#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Toubkal : l’heure est au nettoyage [Video]

| Publié le 31 octobre 2012 • Mis à jour le 31 octobre 2012 à 18h26
         

Début octobre, Allibert trekking nous a lancé une invitation pour partir à la découverte du Parc National du Toubkal au Maroc. L’objectif de ce séjour n’était pas de gravir le sommet, mais plutôt de mettre à jour la face la moins glorieuse du massif. Le camp de base du Toubkal, à 3200m d’altitude, est aujourd’hui pollué par plusieurs centaines de kilos de plastique, de boites de conserve et de verre. Nous avons pu faire ce triste constat en participant à une opération de nettoyage en compagnie des équipes locales d’Aventure Berbère, l’agence réceptive d’Allibert Trekking.

Allibert Nettoyage Toubkal
L’ascension du Toubkal (4 167 m), le plus haut sommet d’Afrique du Nord, se fait en règle générale au départ du camp de base à 3200m d’altitude, où l’on trouve 2 refuges et plusieurs lieux de bivouac. Pour s’y rendre, une phase d’approche d’une journée de marche est nécessaire depuis le village d’Imlil situé plus bas dans la vallée à 1700m.

Thé à la menthe ToubkalA cette altitude, la météo change rapidement et il est donc indispensable de partir bien équipé mais aussi chargé de ravitaillements. Une aubaine pour l’économie locale puisque les activités de guides, de muletiers ou de cuisiniers profitent quasiment toute l’année à de nombreux villageois.

Avec une fréquentation d’environ 8000 personnes par an, le Toubkal et son camp de base voient chaque année défiler bon nombre de randonneurs qui, trop souvent, laissent des traces de leur passage. Lorsqu’on découvre le site, le premier constat est accablant : plastique et conserves jonchent le sol. Et que dire du cours d’eau qui prend sa source quelques centaines de mètres plus haut… À cette altitude, découvrir une rivière souillée de détritus est d’autant plus navrant que le Maroc est un pays où l’eau est un bien rare donc précieux.

Quelles solutions pour le Toubkal ?

Allibert Trekking et Aventure Berbère organisent chaque année une opération de nettoyage. Depuis 2005, quatre ont été organisées dans le Parc National du Toubkal ainsi que quatre autres dans le désert.

Bien sûr, ces opérations de nettoyage ne représentent pas une solution à long terme mais malheureusement aucune des actions mises en place pour protéger le site ne fonctionne. Le classement de la zone en Parc National ou la mise en place de signalétique pour sensibiliser à la protection de l’environnement n’ont que très peu d’impact. Il est vrai qu’au Maroc, le problème de la gestion des déchets est national.

Hassan Bashki, responsable des activités terrain pour Aventure Berbère, défend l’idée d’un accès payant pour le Toubkal. En effet, l’entrée dans le Parc National se faisant, dans la majeure partie des cas, au village d’Imlil : un centre d’accueil et de sensibilisation à la protection du site pourrait ainsi être créé.

Afin de nettoyer le site en profondeur, une équipe d’un minimum de soixante personnes mobilisée sur plusieurs jours serait nécessaire pour rendre à cet espace naturel la qualité de vie qu’il mérite.

Hassan lance donc un appel à tous les tours opérateurs, agences de voyages et associations qui vendent la destination Toubkal à participer à un prochain nettoyage. Nous nous faisons donc le relais de cet appel qui, on l’espère, sera entendu par tous les acteurs du voyage, notamment ceux qui s’engagent dans une démarche de tourisme responsable.

Le Toubkal mérite notre soutien. A bon entendeur.


Toubkal : l’heure est au nettoyage [Video] | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Sebastien Repeto
Fondateur de l'Agence Social Media My Destination, Sébastien est avant tout un passionné de voyage.
FacebookTwitter

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

2 - L'ATES, la CITR et ARCHIMEDE : des structures complémentaires ? Julien Buot nous répond : L'ATES, la CITR et ARCHIMEDE : des structures complémentaires aux statuts différents (réseau, entreprises, association)....

IOM Voyages, séjours dans l'Oriental marocain et tourisme responsable I.O.M VOYAGES entre désert et Méditerranée : le spécialiste de vos séjours dans l'Oriental marocain...

Et le patrimoine rural ? La valorisation du patrimoine rural est en parti la résultante du développement des activités touristiques...

Retour sur le FITS Maroc 2012 - Volet 3 - Suite de notre « road récit » sur les traces du FITS Maroc 2012. Après Agadir, Taroudant et le pays de l’argan, nous arrivons enfin à la Maison de Développement de Taliouine...

L’environnement au cœur de l’action du Tourisme équitable et solidaire Le tourisme est par nature un secteur transversal qui permet de tirer des fils pour nous relier à l’histoire et aux cultures du monde mais...

Betterfly ou l’envol du papillon…. L’année 2018 reste une année à part pour Betterfly, avec une levée de fonds de 400 000 € qui vient confirmer la bonne santé de l’entreprise nantaise. Pour sa prochaine étape,...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
La Feuille de Chou, l'aventure continue
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda