logo et baseline voyageons-autrement
La Campagne à bras ouverts en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Du nouveau dans la formation des guides locaux d’Allibert Trekking

| 3 mars 2014 • Mis à jour le 03.03.2014 à 12h38
Thèmatique :  Formations   Labels   Monde 
         

Est-il encore utile de présenter Allibert Trekking ? Les voyageurs responsables que vous êtes connaissent sans aucun doute déjà le voyagiste spécialisé dans les treks, déserts et montagnes, fondé par trois guides de haute montagne, et dont l’éthique du voyage est à l’origine de la création de l’association ATR « Agir pour un Tourisme Responsable ». Nul besoin de rappeler ses engagements solidaires, ses nombreux programmes de soutien à des projets locaux à travers le monde. Choisir de partir avec un voyagiste qui s’engage, tel qu’Allibert, c’est déjà un engagement en soi.

Pierre angulaire des treks Allibert aux quatre coins du monde, les guides locaux font l’objet d’engagements importants, notamment en termes de formation. Un nouveau programme s’est d’ailleurs mis en place depuis l’année dernière.

Création d’un centre de formation pour les guides locaux

Si vous vous lancez dans une ascension du Mont-Blanc avec Allibert, vous êtes certains d’être accompagnés par un guide diplômé, les 240 guides français d’Allibert étant tous titulaires d’un Brevet d’Etat, avec tout ce que cela comporte comme suivi administratif et recyclage. S’il s’agit d’un trek au Népal, ce sera différent : pour les guides locaux, présents dans la centaine de destinations Allibert à l’étranger, on dénombre autant de situations que de réglementations nationales, avec, bien entendu, un socle commun de compétences indispensables.

Pour harmoniser les compétences de ses équipes locales, améliorer l’accompagnement des voyageurs et impliquer encore davantage les guides, Allibert Trekking a mis en place son propre référentiel de formation, avec un cahier des charges portant sur le savoir-être, la sécurité, la capacité à partager ses connaissances, à gérer les aléas et à animer un groupe. Parallèlement, un centre de formation a été créé, pour assurer, sur place, la formation des équipes.

Formation aux premiers secours au Sri Lanka © Allibert Trekking

Formation aux premiers secours au Sri Lanka © Allibert Trekking

« L’objectif est de structurer la formation, indique Patrick Boucherand, l’un des trois formateurs du centre. Nous nous déplaçons sur le terrain, pour une formation de 5 jours : les 2 premiers jours sont consacrés à la théorie, et les 3 suivants à la mise en application. Une attestation de formation est délivrée aux guides à l’issue de ces 5 jours, avec une évaluation. Un entretien individualisé permet ensuite de définir avec chacun les axes d’amélioration. » Allibert Trekking est par exemple très attentif à l’expression en langue française, et met en place, selon les besoins, des cours de Français, comme ceux prévues en Bolivie et au Népal en 2014.

 « Un investissement dans l’humain »

Concrètement, au vu du nombre de guides locaux (entre 600 et 1000 selon les périodes), cette formation va se déployer progressivement, avec un objectif de 4 à 5 destinations par an pendant plusieurs années. Après Le Tadjikistan/Ouzbékistan, Cuba, le Sri Lanka, Oman et le Népal en 2013, ce sera au tour des guides de Turquie, de Bolivie, du Pérou et de Tanzanie, assurant, entre autre, l’ascension du Kilimandjaro, d’avoir la visite des formateurs en 2014.

 

Guides locaux au Népal © Allibert Trekking

Formation de guides locaux au Népal © Allibert Trekking

allibert 2009 Népal Laurence Fleury(1)

Bien entendu, un tel programme de formation constitue un coût important, mais Allibert Trekking y met les moyens. « Il s’agit d’un réel investissement dans l’humain, explique Patrick Boucherand. Il y a une attente sur le terrain, et les guides sont heureux de voir l’intérêt que leur porte Allibert Trekking. Leur implication est d’autant plus grande. Il s’agit d’un véritable transfert de compétences, et il n’est pas rare que les guides locaux les plus expérimentés créent ensuite leurs propres agences. »

Conjointement, Allibert lance cette année l’opération « Master Guide » : les 5 guides les mieux notés par les clients seront invités lors des prochaines « Journées Allibert », qui se déroulent chaque année en France et qui réunissent les équipes françaises, de terrain ou administratives. « La plupart de nos guides locaux ne connaissent pas la France, détaille Patrick. Ces quelques jours passés dans notre pays leur permettront de découvrir notre quotidien, nos habitudes, notre gastronomie… Cette expérience leur sera sans doute utile pour encadrer des groupes de Français, mais c’est avant tout un cadeau qu’Allibert souhaite leur faire. » Une façon également de créer une certaine émulation parmi les guides locaux, et de les impliquer encore davantage dans la formation qui visent à améliorer leur pratique. La boucle est bouclée !

_________________________

Accéder au catalogue Allibert

Site Allibert Trekking

Tout savoir sur les projets soutenus par Allibert et les actions 2014

Cliquez sur l'image pour signer L'Appel pour nos Montagnes

Cliquez sur l’image vous aussi

Ils soutiennent et participent à ce dossier engagé et engageant : Mountain Wilderness et le Val d’Arly


Du nouveau dans la formation des guides locaux d’Allibert Trekking | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Sandra Bordji

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Vacances ski & montagne

La Campagne à bras ouverts en Provence-Alpes-Côte d'Azur
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda