courbaturés, relativement frais et les descentes sont fabuleuses”  On le voit, même si vida-bike ne commercialise pour l’instant que des circuits sur des routes plates, la montagne peut servir aussi aux intrépides et aventuriers d’une nouvelle forme d’itinérance.

Aller plus loin

 

http://vida-bike.com/fr/


Le vélo, moyen déjà relativement ancien de locomotion, est, notamment pour les secteurs montagnards touristiques une aubaine. De l’utilisation des routes mythiques ( Route des grandes Alpes, étape du tour, cyclotouristes ou cyclosportifs), au grand bon du vélo tout terrain ex mountain bike, la montagne sait se régénérer et à l’occasion postule pour de nouvelles utilisations que son territoire lui procure. Ainsi, de l’Ardèche au Jura en passant par Savoie Mont Blanc ou les Pyrénées,tous ont jaugé l’importance d’un développement doux et harmonieux, , sans limiter l’accès aux champions et esthètes. Et en ce sens le Vélo à assistance électrique est un bon exemple : la montagne pour tous est en marche, à nos pédales.

 


Été 2015, on prend la montagne côté vélo? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Guillaume Chassagnon
Amoureux des montagnes, des hommes y vivant. j'aime les parcourir, les photographier, les découvrir et donner envie de les fréquenter. Sac à dos, livres et appareil photos sont mes outils quotidiens. Je travaille aussi pour de la presse quotidienne pour notamment montrer le dynamisme culturel et associatif de mon territoire. A bientôt sur les sentiers, autour d'un bon verre de vin, d'un plateau de fromage ou dans une librairie! Et à la fac d'Avignon of course
Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Ou comment la petite reine est en train de devenir grande…

L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda