#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Retour sur le FITS Maroc 2012 – Volet 3 –

| 2 novembre 2012 • Mis à jour le 08.11.2012 à 11h58
         

Suite de notre « road récit » sur les traces du FITS Maroc 2012. Après Agadir, Taroudant et le pays de l’argan, nous arrivons enfin à la Maison de Développement de Taliouine pour une matinée d’échanges via un atelier animé par l’association Migrations & Développement.

FITS Maroc 2012

Atelier de Taliouine animé par Migrations & Développement @G.Clastres

L’atelier-débat de Taliouine

10h30 et des poussières d’argan, nous ne sommes finalement pas si en retard puisqu’au Maroc, le temps semble extensible… La Maison de développement se dresse. Accueil chaleureux avec force dattes et verre de lait. A l’intérieur, les présentations ont commencé. Celle de Taliouine et sa région est en cours (volet à suivre). Elle s’achève pour laisser la place à l’incroyable aventure des migrants de Migrations & Développement, nos accueillants du jour. D’autres récits suivent, dont celui de l’Association des Jeunes de Zammour par Hammami Zayed, universitaire et acteur de terrain tunisien passionné, puis la présentation du libanais Gilbert Moukheiber quant à un ambitieux projet de tourisme alternatif au Liban.

La parole est ensuite donnée à la salle. Les interventions s’enchaînent. Guillaume Cromer (ID-Tourism) insiste sur l’importance des réseaux et de la commercialisation. Natalia, venue d’Argentine et membre du réseau AREMDT, s’interroge sur le rôle de la femme dans les projets de tourisme solidaire. Un jeune de Taliouine interpelle la salle sur la participation des jeunes de la région au développement local. Des questions fusent. Comment les élus se positionnent-ils réellement pour s’approprier le territoire ? Comment insérer ces formes de tourisme dans la politique et les stratégies de développement ? Comment développer concrètement le tourisme sur des territoires fragiles ? Petits groupes ? Chambres et maisons d’hôtes ?

La voix de la société civile

FITS Maroc 2012

Mahjoub Bajja – Guide montagne de Maroc Inédit @G.C

Guide de montagne dans la région pour Maroc Inédit, une association locale de tourisme équitable et solidaire, Mahjoub Bajja fait à son tour une intervention remarquée. A raison, il s’interroge sur la thématique du migrant dans le tourisme responsable, ce dernier étant trop souvent perçu comme un porte-monnaie. Puis, il souligne combien le problème de la désertification et de l’agroéconomie est crucial pour la région « : « Valoriser les produits du terroir ne pourra pas se faire sans valoriser l’agriculture. Or, nos agriculteurs utilisent bien trop de produits chimiques ».  Enfin, il interpelle à son tour la salle sur le tourisme solidaire. Quel cadre légal ? Quel suivi après le FITS ? Quels réseaux ?

Membre actif du RMES, Noureddine s’enflamme : « La solution à tous nos problèmes, c’est le territoire, il faut que nos élus bataillent, que l’on obtienne les agréments locaux. Il nous faut des moyens, aider les migrants à investir de façon responsable. Il y a des endroits au Maroc où je ne peux plus retournerLes agences de voyage ne sont pas des ennemis. Nous avons juste besoin de transparence (…).» Il poursuit très justement : « Le développement du tourisme solidaire passe aussi par le tourisme intérieur. C’est le socle sur lequel nous pourrons construire notre objectif de tourisme solidaire. Au Maroc, beaucoup de gens ne connaissent pas leur propre pays. Nous devons toucher ces personnes ».

FITS Maroc 2012

Ahmed Jiyid et le maire de Taliouine @G.Clastres

Un Jordanien, une Algérienne puis un Palestinien d’Hébron prennent tour à tour la parole, tous passionnés, tous impliqués, tous acteurs. Puis, c’est alors au tour d’Ahmed Jiyid, responsable associatif mauritanien, de monter à la tribune. Etranglé par l’émotion, il peine à trouver ses mots et salue cette réunion qui a mobilité la société civile mais aussi les élus : « Je n’ai jamais assisté à une réunion pareille. J’ai essayé de créer une Maison de Développement à Atar il y a cinq ans. Chez moi, le maire n’est jamais venu assister à une réunion. Nous aussi on voudrait apprendre de vos expériences. » Jean-Marie Collombon résume alors d’une phrase la passion qui a animés ces débats : « J’ai assisté à bien des débats, mais c’est la première fois que mes amis marocains oublient la pause café et même le déjeuner ». Il est alors 15h30, personne (enfin presque…) ne semble avoir réalisé qu’il est si tard. Car le FITS est aussi là pour donner de la voix à ces acteurs de l’ombre, pour interroger, questionner, esquisser des idées, des chemins, des réseaux, pour faire ressortir, aussi des recommandations…

Les participants FITS Maroc

Les participants de l’Atelier de Taliouine @G.Clastres

Les recommandations de Taliouine

Quelles sont finalement les recommandations de Talouine ? Voici ci-dessous les points principaux mis en exergue à la fin de cette matinée si particulière :

– Mettre en place une plateforme pour le tourisme solidaire à promouvoir auprès des autorités marocaines.                                                              – Développer les réseaux d’acteurs du tourisme solidaire à plus grande échelle.                                                                                                     – Développer la commercialisation du tourisme solidaire                                                                                                   – Mettre l’accent sur le patrimoine et la formation des guides pays                                                                                                        – Réfléchir au rôle des migrants et à la façon dont il structure le tourisme solidaire                                                                                                     – Prendre en compte la jeunesse, les acteurs de demain

Je me permettrai d’ajouter quelques recommandations glanées en privé et qui n’ont pas eu l’occasion de s’exprimer publiquement : insérer un volet tourisme responsable à la coopération décentralisée, penser pour et par le territoire (gestion des déchets, pollution, etc.), affiner la gouvernance, mobiliser les médias pour faire connaitre l’offre des territoires….

 


Retour sur le FITS Maroc 2012 – Volet 3 – | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Focus sur Migrations & Développement Pilier et co-organisateur du FITS, Migrations & Développement est une association franco-marocaine créée en 1986 regroupant des collectifs de migrants du sud de la France....

Jean Chapoutot appelle au développement national du tourisme tunisien Jean Chapoutot en vidéo appelle au développement du tourisme national en Tunisie...

FITS Tunisie 2017 : un pas de plus vers la solidarité…   le Forum International Tourisme Solidaire et développement durable (FITS) n’en poursuit pas moins son chemin entre découvertes, partages et engagements...

Cap sur le Forum International du Tourisme Solidaire (FITS) ! Organisé à l’initiative de la société civile et avec l’appui des autorités marocaines, le FITS Maroc 2012 a pour thème : « Rôle du tourisme dans le développement...

2 - L'ATES, la CITR et ARCHIMEDE : des structures complémentaires ? Julien Buot nous répond : L'ATES, la CITR et ARCHIMEDE : des structures complémentaires aux statuts différents (réseau, entreprises, association)....

Le programme Take The M.E.D: promotion du tourisme VERTueux en méditerranée et NTIC Des projets innovants et ambitieux fleurissent presque tous les jours, mais très peu d'entre eux ont la capacité de fédérer des...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Forum International du Tourisme Solidaire - FITS 2012

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda