#TourismeDurable
Demande d'envoi de la feuille de chou et inscription Newsletters

Ozé, le podcast qui ose rêver à une société durable et post-croissante

| Publié le 9 juin 2022 • Mis à jour le 9 juin 2022 à 10h56
Thèmatique :  Conseils   Portrait 
         

Les podcasts et formats audios ont le vent en poupe depuis quelques temps et c’est un merveilleux moyen de s’informer et de se sensibiliser aux enjeux de la transition. J’ai découvert un super podcast qui rythme mes matinées : OZÉ, créé par Jean-Philippe Decka qui m’a accordé de son temps pour me parler de ce média et refaire le monde autour d’une visio.

Ozé le podcast qui ose

Le parcours atypique d’un citoyen curieux et engagé

Après son diplôme d’HEC Paris en poche, Jean-Philippe se tourne rapidement vers l’entreprenariat en 2010 en travaillant dans le secteur de la pub et des jeux vidéo, principalement dans des start-ups à l’étranger. Les allers-retours entre les Etats-Unis et la Japon l’épuisent, même si en 2017 on parle encore très peu de l’impact environnemental du trafic aérien. Il s’installe au Vietnam où il prend conscience des effets pervers post-colonialistes et où il s’intéresse particulièrement à l’alimentation écologique, à la permaculture, au changement climatique, etc.

Jean-Philippe avec le sourire, même pas éco-anxieux

Il fonde dans la foulée, le podcast Pocket Green qui valorise des initiatives alternatives et vertueuses au Vietnam. Effet boule de neige pour Jean-Philippe qui passe de curieux à engagé : partenariat avec des écoles pour de l’éducation à l’environnement, animation de la fresque du climat, … Il se forme sur les problèmes systémiques qui accélèrent l’effondrement et creuse les enjeux et conséquences de notre société de consommation décalée sur notre planète.

Et bim, la COVID19. Il vit toujours au Vietnam avec sa compagne et (malheureusement) comme beaucoup de trentenaires, la quête de sens dans nos métiers est devenue essentielle. Ils rentrent en France pour se lancer un nouveau défi : le podcast Ozé.

En complément il fait le choix de lever le pied sur le rythme au travail. Il donne aujourd’hui des cours dans différentes écoles (chapeau de parler décroissance en école de commerce…) et il accompagne le grand public vers la sobriété dans l’école du fait-maison comme associé. Son mantras pour garder la motivation ? Trouver l’équilibre pro et perso et être droit dans ses baskets en faisant sa part dans son engagement militant : politique, travail, bénévolat, mode de consommation, épargne, …

Des professionnels engagés pour un monde durable

Ce nouveau podcast visait initialement à interviewer d’anciens diplômés de grandes écoles qui ont fait le choix de s’orienter vers des professions fortes de convictions et de valeurs. L’idée est de sensibiliser les citoyens à repenser notre modèle socio-économique en accord avec les limites planétaires et la justice sociale.

Comment sont choisies les personnalités interviewées ? Soit par intérêt de leur travail entrepreneurial ou scientifique, soit sur les conseils d’auditeurs (à réécouter les portraits de Thomas Wagner de Bon Pote ou Nicolas Sabatier de Time for the Planet). Les invités les plus marquants pour Jean-Philippe restent ceux qui n’ont pas peur du politiquement correcte.

  • La saison 1 retrace une cinquantaine de parcours de vie, des longues études à la prise de conscience et l’engagement de nouveaux entrepreneurs, acteurs du changement.
  • La saison 2 nous invite à oser s’engager grâce à des portraits de personnes inspirantes et expertes de sujet à enjeux forts pour nous parler d’initiatives locales ou de mouvement global (clin d’œil au « glocal » pour penser global et agir local 😉).
  • La saison 3 nous fait prendre du recul sur le changement de modèle possible plus durable et juste en présentant des parcours inspirants.
  • Gros coup de cœur pour la saison 4 avec des invités reconnus dans leur domaine, notamment des chercheurs et experts comme Alexandre Monnin qui nous présente le concept de redirection écologique, Jérôme Cuny sur le renoncement, Geneviève Férone Creuzet sur l’entreprise post-croissante, Delphine Gibassier sur la comptabilité extra-financière et beaucoup d’autres. 
Jolie brochette d’invités pour la saison 4 du podcast

En plus d’avoir des invités particulièrement brillants, Jean-Philippe a créé un partenariat avec Imago TV et organise des conférences à plusieurs voix afin de vulgariser au maximum les thèmes abordés durant les podcasts.

Ce média reste un travail bénévole, sans pub (drôle pour un ancien publicitaire) ce qui lui permet de ne pas dépendre de ce revenu et d’autogérer la production d’interviews.

Ozé – saison 5, pour rendre audible l’urgence d’agir !

Petit aperçu pour la prochaine saison qui sortira dès septembre prochain. Les sujets qui seront abordés visent à élargir le champ des possibles, à déconstruire les modèles néolibéraux et à vulgariser les enjeux de notre héritage capitaliste. Des thèmes comme la dette, la propriété, la lenteur du changement ou encore l’importance (ou pas) du salaire pour ces profils d’entrepreneurs du changement qui reste un sujet tabou.

La prochaine saison nous amènera donc vers un cadre idéologique pour casser les croyances de la croissance sans fin et pointer la responsabilité de certaines élites (notamment intellectuels) à agir.

Côté tourisme, Ozé a déjà accueilli Ben d’Expédition Zéro et plus récemment Amélie de 2 jours pour vivre. Si vous avez des noms à suggérer à Jean-Philippe (et moi-même pour mes prochaines chroniques), n’hésitez pas.

Enfin et méga teaser, Jean-Philippe sortira prochainement un ouvrage retraçant son parcours et les leçons tirées des interviews du podcast pour comprendre et passer à l’action en faveur d’une société plus sobre et résiliente.

Aller plus loin


Ozé, le podcast qui ose rêver à une société durable et post-croissante | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Caroline Le Roy
Bretonne et fière de l'être, j'ai toujours été sensible aux enjeux du développement durable tant dans mon bénévolat associatif que sur mon rapport à la nature. J'ai pu évoluer dans le réseau des parcs naturels régionaux où j'ai eu la chance d'accompagner des acteurs touristiques du changement. Ma sensibilité a rapidement évolué en engagement puis en militantisme. Mon défi professionnel est de développer un tourisme respectueux de la planète et des hommes grâce à l'accompagnement et le conseil aux professionnels sur les nouvelles tendances touristiques et sur les attentes des clientèles toujours plus exigeantes. Enfin je souhaite faire prendre conscience d'une conciliation possible entre transition environnementale et besoin client appliquée au tourisme et au quotidien. Je suis actuellement en préparation d'une thèse doctorale sur le vaste (mais non moins passionnant) sujet de la performance environnementale du tourisme.
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

promotion partenaire feuille de chou

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda