#TourismeDurable

Vaovert poursuit son développement malgré la crise !

| Publié le 15 mars 2021 • Mis à jour le 18 mars 2021 à 17h14
         

Malgré la crise, Vaovert résiste et poursuit son développement avec une confiance retrouvée et de nouveaux projets à nous partager. Fondée en 2018 avec pour objectif de  mettre en relation des touristes soucieux de leur impact sur l’environnement avec des hébergeurs éco-responsables, la jeune start-up ne cesse de nous surprendre.  Entretien avec Mélanie Mambré, sa dynamique fondatrice qui a plus d’une idée dans son sac.

Vaovert résiste et poursuit son développement avec une confiance retrouvée et de nouveaux projets à nous partager
Site VaoVert – © VaoVert

VA/ Comment va Vaovert ?

Cela va plutôt très bien, et de mieux en mieux depuis ces six derniers mois où l’on reçoit de plus en plus de marques d’intérêt. L’an dernier, nous avons réalisé une première levée de fond qui nous a permis de refondre entièrement notre site internet. En outre, grande  nouveauté, depuis juillet dernier, nous avons intégré une solution métier qui permet la réservation instantanée en ligne depuis notre site.

VA/ Et vous voilà donc prêts à repartir après une année « Covid » forcément en demi-teinte.

Tout à fait ! Avec le Covid, nous avons perdu 50% de notre offre, beaucoup de petits hébergements ont arrêté, certains ont choisi de faire une année blanche. Nous sommes passés de 350 établissements à 120. Un véritable retour en arrière. Mais on travaille beaucoup depuis décembre, cela redémarre. On reçoit à nouveau une quinzaine de demandes spontanées par semaine. Le Covid a aussi pointé du doigt le besoin de nature, d’hébergement à faible impact. Nous voici revenu à 160 établissements. De nouveaux hébergeurs nous rejoignent chaque semaine. Ils attendaient une alternative  aux grosses plateformes. Ils prennent enfin le temps de repenser leur stratégie de distribution. On voit aussi revenir des anciens. A présent que nous sommes connectés, on requalifie notre offre. Aujourd’hui, elle est connectée à 25%.  Nous souhaiterions atteindre 50 à 60% à minima.

Gite présent sur la plateforme de réservation Vaovert
Les Gourmandises Bio © Vaovert

VA/ Et donc nouveau pas en avant, une aide à la réservation instantanée pour vos futurs clients.

Le marché des OTA est très complexe. Ainsi,  en tant que plateforme de réservation en ligne, nous avons besoin d’un maximum de connecteurs pour nous brancher sur les outils de gestion et de réservation des hébergements. Or le marché français n’est pas simple, il compte au moins cinquante outils de gestion différents. Il est donc difficile d’avoir les bons connecteurs pour la réservation immédiate. Si nous avons le connecteur dédié en lien avec notre hébergeur, on peut tout de suite avoir accès à leurs disponibilités, connaitre leur tarif, le tout sera directement accessible au visiteur de Vaovert. Notre solution métier  « Visitgroup » nous offre ainsi l’accès à une trentaine de connecteurs, dont les plus gros.

Gite à la montagne référencé sur l'annuaire Vaovert
L’Entrecoeur © Vaovert

VA/ Pouvez-vous préciser plus avant ce que recouvre ces connecteurs et leur importance dans le processus de réservation ?

Le connecteur est une passerelle technologique qui permet de passer d’une solution à une autre, un logiciel de gestion de l’offre. Or toute la difficulté d’une OTA est d’assurer la réservation instantanée et donc de couvrir le maximum de connecteurs. Par exemple, Reservit est un connecteur assez commun chez les hébergeurs. En ce qui concerne les campings, le connecteur utilisé à 80% est CTouvert. Typiquement, notre solution qui nous apporte pourtant une trentaine de connecteurs ne comprenait pas CTouvert. Nous avons donc du développer une passerelle avec eux pour avoir accès à la réservation instantanée hôtellerie de plein air. Or il s’agit à chaque fois d’un véritable investissement, près de 20 000 € de budget pour un connecteur. Toutefois, lorsque l’on aura CTouvert, on pourra intégrer les campings. Près de trente sont en attente, cela devrait donc aussi augmenter vite de ce côté-là.

VA/ Comment faites-vous si vos établissements, parfois de taille réduite, ne sont pas équipés de ces connecteurs ?

C’est la première question que nous leur posons, et c’est aussi pour cela qu’il est fondamental pour un gérant d’établissement de bien choisir son logiciel de gestion, de voir comment il est connecté, de savoir s’équiper. Evidemment, souvent, pour certaines chambres d’hôtes ou gite qui n’ont pas à gérer des flux comme ceux d’un camping ou d’un hôtel, le système est artisanal, la réservation instantanée pas nécessaire, aussi parce qu’il s’agit là d’une activité réduite ou secondaire. Cela coute cher de prendre ces logiciels de gestion. Il y a toujours la possibilité de gérer l’offre via notre système. Toutefois, à partir de 20 lits, on se rend compte que l’on n’a plus le choix, que l’on est obligé de passer par ce système de gestion qui évite aussi le surbooking, les temps d’attente, etc. C’est d’ailleurs aussi une demande des plus gros hébergeurs. Quand j’ai commencé Vaovert, ils me demandaient de revenir les voir quand on serait plus au point là-dessus.

Le Mas du Couptadou présent dans les offres de VAOVERT
Le Mas du Couptadou © Vaovert

VA/ Outre la levée de fonds, qu’est-ce qui  vous permet de tenir face à une telle crise sanitaire ?

Nous sommes aussi aidés par nos systèmes d’adhésion annuelle, qui nous permet d’avoir un chiffre d’affaire, nos commissions sur les ventes, et puis, nous avons minimisé certains investissements pour faire le dos rond et faire passer cette période creuse. Mais comme je le disais, nous savons que le Covid est aussi un accélérateur de notre marché de niche. Notre enjeu est donc de tenir en 2021 où l’activité ne va que très partiellement reprendre pour être prêt pour 2022, où l’on s’attend à une véritable reprise d’activité.

VA/ Vaovert a aussi intégré la charte éthique de la FNHPA, pouvez vous nous en dire plus ?

La Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air (FNHPA) s’intéresse à l’éthique de la commercialisation et du marketing. Elle a mis en place une charte de bonnes pratiques de la commercialisation de l’offre de l’hôtellerie de plein air sur internet. Quand j’ai su que j’allais développer CTouvert, j’ai travaillé avec elle pendant près d’un an et j’ai rejoint cette charte qui correspond à mes valeurs. On parle toujours des plateformes de réservations et de leurs travers mais il y a une vraie réflexion en cours sur l’éthique.

VA/ Comment cela se traduit-il concrètement ?

Je vais partir d’un exemple. Il est malheureusement classique que certaines plateformes de réservation revendent leurs offres de réservation à d’autres et donc, par exemple, qu’un camping se retrouve sur une plateforme ou une OTA dont il n’a même pas connaissance. Cela a évidemment des effets pervers, le fait de ne pas maitriser la provenance de sa clientèle, de ne pas connaitre l’identité d’une plateforme dont les valeurs ne correspondent pas forcément à votre éthique. Chez Vaovert, avant d’affilier nos offres, on s’engage à présenter les plateformes partenaires à l’ensemble de nos hébergeurs. Ils peuvent ainsi prendre connaissance des engagements de ces plateformes partenaires et voir ou non s’ils souhaitent être distribués par elles. Un autre point sensible est l’achat de mot clé sur google. Certaines plateformes achètent des mots clés sur google et notamment le nom de certains hébergeurs. Ainsi, lorsqu’un internaute clique dessus, il se retrouve sur un lien sponsorisé, une plateforme qui vend cet établissement en « haut de la liste » car elle a acheté son nom. Chez Vaovert, on s’interdit évidemment d’acheter les noms des établissements car c’est totalement contraire à notre éthique.

Le bonheur n'est pas toujours dans le pré mais sur Vaovert oui !
Auverg’Nature © Vaovert

VA / Le tourisme social, c’est important à vos yeux ?

Cela fait partie des valeurs et des aspects qui m’importent tout particulièrement. Aujourd’hui, dans notre barre de recherche, vous trouverez directement les établissements accessibles aux personnes handicapées. Nous mettons aussi en avant le label Tourism & Handicap. Quant au public précaire, nous avons une auberge de jeunesse, à Lyon, qui garde toujours un lit disponible pour celui qui en a besoin. Avant la crise, nous avions aussi quelques hébergements Etic Etapes (UNAT) malheureusement ils sont en difficulté pour l’heure et n’ont pas renouvelé leurs adhésions.

VA/ Pouvez-vous nous dire un mot des nouveaux établissements qui vous rejoignent.

En ce moment, les hébergeurs qui  nous rejoignent sont souvent des personnes engagées qui avaient cet ADN et attendaient un signe. Il y a également de nouveaux  porteurs de projets, ce qui montre que tous les canaux de financements ne sont pas coupés. Et puis, avec la mode du « durable », il y a quand même aussi quelques opportunistes qui se prétendent plus vert que Vert, mais notre indice permet de voir en clin d’œil à qui l’on a affaire.

VA – Quid de la demande ?

L’insolite continue à avoir la côte, d’autant que beaucoup de clients n’ont pas beaucoup dépensé en 2020 et sont prêts à dépenser un peu plus pour du moyen voire du haut de gamme. Les gites marchent très bien aussi, en ce qu’ils rassurent les familles ou groupes d’amis sur cette possibilité d’autonomie complète avec les contraintes liées à la crise sanitaire. Enfin, tout ce qui immersif, dépaysant rencontre également un franc succès. En revanche, les hôtels subissent la crise de plein fouet.

Caomping La Sorguette © Vaovert
Caomping La Sorguette © Vaovert

VA/ Un dernier commentaire, un projet en cours à nous dévoiler ?

On est en train de finaliser la traduction de notre site en anglais. Grâce à l’appel à projet d’Atout France que nous avons gagné en octobre dernier, l’ensemble est entièrement financé par ce biais. Cela va grandement nous aider car nous avons une forte de demande d’Europe du Nord. En outre, nouveau challenge, nous démarrons une road map d’investisseurs pour une nouvelle levée de fond en septembre prochain qui nous permettra de développer des activités éco-responsable à proximité des hébergements via une application « voyage ». Cette application, « Le compagnon », basée sur la géolocalisation, permettra de mailler puis de voir en un clic toutes les activités « chartées » grâce à un notre indice Vaovert. Il pourra s’agir d’activités sportives, culturelles, bien-être, etc.

logo VAOVERT
Ancien logo © Vaovert
Nouveau logo VAOVERT © vaovert 2020
Nouveau logo © Vaovert

Vaovert poursuit son développement malgré la crise ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

2 réponses à Vaovert poursuit son développement malgré la crise !

  1. Fourquet a commenté:

    Concept génial, Melanie est pleine de très bonnes idees
    Souhaitons que Vaovert se développe au mieux

  2. Berangere a commenté:

    On vous soutient à fond! Quelle fabuleux projet pour le futur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Osez le durable ! l'édito de La Feuille de Chou Après le site « Voyageons-autrement.com », le livre « Dix ans de tourisme durable », nous avons le plaisir de vous présenter le petit dernier de la famille, la Feuille...

VaoVert : des hébergements éco-responsables dans toute la France ! A peine huit mois d’existence sur la toile et déjà 157 hébergements écologiques recensés dans toute la France ! Vaovert a le vent en poupe et à...

Chapitre 1 : Le bilan ... On ne va pas s’étendre indéfiniment sur les aspects négatifs de la crise. Neuf fois sur dix, ce fut le point de vue retenu par les médias pour aborder le sujet...

6 idées pour la transition écologique d'un hôtel Vous cherchez des idées pour rendre votre hôtel plus écologique ? Nous partageons avec vous quelques conseils couvrant 5 domaines : les déchets, l'énergie, l'alimentation,...

La Feuille de Chou, un média efficace ! 6875 Ambassadeurs ont permis la diffusion du dernier N° de la Feuille de Chou. Journal papier au format original il permet la mise en lumière des INITIATIVES & des ACTEURS...

Quand l’hospitalité se fait solidarité... la famille Rouaud qui tient le Gite des Algues, à Séné, et celui des Bulles, dans le centre de Vannes, a décidé de mettre ses hébergements à la disposition du personnel...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda