#TourismeDurable
Demande d'envoi de la feuille de chou et inscription Newsletters

2e Pyrénées Business Summit : Des témoignages inspirants !

| Publié le 18 mai 2022 • Mis à jour le 18 mai 2022 à 9h56
Thèmatique :  Acteur associatif   Initiative régionale   Institutionnel   Territoire   Tourisme de masse 
         

Le 26 avril dernier, le 2e Pyrénées Business Summit s’est tenu à Bourg-Madame, au cœur des Pyrénées catalanes, avec pour objectif de créer des synergies entre les secteurs de la santé, du sport et de l’alimentation, véritables points forts d’un espace de montagne à la fois propice aux soins et traitements spécialisés mais aussi aux activités sportives et au bien-manger. Organisée dans le cadre du projet transfrontalier CCI PIRINEUS MED II financé par le programme INTERREG POCTEFA (FEDER) et soutenu par les CCI des Pyrénées-Orientales et d’ Occitanie, cette rencontre transfrontalière s’est ouverte par plusieurs témoignages inspirants et notamment l’allocution d’ouverture de Cécile Hernandez, médaillée d’or en snowboard aux derniers Jeux paralympiques de Pékin et ambassadrice de la journée, avec un destin qui relie avec force ces thématiques croisées !

Sommet
2e Business Pyrénées Summit © PPC

Cécile Hernandez : « Je suis des Angles et attachée à mon territoire pyrénéen » !

Véritable ambassadrice des Pyrénées catalanes où elle s’entraine depuis toujours et dont elle se revendique avec force, Cécile Hernandez est aussi une sportive de haut niveau animée par des convictions fortes et un courage hors du commun. Son témoignage, vibrant de force et de détermination, a ainsi résonné avec une puissance particulière lors de la matinée du 26 avril dernier puisque cette native des Angles s’est réveillée un matin paralysée des jambes avant qu’on ne lui diagnostique quelques jours plus tard une sclérose en plaque. « Avant mon handicap, j’étais déjà une sportive de haut niveau. Quand on a diagnostiqué ma sclérose en plaque, on m’a assuré que je ne marcherais plus jamais. Un temps, j’ai réorienté ma vie, fait le deuil du sport. Puis, quelques années ont passé, et j’ai décidé de me battre. Aujourd’hui, ma sclérose en plaque est aussi ce qui fait ma force, ma singularité, mon identité humaine, la championne que je suis devenue !» Médaillée d’argent en 2014 aux Jeux de Sotchi, Cécile remporte l’or à Pékin l’hiver dernier, véritable pied de nez à la maladie et aux prévisions défaitistes, bel hommage aussi à un territoire qui l’a toujours soutenu. « Je suis la seule pyrénéenne de l’équipe de France. J’ai voulu m’entrainer dans les Pyrénées, car j’avais tout, le suivi santé, mental, ma famille, le soutien absolu de ma station. Je suis fière d’avoir préparé mes jeux aux Angles ! » Mais Cécile Hernandez est bien plus qu’une sportive exceptionnelle, son parcours, sa détermination, elle le met aussi aux profits de nombreuses causes. Ambassadrice alimentation du territoire (Produits Sud de France), elle est végétarienne depuis toujours et milite pour les circuits courts et les produits locaux au sein des cantines du territoire. Elle fait également partie de Fair Play for Planet, le premier label de développement durable dans le sport qu’elle a rejoint au côté de Julien Pierre. Elle se bat au côté de sa station pour permettre aux personnes handicapées de pratiquer sport d’hiver et sport d’été, multiplie les défis sportifs. Enfin, pour montrer son attachement au massif Pyrénéen, elle a créé sa propre ligne de vêtement, Pyrénées Power, sérigraphiée à Perpignan. « Tous les matins, je me lève sans savoir si je vais pouvoir marcher. C’est la roulette pyrénéenne. Cette épée de Damoclès, c’est ma force, mon moteur, alors je fais en sorte de développer plein de projets pour que tout un chacun comprenne à quel point la santé n’est pas un droit mais un privilège, combien il est important de faire du sport, de bouger, bien manger. »

Joseph Maria Piqué : La prévention santé par le sport !

Ancien directeur de l’hôpital clinique de Barcelone, Joseph Maria Piqué est intervenu en tant que directeur de Général Sanitat Andorra, poste clé visant à organiser la santé publique de l’Andorre. Son témoignage, très précis, étayé de nombreuses données, a démontré l’intérêt pour l’Andorre de changer son modèle économique de santé en le basant sur la prévention par le sport afin d’en faire une destination Santé et Sport. « Le système sanitaire impacte à hauteur de 25% l’espérance de vie d’une personne. Aujourd’hui, on va voir le médecin comme irait voir le garagiste, pour réparer et non pour prévenir. Or on sait que l’éducation, le cadre de vie, l’alimentation, le sport sont aussi des vecteurs clés de santé. Comprendre, personnaliser, anticiper sont donc des étapes nécessaires pour faire en sorte de prévoir afin de mieux prévenir. » Cancers, obésité (40% de la population est en surpoids), infarctus, ces maux du siècle sont une véritable bombe à retardement pour demain que l’on doit pouvoir les anticiper d’après le docteur Piqué, qui alerte sur l’urgence d’agir. « Il va falloir faire des prédictions personnalisées pour chaque patient en les interrogeant et en cumulant les données les plus précises jusqu’au contenu de l’ADN de chacun. Les nouvelles recherches montrent que l’on peut anticiper certains maux en personnalisant nos données. » L’alimentation, le sommeil, le niveau de stress jusqu’au génome seront donc consignés sur une plateforme pour faire en sorte que tout un chacun est une sorte de carte de d’identité de son capital santé. Le sport entre alors en ligne de mire,  avec l’idée de mettre en mettre en place un ambitieux programme basé sur l’exercice physique adapté à tout un chacun. « Notre projet consiste à mettre l’exercice et le sport au centre de nos vies, que ce soit auprès des publics les plus avancés en âge mais aussi auprès de toute la population, sans oublier le sport de haut niveau. » Pour se faire, les informations « santé » sur la situation des personnes âgées ont été numérisées avec des prédictions cognitives sur leur degré de fragilité dans l’avenir (étude de la marche, test salive, etc.). Puis, peu à peu, en mutualisant ces efforts, une médecine du sport a été créé en tenant compte de la biomécanique des personnes, de leur alimentation, etc.  « Nous numérisons toutes ces informations pour analyser via l’intelligence artificielle comment le sport et l’alimentation peuvent intervenir de façon personnalisée sur chacun d’entre nous. » Une politique de santé par le sport qui s’avère aussi un biais intéressant pour faire baisser le cout de la santé par le sport quand on sait ce que cela peut représenter avec des populations vieillissantes… A voir si les Pyrénées catalanes, bordée par l’Andorre à l’ouest et au nord (côté Espagne) seront s’inspirer de ce témoignage !

Paysage du plateau cerdan © PPC

Antoine Le Bellec : Le Centre National d’Entraînement en Altitude au cœur de l’écosystème économique du territoire !

Directeur du Centre National d’Entraînement en Altitude (CNEA) de Font-Romeu, Antoine Le Bellec a également fait le lien, via son témoignage, entre un centre sportif dont l’expertise est d’accompagner les sportifs de haut niveau dans leur projet de performance, avec une spécificité qu’est l’altitude puisque, cette dernière est utilisée pour préparer les compétitions, que soit en montagne ou en plaine. Le Centre a d’ailleurs été créé en ce sens, dès 1967, pour préparer les Jeux Olympiques de Mexico. « Depuis cinquante ans, le CNEA est un site multi-acteur, à la fois cité sportive et établissement scolaire (CREPS) avec deux axes bien précis : accompagner les sportifs de haut niveau présents à l’année en pole sportif mais aussi accueillir des stages et des délégations sportives. Près de 35 nations et 35 sports différents viennent ici chaque année pour tirer bénéfice de l’altitude ! » Toutefois, au-delà d’être un centre qui reçoit plus de 3 000 sportifs à l’année, le CNEA est aussi un véritable pivot de l’écosystème territorial à la fois poumon économique et prescripteur touristique, employant 45 salariés et faisant rayonner d’autres installations sportives du territoire telles que les stations de ski, les pistes VTT, les chemins de trail et randonnée. « Nous travaillons avec les deux communautés de communes pour partager cette réalité. Nos sportifs viennent aussi pour le territoire, pour le parc naturel. Nous accueillons des cyclistes qui utilisent les pistes VTT, des trailers qui vont sur les sentiers, mais aussi aux Bains de Dorres ou de Llo, au lac des Bouillouses, etc. » Avec plus de 300 médailles olympiques ou mondiales préparées sur place, le CNEA contribue également à valoriser tous les atouts du plateau cerdan, au point d’être devenu un centre de référence pour les Jeux Olympiques 2024 à venir, une formidable opportunité doublée d’un investissement conséquent de 100 millions d’euros qui va bénéficier à l’ensemble des infrastructures locales (accueil CREPS, résidence étudiante, piste d’athlétisme, internat scolaire, etc.) avec notamment la création d’un Centre de préparation à la haute performance et près de 250 emplois directs créés pendant la phase de travaux. « Le sport de haut niveau permet à la fois d’irriguer tout l’écosystème économique d’un territoire ; de renforcer le sentiment de fierté et d’appartenance à travers des valeurs (sport, santé, environnement, performance, altitude…) ; de fédérer les actions de promotions en proposant une offre collective tout en augmentant la visibilité d’un territoire. » Enfin, il est important de noter l’enjeu d’attractivité que représente un tel paquebot pour les jeunes générations, qui vont pouvoir se projeter professionnellement sur le territoire, et permettre ainsi d’augmenter le vivier de jeunes talents du plateau cerdan plutôt que filer dans les grandes villes du quart sud-ouest.

Le fameux Trinxat de Xavier Espuna © PPC

Xavier Espuña : Manger la Cerdagne avec Artisanies Carlit !

Directeur d’Artisanies Carlit, entreprise de charcuterie et de produits catalans basée à Puigcerdá, Xavier Espuña a conclu ce premier volet d’interventions par un témoignage sur le positionnement d’Artisanies Carlit, démontrant combien l’alimentation peut également s’avérer une opportunité pour vendre le territoire. De fait, outre ses charcuteries réputées (paté de foie, magret de canard, saucisson, poitrine de porc, etc.) distribuée sur tout le territoire, Xavier s’est fait connaitre en 2007 par son Trinxat, spécialité catalane à base de pommes de terre, choux et poitrine de porc vendue sous forme de barquettes (une à deux portions) faciles à réchauffer. « Cette spécialité locale sans conservateur permet de proposer une alternative à de grands groupes comme Carrefour ou Nestlé en montrant qu’un territoire a aussi des choses à proposer, des plats typiques. Avec le Trinxat, je transporte la Cerdagne sur l’assiette et donc, lorsque je vends le Trinxat, je vends la Cerdagne, le territoire ! » Pour s’approvisionner,  Artisanies Carlit travaille en circuits courts. Plus de 80% des fournisseurs sont à moins de 100 km. L’idée reste donc de miser sur les produits cerdans. Et cela marche ! L’entreprise a réalisé 3,3 millions de chiffre d’affaires l’an dernier et vise les 5 millions à l’horizon 2025. « Nous souhaitons nous ériger en référents locaux sur le plan gastronomique et pour cela, nous n’arrêtons pas d’innover. Nous avons lancer une gamme slow Food, des produits végans. Nous cherchons à nous ouvrir à de nouveaux marchés. Dans le passé, la Cerdagne, payait ses impôts avec ses viandes, nous sommes une terre d’élevage et il faut nous appuyer sur ces points forts. » Membre du cluster transfrontalier SolSoleil qui vise à générer de l’activité économique autour de la santé et du bien-être en lien avec l’alimentation, le sport, le développement durable et le tourisme ; Xavier est aussi très actif sur son territoire, avec différentes conventions avec les instituts et formations locales, une collaboration avec la fondation Adis (Fundació Adis) en lien avec les personnes handicapées (employées sur l’étiquetage), divers partenariats pour éviter le gaspillage alimentaire car le Trinxat ne se conserve pas plus de six jours. Enfin, une fois par an, en février, il organise en lien avec les restaurateurs de Puigcerda une fête du Trinxat, façon de faire rayonner le territoire via un plat local devenu ambassadeur de toute la Cerdagne. « Nous offrons à la ville 1 000 Trinxat. Ainsi, à travers l’alimentation, on comprend mieux et surtout on connait mieux notre territoire. Aujourd’hui, en Catalogne, tout le monde nous connait. En France, on est surtout distribué sur les Pyrénées Orientales, de Puigcerdá à Perpignan. Notre objectif est d’agrandir ce périmètre pour amener toujours plus de Cerdagne dans l’assiette !»

Fromages de Cerdagne © PPC

2e Pyrénées Business Summit : Des témoignages inspirants ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Des entreprises innovantes et inspirantes au Pyrénées Business Summit Parmi les acteurs du tourisme, les entrepreneurs et producteurs locaux présents à ces deux journées consacrées à la Montagne Innovante et soutenus...

Une belle dernière journée d’école à Bolquère C’est en beauté que la ville de Bolquère dans les Pyrénées Orientales a terminé son année scolaire. Les enfants des écoles étaient conviés à des activités invitant...

L’Arbre à Voyages, 13e entreprise labellisée Agir pour un Tourisme Responsable (ATR) Depuis sa création en 2014, L’Arbre à Voyages s’appuie sur l’expérience de longue date de son fondateur, Christian SOUBRA....

Le Cluster Soleil des Pyrénées - on continue ! Depuis 2014, nous suivons la création du cluster « Soleil des Pyrénées », qui a pour objectif de créer des synergies entre différents acteurs et d' impulser une logique...

Pyrénées Business Summit, une journée transfrontalière pour innover Le 7 juillet 2021 se tenait à Bolquère le Pyrénées Business Summit autour d’un concept devenu réalité, celui de la Montagne Innovante. A travers...

La valeur ajoutée du Cluster « Soleil des Pyrénées » Le 6 juillet 2015, dans les locaux de Thémis Solaire Innovation, un nouveau cap a été franchi par le Cluster « Soleil des Pyrénées » avec la mise en place...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda