#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

ItinERA : Itinéraires écotouristiques en réseau pour augmenter la compétitivité des entreprises

| 5 juillet 2019 • Mis à jour le 05.07.2019 à 6h21
Thèmatique :  Acteur privé   Initiative régionale   Territoire   Tourisme de masse 
         

Créer des itinéraires écotouristiques transfrontaliers pour le public croisiériste, tel est l’un des axes de travail du projet ItinERA. Dans le Var, ce projet européen financé par le programme Interreg Marittimo et chapeauté par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var a mis au point des excursions innovantes et axées sur le tourisme durable pour offrir aux croisiéristes en escale des expériences différentes. Découverte de ces balades axées sur le patrimoine naturel, la gastronomie et la culture.

©CCIV

Itinéraire ou excursion, quelle est la différence ?

“Il est important pour commencer de faire la différence entre le mot “itinéraire” et le mot “excursion”, explique Elena Tonon, consultante sur les projets européens pour la CCI du Var, le premier concerne le trajet du bateau de croisière entre les différents ports d’escale, le second les activités ludiques et visites que font les croisiéristes quand le bateau fait escale”. Tandis que les itinéraires – qu’ils aient comme thèmes le patrimoine naturel ou la gastronomie – concernent toute la zone maritime d’Interreg-Marittimo (Toulon, Gênes, Livourne, Cagliari et Bastia), le contenu des excursions pendant les escales est établi au niveau local par chaque partenaire.

© CCIV

Des excursions respectueuses de l’environnement

“Il y a 3 ou 4 ans, la Chambre de Commerce de Cagliari, chef de file du projet, nous a sollicités pour travailler avec eux. En effet, à la CCI du Var, nous avons le Var Provence Cruise Club piloté par Anne-Marie Blum dont le but est de promouvoir la destination Var auprès des professionnels de la croisière, nos compétences pouvaient donc apporter au projet une énorme valeur ajoutée et une fine connaissance de l’écosystème croisière”, poursuit Elena. Depuis le début du projet en février 2017, la CCI du Var a développé plusieurs excursions ajoutant même une dimension culturelle aux thèmes du patrimoine naturel et de la gastronomie. “On propose par exemple une excursion sur l’île de Porquerolles à la découverte de la Fondation Carmignac, une excursion pendant laquelle on peut aussi suivre un cours de yoga sur la plage et parcourir l’île en vélo électrique”. Elle évoque aussi Saint-Tropez, “où au lieu de visiter les spots touristiques traditionnels, on emmène les croisiéristes à la découverte des jardins potagers bios de la Ferme Piboule dans le golfe de Cogolin”.

© CCIV

Promouvoir l’intérieur des terres

Un des objectifs du projet consiste aussi à entraîner les croisiéristes vers des destinations moins touristiques à l’intérieur des terres. “Nous avons choisi de privilégier le Haut Var et les bords de l’Argens par exemple et d’offrir aux touristes un choix géographique rayonnant sur tout le département“, précise Elena.

© CCIV

Mettre en valeur des entreprises impliquées dans le tourisme durable

Les excursions reposent principalement sur des petites et moyennes entreprises dans le secteur de l’hôtellerie, de la restauration, des loisirs et qui ont un point en commun : le tourisme expérientiel et le respect de l’environnement. Laisser un souvenir indélébile dans les esprits des touristes, telle est l’ambition de ces excursions. Pour les choisir, la CCI s’est entourée d’un consultant extérieur, José-Pierre Cholvy, qui a recensé les prestataires de services touristiques dans le Var ; elle s’est appuyée sur l’expertise des offices de tourisme qui connaissent parfaitement leur territoire.

© CCIV

“Nous avons voulu être larges dans notre sélection, bien sûr les entreprises sont toutes impliquées dans une démarche durable mais nous n’exigeons pas l’obtention d’un label en critère d’entrée, démarche souvent coûteuse pour l’entreprise”, dévoile Elena avant d’ajouter qu’un volet formation a également été mis en place sous la forme d’un programme e-learning accessible aussi aux entreprises non sélectionnées par le projet. “L’idée, c’est vraiment d’aider les entreprises à monter en gamme, à se professionnaliser et à améliorer la qualité de leurs services. Ce programme apporte aussi des conseils pratiques aux entreprises, par exemple, sensibiliser ces dernières à l’importance de rester ouverts les jours d’escales pour accueillir les croisiéristes même un jour férié ou les inviter à faire un geste commercial car c’est une clientèle qui apprécie de repartir avec des souvenirs propres à la destination, des croisiéristes que l’on veut fidéliser. Le croisiériste est un futur touriste : nos enquêtes démontrent que 63% d’entre eux ont l’intention de revenir séjourner dans les 3 prochaines année”, ajoute Elena.

© CCIV

Le public visé est une clientèle de niche : des petits paquebots d’environ 450 passagers qui connaissent pour la plupart déjà le port d’escale et aspirent à découvrir des excursions hors des sentiers battus. Alors que la durée de financement du projet arrive à son terme, le Var Provence Cruise Club va concentrer ses efforts à désormais promouvoir ces belles excursions ItinERA aux armateurs qui incluent le Var dans leurs itinéraires.

© CCIV


ItinERA : Itinéraires écotouristiques en réseau pour augmenter la compétitivité des entreprises | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookGoogleTwitter

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Accueil paysan Languedoc-Roussillon > Pyrénées-Orientales Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail...

Accueil paysan Bourgogne > Yonne Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Yonne Bourgogne...

Randonner dans le parc national du Mercantour Juché entre montagne et mer, aux portes de l’Italie et de la Méditerranée, le parc national du Mercantour jouit d’un patrimoine naturel exceptionnel fort de ses influences...

Accueil paysan Nord-Pas-de-Calais > Pas-de-Calais Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne...

Accueil paysan Ile-de-France > Paris Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Paris Ile-de-France...

Accueil paysan Franche-Comté > Doubs Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Doubs Franche-Comté...

La feuille de chou du tourisme durable
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda